Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Projet BEPS sur la fiscalité des entreprises : la Suisse donne son feu vert aux déclarations pays par pays

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Projet BEPS sur la fiscalité des entreprises : la Suisse donne son feu vert aux déclarations pays par pays

Le Conseil fédéral Suisse a approuvé aujourd’hui la signature par la Suisse de l’Accord multilatéral portant sur l’échange automatique des déclarations pays par pays (« country-by-country reports »).

Elaboré dans le cadre du projet BEPS de l’OCDE sur la fiscalité des entreprises, cet accord définit la nature des informations échangées entre les Etats, relatives aux activités des entreprises multinationales présentes sur leur territoire. La Suisse décidera dans une phase ultérieure avec quels pays partenaires elle entend procéder à de tels échanges.

Le 27 janvier 2016, de nombreux Etats et territoires, y compris la Suisse, signeront à Paris l’Accord multilatéral portant sur l’échange automatique des déclarations pays par pays (Multilateral Competent Authority Agreement on the Exchange of Country-by-Country Reports).

La signature de l’Accord multilatéral s’inscrit dans le cadre du projet BEPS (Base erosion and profit shifting ; érosion de la base d’imposition et transfert de bénéfices), lancé conjointement par les pays du G20 et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Les résultats finaux de ce projet ont été publiés le 5 octobre 2015. Certains d’entre eux, dont l’échange des déclarations pays par pays, sont considérés comme des normes minimales, que tous les Etats du G20 et de l’OCDE se sont engagés à respecter.

La déclaration pays par pays a pour objectif de donner une vue d’ensemble relative à la répartition mondiale des bénéfices des groupes d’entreprises multinationales et des impôts que ceux-ci acquittent ainsi que certains indicateurs concernant la localisation des activités de ces groupes. La déclaration sera échangée automatiquement entre les autorités fiscales des différents pays où se trouve une entité du groupe.

L’Accord multilatéral fixe les conditions selon lesquelles les autorités fiscales de deux Etats devront échanger automatiquement les déclarations pays par pays d’entreprises multinationales présentes sur leur territoire. Il se fonde sur la Convention multilatérale de l’OCDE et du Conseil de l’Europe concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale, adoptée par l’Assemblée fédérale en décembre 2015. Enfin, une loi d’application interne est également nécessaire à la mise en œuvre de tels échanges.

Le Conseil fédéral mettra en consultation l’Accord multilatéral et la loi d’application durant le premier semestre de 2016. Ces textes seront ensuite soumis à la procédure législative ordinaire avant de pouvoir entrer en vigueur (message du Conseil fédéral au Parlement, approbation parlementaire et référendum facultatif).

La signature de l’Accord multilatéral laisse à la Suisse le choix des pays avec lesquels elle appliquera l’échange automatique des déclarations pays par pays. La Suisse décidera ultérieurement avec quels pays elle envisage de tels échanges.

Source : Département fédéral des Finances Suisse

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 20 janvier 2016

Publié le jeudi 21 janvier 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Fiscalité des entreprises


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016