Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Régime fiscal du paiement différé et fractionné à compter du 1er janvier 2015

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Régime fiscal du paiement différé et fractionné à compter du 1er janvier 2015

Fiche technique réalisée par Notalia


Rappel du régime antérieur au 1er janvier 2015

Trois régimes de crédit de paiement s’appliquent aux droits de mutations à titre gratuit :

1. Celui de paiement différé et fractionné résultant de l’article 397 A du CGI applicable aux transmissions d’entreprises ou de droits sociaux dans une société non cotée. Ce régime s’applique aux donations et aux successions.

2. Celui du paiement différé résultant de l’article 397 du CGI applicable aux successions comportant la dévolution de biens en nue-propriété

3. Et celui du paiement fractionné résultant de l’article 396 A du CGI applicable à toutes les mutations par décès qui n’entrent pas dans le champ des deux précédents régimes.

Dans ces trois régimes et lorsque la demande de crédit est acceptée, les droits donnent lieu au paiement d’intérêts dont le taux est fixé au jour de la demande. Le taux de base est celui de l’intérêt légal au jour de la demande de crédit, arrondi à la première décimale (Art.401 de l’annexe III au CGI).

  • Dans le cas 2 ce taux est réduit des deux tiers pour certaines transmissions d’entreprises.
  • Dans le cas 3 les droits sont acquittés en plusieurs versements égaux à intervalle de six mois au plus sur une période maximale de 5 ans.

Le nombre de versements dépendait du pourcentage que représentaient les droits par rapport au montant taxable.

Ce délai était porté à dix ans avec doublement du nombre de versements lorsque l’actif de la succession était composé pour 50% au moins de biens non liquides.

En 2011 le taux était tombé à 0.3 et en 2013 puis 2014 le taux est passé à 0% ! Consentir un crédit sur le paiement des droits à 0% sur 5 ans ou 10 ans a du devenir insupportable pour le Gouvernement en ces temps de disette.

C’est ainsi que le 22 décembre 2014 le Ministre des Finances a pris un décret sous le n°2014–1565 avec application au 1er janvier 2015.

Aménagement du régime fiscal de paiement fractionné ou différé

Et voilà les contribuables soumis à un nouveau régime.

Taux du crédit

Exit le taux d’intérêt légal ! dans le souci de la poursuite du « choc de simplification » le décret impose un nouveau taux faisant référence au taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit, au cours du quatrième trimestre de l’année précédant celle de la demande de crédit, pour des prêts immobiliers à taux fixe consentis aux particuliers entrant dans le champ d’application des articles L. 312-1 à L. 312-36 du code de la consommation.

Ce taux spécifique fera l’objet d’une publication au Journal officiel et sera retenu avec une seule décimale et sera en outre réduit d’un tiers.

Cette publication devrait intervenir dans le courant du mois de janvier 2015.

Simulation : Si nous retenons le taux moyen des prêts pour une durée de 15 ans le taux serait de 3% l’an soit pour les 2/3 un taux de : 2%.

Durée du Crédit

Le cas 1 n’a pas été modifié. La transmission d’une entreprise dans le cadre de l’article 397 A du CGI continue à bénéficier d’un paiement différé de 5 ans et d’un paiement fractionné de 10 ans.

Le cas 2 prévoit toujours un différé des droits au jour du décès de l’usufruitier.

Par contre le cas 3 voit la durée du fractionnement considérablement réduite :

  • Le délai de 5 ans est ramené à un an.
  • Le délai de 10 ans est ramené à 3 ans.
Particularités :


Le texte stipule que les versements sont à intervalle de six mois au plus mais dont le premier sera effectué au moment de l’accomplissement de la formalité.

Et c’est ainsi que :

  • Le délai de 1 an verra trois versements par tiers au lieu de deux par moitié.
  • Le délai de 3 ans verra sept versements par septième au lieu de six par sixième.

Notion de biens non liquides

Les biens non liquides sont ceux énumérés par le CGI (ann.III art.404 A, 1-al.4) complétés par les objets d’antiquité, d’art ou de collection.


www.notalia.fr

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 14 janvier 2015

Publié le mercredi 14 janvier 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | SUCCDON


 



Les articles les plus lus !
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016