Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Réduction ISF, quelques aménagements en faveur des Business Angels

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Réduction ISF, quelques aménagements en faveur des Business Angels




Réduction ISF, quelques aménagements en faveur des Business Angels La date limite du 15 juin pour déclarer son impôt de solidarité sur la fortune approche mais il est encore temps d’optimiser sa fiscalité.

En matière d’ISF, le dispositif dit « ISF-PME », permet d’imputer sur l’impôt de solidarité sur la fortune 50 % des versements effectués au titre de souscriptions au capital initial ou aux augmentations de capital de sociétés, en numéraire ou en nature par apport de biens nécessaires à l’exercice de l’activité, à l’exception des actifs immobiliers et des valeurs mobilières (article 885-O V bis du CGI).

L’avantage fiscal est toutefois plafonné à 45.000 euros et les conditions d’éligibilité sont nombreuses, de telle sorte qu’il est fortement conseillé de bien se renseigner en amont sur la forme, l’activité ou encore la taille de la société, objet de l’investissement défiscalisant, afin d’éviter toute déconvenue.

A titre d’exemple, sont exclues de ce dispositif les sociétés ayant une activité de production d’électricité ou celles dont l’actif est principalement composé de métaux précieux, d’œuvres d’art, d’objets de collection, d’antiquités, de chevaux de course ou de concours ou, sauf si l’objet même de son activité consiste en leur consommation ou en leur vente au détail, de vins ou d’alcools.

Concernant l’investissement au capital des sociétés holding dites passives, dont l’objet exclusif est de détenir des participations dans des sociétés, le dispositif permet également de bénéficier de cette réduction d’impôt, sous certaines conditions qui ont été assouplies, à l’occasion de la dernière loi de finances.

L’administration fiscale a donc récemment mis à jour sa doctrine, précisant qu’à compter du 1er janvier 2015, les conditions tenant à l’effectif salarié et au nombre maximum de cinquante associés ou actionnaires avaient été supprimées.

A noter que de la même manière, ces conditions ont été supprimées du dispositif de réduction d’impôt sur le revenu , accordée au titre des souscriptions en numéraire au capital des sociétés holding passives (article 199 terdecies-OA du CGI).

Ces aménagements devraient favoriser le développement de l’activité des Business Angels, qui sont parfois nombreux à investir dans la même société.

Par Lucas Leroux - Avocat


www.homere-avocats.com

newsletter de Fiscalonline


Publié le mercredi 10 juin 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Business-angel | Fiscalité des particuliers | ISF


 



Les articles les plus lus !
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
TVA à taux réduit sur les travaux : l’efficacité de cette dépense fiscale reste à démontrer
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016