Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Proposition de loi visant à améliorer le statut fiscal des jeunes entreprises innovantes

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Proposition de loi visant à améliorer le statut fiscal des jeunes entreprises innovantes

Plusieurs députés ont déposé une proposition de loi visant à soutenir d’avantage la création des Jeunes entreprises innovantes (JEI) et leurs premières années d’existence en adaptant plus concrètement ce régime à leur quotidien.

JPEG

Le dispositif d’aide aux projets des jeunes entreprises innovantes (JEI) vise à soutenir, par des exonérations de cotisations sociales et des avantages fiscaux, la croissance de petites et moyennes entreprises (PME) de moins de 8 ans réalisant un effort marqué de recherche.

Ainsi, en matière d’impôt sur les bénéfices, l’article 44 sexies A du CGI prévoit que les jeunes entreprises innovantes peuvent bénéficier d’une exonération d’impôt sur les sociétés ou d’impôt sur le revenu à raison des bénéfices réalisés

L’article 131 de la LF pour 2014 a prolongé le régime d’exonération des bénéfices dont bénéficient les JEI, aux entreprises créées jusqu’au 31 décembre 2016. Le législateur a en effet étendu les avantages liés au dispositif JEI aux entreprises créées après le 31 décembre 2013 et jusqu’au 31 décembre 2016, jusqu’au dernier jour de la septième année suivant celle de leur création.

  • La période d’exonération totale d’impôt sur les bénéfices (100%) est passée de 36 mois à 12 mois.
  • La période d’exonération partielle (50%) est passée de 24 mois à 12 mois.

Autrement dit, les entreprises qui répondent aux conditions fixées par l’article 44 sexies-0 A du CGI et qui sont donc qualifiées de JEI, sont depuis le 1er janvier 2012 susceptibles de bénéficier d’une exonération à 100 % d’impôt sur les sociétés ou d’impôt sur le revenu sur les bénéfices réalisés au titre du premier exercice bénéficiaire, puis à 50 % au titre de l’exercice bénéficiaire suivant.

Il ressort des dispositions de l’article 44 sexies A-IV du CGI que l’avantage fiscal que procure à l’entreprise considérée la qualification de JEI ne doit pas dépasser les limites prévues par le règlement (CE) n° 1998/2006 de la Commission du 15 décembre 2006 concernant l’application des articles 87 et 88 du traité aux aides de minimis.

L’administration a commenté cette réforme dans la base BOFIP-Impôt sous la référence BOI-BIC-CHAMP-80-20-20-10-20140829




« Malgré ces avantages, les JEI rencontrent encore des difficultés, le dispositif n’étant en réalité que très peu adapté à leur développement. Ces entreprises ont généralement besoin de plus de temps pour parfaire leurs innovations et démarcher des investisseurs.

Dans la pratique, les bénéfices réalisés ne sont d’ailleurs que très rarement distribués lors des premiers exercices étant donné leur importance sur le développement de ces entreprises » soulignent les auteurs de la proposition de loi.

Conscient que ces entreprises préparent les emplois de demain,les auteurs de la proposition souhaitent adapter plus concrètement ce régime à leur quotidien.

Aussi, l’article 1er propose de faire bénéficier les JEI d’une exonération des bénéfices selon le barème progressif suivant :

Taux d’exonération Durée
100 % de son montant pour le premier exercice ou la première période d’imposition bénéficiaire
80 % de son montant pour le deuxième exercice ou la deuxième période d’imposition bénéficiaire
60 % de son montant pour le troisième exercice ou la troisième période d’imposition bénéficiaire
40 % de son montant pour le quatrième exercice ou la quatrième période d’imposition bénéficiaire
20 % de son montant pour le cinquième exercice ou la cinquième période d’imposition bénéficiaire.

Les articles 2 et 3 proposent de proroger les dispositifs d’exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties et de la cotisation foncière des entreprises sans limitation de durée, en la plafonnant cependant leurs effets à une durée de cinq ans.

Pour allers plus loin : Jeune entreprise innovante : les avantages fiscaux et sociaux en 2015

Consulter la proposition de loi

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 19 février 2016

Publié le samedi 20 février 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des entreprises


 



Les articles les plus lus !
La règle du rappel fiscal des donations antérieures est conforme à la Constitution
Immixtion d’une holding dans la gestion de ses filiales et modalités de déduction de la TVA : Bercy met à jour sa doctrine
Etat comparatif des impôts prélevés sur la commune de Paris et le 16ème arrondissement
PLFSS 2017 : les spécificités des gîtes ruraux relatives aux cotisations sociales mieux prises en compte
Les députés instituent une nouvelle dépense de recherche externalisée ouvrant droit au CIR
Remboursement du précompte mobilier et affaire ACCOR : Bruxelles saisit la CJUE contre la France
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016