Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Réductions d’impôt au titre de la souscription de parts de fonds d’investissement au capital de PME

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Réduction d’impôt au titre de la souscription de parts de fonds d’investissement au capital de PME et délais d’investissement imposés aux fonds

Le contexte :

1. En matière d’impôt sur la fortune (Art. 885-0 V bis du CGI)

Les redevables de l’ISF qui souscrivent des parts de fonds d’investissement de proximité (FIP), de fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) ou de fonds communs de placement à risque (FCPR) peuvent, sous certaines conditions, imputer une partie de leur investissement sur leur ISF.

Pour être éligible au dispositif prévu à l’article 885-0 V bis du CGI, le fonds doit être composé à hauteur de 20 % ou de 40 % au moins de son actif de titres reçus en contrepartie de souscriptions au capital de sociétés de moins de cinq ans.

Jusqu’à présent, il était admis (afin de faciliter la constitution des fonds) que le quota de 20 % ou de 40 % soit atteint pour la première fois au plus tard lors de l’inventaire de clôture de l’exercice qui suit celui de la constitution du fonds. En outre, les fonds créés jusqu’au 31 décembre 2008 disposaient d’un exercice supplémentaire pour respecter le quota. Ainsi, ils devaient respecter leur quota d’investissement au plus tard lors de l’inventaire de clôture du deuxième exercice suivant celui de leur constitution.

Ces délais d’investissement ont été modifiés par la loi de finances pour 2010 (Art. 20)

Désormais, en effet, la moitié du quota doit désormais être atteinte au plus tard huit mois après la date de clôture de la période de souscription ou après la promulgation de la loi de finances pour 2010.

Le reste doit être atteint au plus tard le dernier jour du huitième mois suivant cette échéance.

Le législateur précise par ailleurs que la date de clôture de la période de souscription est celle qui est fixée dans le prospectus complet du fonds : elle ne peut pas excéder huit mois à compter de la date de constitution du fonds.

Attention : les fonds qui réalisent plus de 50 % de leurs investissements dans le capital de jeunes entreprises innovantes (FCPI principalement) continuent à bénéficier des délais en vigueur avant la publication de la loi de finances pour 2010.


2. En matière d’impôt sur le revenu (Art. 199 terdecies-0 A-VI du CGI)

Les personnes physiques qui effectuent des versements pour la souscription de parts de fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI), de fonds d’investissement de proximité (FIP et FIP Corse) bénéficient, sous certaines conditions, d’une réduction d’impôt.

Comme en matière d’ISF le législateur (Art. 20 de la LF pour 2010) a restreint le champ d’application de cette réduction d’IR prévue à l’article 199 terdecies-0 A (VI et VI ter) du CGI en cas de souscription par une personne physique de parts FCPI, de FIP ou de FIP « Corse ».

Le législateur exige désormais que les fonds respectent des règles particulières de fonctionnement limitant la durée de la période de souscription et le délai d’investissement par le fonds des souscriptions reçues.

Ainsi, pour que la souscription ouvre droit à réduction d’impôt : la période de souscription est limitée à huit mois à compter de la date de constitution du fonds. (Cette date de clôture de la période de souscription doit figurer dans le prospectus complet du fonds).

S’agissant du délai d’investissement : le législateur prévoit que le quota d’investissement de 60 % doit être atteint pour moitié au moins au plus tard huit mois à compter de la date de clôture de la période de souscription ou huit mois après la promulgation de la loi de finances pour 2010 et à hauteur de 100 % au plus tard le dernier jour du huitième mois suivant.

Si la condition d’investissement dans les délais impartis n’est pas respectée, la société de gestion encourt une amende prévue à l’article 1763 C du CGI.

Attention : les fonds qui réalisent plus de 50 % de leurs investissements dans le capital de jeunes entreprises innovantes (FCPI principalement) continuent à bénéficier des délais en vigueur avant la publication de la loi de finances pour 2010.


L’administration vient d’apporter de nouvelles précisions quant aux modalités de décompte de ces périodes maximales de souscription et d’investissement pour les fonds selon qu’ils ont été constitués avant le 1er janvier 2010 ou à compter de cette date.
Ces précisions figurent dans un rescrit publié le 6 avril disponible en version interactive (la version HTML ne permet pas la visualisation des tableaux figurant dans le rescrit) en cliquant sur le lien suivant : RES N° 2010/22 (FP) [Pour imprimer le tableau, cliquez sur l’onglet "téléchargement" du lecteur, puis imprimez le fichier ainsi téléchargé (Pdf ou Word)]

newsletter de Fiscalonline

Rescrit fiscal du 6 avril 2010

N°2010/22


Publié le mercredi 7 avril 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
Les apports du décret du 29 Juin 2018 en matière de documentation de prix de transfert
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018