Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « Logement »
Plan d’action Entreprises
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Re-immatriculation des SCI non immatriculées au 1er novembre 2002 : Quid de la plus-value de revente

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Re-immatriculation des SCI non immatriculées au 1er novembre 2002 : Quid de la plus-value de revente

Le député Jacques Bompard a interrogé le ministre du Budget sur la situation fiscale des SCI non immatriculées au 1er novembre 2002 et transformées en sociétés en participation, puis re-immatriculées en SCI.

Le député souligne que bien qu’une SCI ait été, en un premier temps, transformée en société en participation, faute d’avoir été immatriculée, et qu’elle soit redevenue par la suite une société de droit lors de sa ré-immatriculation, ses biens sont censés être demeurés dans le même patrimoine fiscal depuis leur acquisition.

JPEG - 18.6 ko
Plus-value professionnelle
Un homme de droit faisant des recherches pour son dossier de transmission d’entreprise

Partant, il a demandé au ministre de lui confirmer que cette opération s’effectuera également en toute neutralité fiscale, l’immeuble étant censé, sur le plan fiscal, n’être jamais sorti du patrimoine social et, qu’en application du même raisonnement, pour le calcul de la plus-value dégagée par une cession éventuelle de ce bien, la durée de détention s’appréciera en remontant à la date initiale d’acquisition.

Le ministre vient de répondre positivement

« Lorsque la société civile, dont l’immatriculation aura été réalisée, continue de relever du régime des sociétés de personnes prévu aux articles 8 à 8 ter du CGI, les plus-values ultérieures de cessions des biens immobiliers inscrits à son actif social relèvent du régime d’imposition des plus-values immobilières des particuliers, prévu aux articles 150 U et suivants du CGI, pour la quote-part de la plus-value revenant à l’associé personne physique (non professionnel).

Ces règles s’appliquent également à l’associé personne physique professionnel lorsque les titres de la société civile sont inscrits au bilan de son entreprise industrielle, commerciale, artisanale ou agricole.

Dans ce cas, pour l’application des règles des plus-values immobilières des particuliers, il est admis de retenir, pour la détermination de la plus-value imposable au titre de la cession par la SCI de l’immeuble concerné, la date, et donc le prix d’acquisition, de cet immeuble par la SCI et non la date à laquelle celle-ci a été qualifiée de société en participation en raison de sa non-immatriculation avant le 1er novembre 2002 ou celle à laquelle elle a recouvré la personnalité juridique.

L’abattement pour durée de détention, prévu à l’article 150 VC du CGI, est ainsi décompté depuis la date d’acquisition de l’immeuble concerné par la SCI.

Lorsque l’associé de la société civile est une personne morale soumise à l’impôt sur les sociétés, la quote-part de la plus-value lui revenant est déterminée et imposée selon les règles d’assiette et de taux des plus-values professionnelles définies notamment aux articles 209 et 219 du CGI ».

RM Bompard JOAN du 26/11/2013, question n°7418




newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Tourret du 26 novembre 2013

Publié le jeudi 28 novembre 2013

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Plus-value immobilière | PVIM | SCI


 



Les articles les plus lus !
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
Création d’entreprise : les conséquences de la réforme de l’ACCRE pour les entrepreneurs
Prélèvement à la source : la CPME réclame l’abandon de l’incrimination pénale spécifique
SCI : dates limites pour déposer la déclaration de résultats 2072-S-SD
Plus-value immobilière et seuil de 15.000 € en cas de cession de lots situés dans un même immeuble
Prise d’un engagement de construire dans un acte complémentaire : quid du délai de prescription ?
Conditions d’exonération de la taxe d’aménagement lors de la reconstruction d’une maison d’habitation suite à un sinistre
Statut fiscal des volontaires : imposables sur le revenu ou pas
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018