Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Régime fiscal des rachats par une société de ses propres titres

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Question :

M. Jean Louis Masson attire l’attention de Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur les difficultés rencontrées par les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés dans la mise en oeuvre de l’instruction 5 C-3-06 lorsqu’elles effectuent un rachat de leur propres titres en vue de les annuler par voie de réduction de capital non motivée par des pertes auprès de leurs actionnaires eux-mêmes assujettis à l’impôt sur les sociétés.

Un tel rachat est en effet susceptible de dégager un revenu distribué déterminé selon des modalités fixées distinctement dans l’instruction précitée selon que l’actionnaire est une personne physique ou bien une société soumise à l’impôt sur les sociétés.

Lorsque l’actionnaire est une personne morale assujettie à l’impôt sur les sociétés, l’instruction précise en son point 16 que le revenu distribué est égal à la différence entre le prix de rachat et le montant des apports réels ou assimilés compris dans la valeur nominale des titres rachetés, ou, si elle est supérieure, leur valeur d’inscription à l’actif.

Les précisions figurant au point 13 de l’instruction à propos des hypothèses dans lesquelles les actionnaires sont des personnes physiques ne sont pas reprises dans le paragraphe relatif aux situations dans lesquelles les actionnaires sont des personnes morales assujetties à l’impôt sur les sociétés.

Dans un souci de sécurité juridique, il lui demande si les précisions figurant au point 13 s’appliquent lorsque l’actionnaire dont les titres sont rachetés est une personne morale soumise à l’impôt sur les sociétés.


Réponse Ministre

Le rachat de ses propres titres par une personne morale passible de l’IS en vue d’une réduction de son capital non motivée par des pertes constitue, pour l’actionnaire, un revenu distribué au sens de l’article 109 du CGI, pour la fraction du prix de rachat excédant le montant des apports compris dans la valeur nominale des titres rachetés ou, s’il est supérieur, leur prix ou leur valeur d’acquisition.

Cette opération de rachat entraîne également, dans certains cas, la constatation d’une plus ou moins-value imposable, en fonction de la qualité de l’actionnaire concerné, selon le régime des plus-values professionnelles ou celui des plus-values des particuliers.

En outre, s’agissant des actionnaires personnes morales soumis à l’IS, lorsque les titres rachetés ont été reçus à l’occasion d’une opération d’échange assortie d’une soulte, et que la plus-value d’échange a été placée sous le régime du sursis d’imposition prévu au 7 ou 7 bis de l’article 38 du CGI, le sursis ne s’applique qu’au seul montant de la plus-value, la soulte reçue faisant pour sa part l’objet d’une imposition immédiate.

Dans ces conditions, les précisions mentionnées au point 13 du BOI 5 C-3-06 cité par l’auteur de la question ne s’appliquent pas au cas particulier des actionnaires personnes morales.

En outre, ces précisions ne s’appliquent plus pour les actionnaires personnes physiques depuis le 1er janvier 2006.

En effet, le régime fiscal des rachats par une société de ses propres titres, en vue d’une réduction de son capital non motivée par des pertes a été aménagé pour les actionnaires personnes physiques par l’article 29 de la loi de finances rectificative pour 2005 (n° 2005-1720 du 30 décembre 2005).

Ces aménagements ont également modifié le régime fiscal applicable aux rachats auprès d’actionnaires personnes physiques de titres reçus lors d’opérations d’échange ayant bénéficié du sursis d’imposition dans les conditions prévues à l’article 150-0 B ou au II de l’article 150 UB du CGI.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2006, ces rachats conduisent à la constatation non seulement d’un revenu distribué, égal à la différence entre le prix de rachat des titres et le montant des apports compris dans la valeur des titres rachetés ou, s’il est supérieur, le prix ou la valeur d’acquisition des titres remis à l’échange, mais également d’une plus ou moins-value égale à la différence entre, d’une part, le montant du rachat, et d’autre part, le prix ou la valeur d’acquisition des titres remis à l’échange diminué de la soulte reçue ou majoré de la soulte versée lors de l’échange, différence elle-même diminuée du montant du revenu distribué imposable au titre du rachat à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers (9 de l’article 150-0 D du CGI).

newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Masson du 11 mars 2010

Question n°08215


Publié le samedi 13 mars 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Plus-value | Réduction de capital | Revenu distribué | Revenus de capitaux mobiliers


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et résidence principale : de l’importance de la consommation d’électricité dans le bien vendu
Les députés mettent fin au régime fiscal des contrats d’assurance-vie souscrits avant le 1er janvier 1983
Domiciliation fiscale en France des dirigeants : les députés élargissent le champ des grandes entreprises françaises visées
Dégage un profit imposable la société qui devient plein propriétaire d’un bien par suite de la renonciation par l’usufruitier de l’usufruit viager sur ce bien
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Les députés donnent un coup de pouce fiscal aux titres-restaurant
Suppression de la taxe d’habitation : mécanisme de compensation prévu par le Gouvernement
L’administration fiscale soumet à consultation publique ses premiers commentaires sur la taxe GAFA
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>