Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Quand l’évolution des moyens de paiements impose de déployer des systèmes de nouvelle génération

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Quand l’évolution des moyens de paiements impose de déployer des systèmes de nouvelle génération

Le SEPA (Single Euro Payment Area ou Espace Unique des Paiements en Euro) est un projet européen initié il y a dix ans par l’industrie bancaire dans la continuité de la création de la monnaie unique.

Depuis le 1er août 2014, grâce à la création d’un espace harmonisé des paiements en euros, les consommateurs, les entreprises, les commerçants et les administrations peuvent effectuer des paiements (essentiellement virements et prélèvements) dans les mêmes conditions partout dans l’espace européen, aussi facilement que dans leur propre pays. Toutefois, tout n’est pas terminé depuis la date butoir du 1er août 2014, il y a une suite.

D’une part, quelques acteurs (administrations, assureurs et banques) sont concernés par le remplacement des produits de niche tels que le TIP et le télérèglement. Ceux-ci s’inscrivent dans une nouvelle échéance de migration au plus tard pour le 1er février 2016. Les retardataires doivent donc démarrer leurs projets début 2015.

D’autre part, la mise en place du SEPA a révélé des failles dans son application et surtout une forme de liberté dans son interprétation de la réglementation. Les informations restituées dans les relevés de comptes bancaires et les codes rejets sont un bon exemple de chantiers d’harmonisation en cours ou à venir.

Pour finir, le calendrier de mise en place n’a pas toujours permis aux entreprises de transformer les contraintes du passage au SEPA en atout concurrentiel après financement d’un projet aussi lourd et complexe. D’autant plus que le retour sur investissement n’est pas toujours immédiat. Il y a donc de nouvelles opportunités qui se présentent autour d’offres dématérialisées telles que l’e-mandate, la signature électronique, SEPAMail ou encore Ebam.

De nouveaux services viendront naturellement en accompagnement de la construction d’une Europe de paiement plus « digitale ». Par ailleurs, la sécurité des « e-payment » ou « m-payment » via des « e-services » ou systèmes de nouvelle génération est primordiale pour gagner la confiance des acteurs et en particulier celle des consommateurs.

Le SEPA est né d’un projet réglementaire, mais il met en perspective les tendances et évolutions du monde des paiements actuellement en pleine mutation.

Dans ce contexte, il y a fort à parier que de nouvelles directives européennes viennent une nouvelle fois bouleverser le paysage lié aux modes de paiement. En ce sens, nous pouvons par exemple évoquer l’avenir incertain des paiements par chèques qui devraient probablement disparaître d’ici 2020.

Une chose est sûre, le paiement électronique va continuer de se développer pour devenir rapidement un standard. Il est donc nécessaire d’anticiper les futures mutations et de se préparer à déployer des systèmes industriels permettant de se conformer aux évolutions à venir.

Emmanuelle Weisberg - Practice Leader chez MALTEM

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 24 avril 2015

Publié le vendredi 24 avril 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016