Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



PretUp : Des prêts rémunérés pour financer les entreprises de l’économie réelle

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

PretUp : Des prêts rémunérés pour financer les entreprises de l’économie réelle

D’un côté, une économie nationale qui n’est pas au mieux de sa forme, avec une croissance au ralenti depuis un certain temps déjà, et une reprise qui se fait attendre. D’un autre côté, des entrepreneurs enthousiastes et volontaires, confrontés au problème du financement de leurs projets.

Au milieu, des banques et des établissements bancaires pas toujours très enclins à accompagner ces TPE et PME, ou alors à des conditions drastiques souvent rédhibitoires pour la plupart des entrepreneurs.

Au milieu de tout cela, des particuliers qui peinent à trouver des produits d’épargne enthousiasmants, porteurs de sens, et rémunérateurs.

Si les particuliers finançaient les entreprises en leur prêtant de l’argent, moyennant des taux d’intérêt ?

Avec Pretup, un vent nouveau souffle sur le fonctionnement de l’économie. Les particuliers ont envie de contribuer, à leur façon et selon leurs moyens, au développement de projets qui leur tiennent à coeur. De proximité, ou parce que leur secteur d’activité les intéresse.

Voilà tout le concept de Pretup, qui est la première plate-forme de financement d’artisans et de TPE-PME. Elle offre une solution de financement solidaire des TPE- PME grâce à des prêts rémunérés.

Pretup est la plateforme innovante des entrepreneurs emprunteurs et des particuliers prêteurs !

 Le crowdfunding, un financement solidaire et performant en pleine croissance En 2014, le crowdfunding a connu un développement exponentiel, avec une croissance de 167 % des fonds collectés en France et dans le monde, attestant ainsi du désir des particuliers de soutenir des projets qui leur tiennent à cœur. C’est dans ce contexte que PretUp voit le jour, permettant aux particuliers français de financer les besoins en capitaux des acteurs économiques et régionaux. Véritable alternative aux organismes bancaires classiques, PretUp offre la possibilité aux entrepreneurs de trouver une réponse à leurs besoins de financement, à un coût compétitif. Et aux particuliers de contribuer de façon concrète et utile à l’économie nationale.

Benoît Michaux, Président de PretUp, explique : « Notre volonté est de participer, à notre manière, à la relance de l’économie réelle, en facilitant l’accès au crédit pour les TPE/PME, tout en permettant aux particuliers de mieux rémunérer leur épargne en choisissant les entreprises qu’ils souhaitent financer. »

Un fonctionnement simple et rapide

Concrètement, pour déposer un dossier et obtenir un prêt sur PretUp, une entreprise doit simplement justifier de deux exercices comptables clôturés, et d’un chiffre d’affaires supérieur à 100 000 €. Elle soumet pour cela sa demande via un formulaire disponible en ligne.

Une fois le dossier étudié et validé par PretUp, une note permettant de définir le taux d’intérêt (de 6 à 11 %) est attribuée au projet, ce dernier étant alors publié sur le site pour une durée de trente jours.

Dès que le seuil de déclenchement est atteint, un contrat de prêt est signé électroniquement par l’entreprise emprunteur et chacun des prêteurs. Les fonds sont ensuite versés sur le compte de la PME ou de la TPE, qui s’engage à rembourser les particuliers prêteurs chaque mois.

Benoît Michaux précise : « De l’inscription de l’entreprise jusqu’à la mise à disposition des fonds, le processus est 100 % en ligne et complètement dématérialisé. Le développement informatique de PretUp va permettre d’industrialiser la distribution du crédit participatif. »

De leur côté, les particuliers n’ont besoin que de quelques minutes pour ouvrir un compte sur PretUp, fournir les justificatifs d’identité et alimenter leur compte de paiement (à partir de 50 €). Ils peuvent ainsi découvrir les différents projets en ligne et faire leur choix sur l’un ou plusieurs d’entre eux. Ils reçoivent ensuite tous les mois une partie du capital prêté ainsi que les intérêts correspondant.

En savoir plus


Lancée fin 2014, PretUp est une filiale à 100 % de Partners Finances, leader des solutions de financement pour particuliers depuis 1996. PretUp est partenaire de S- Money, établissement de paiement des Banques Populaires Caisses d’Epargne (BPCE).

Agréée auprès de l’ORIAS (registre des intermédiaires en banque, assurance et finance), elle est un Intermédiaire en Financement Participatif et offre de nombreux avantages pour les entreprises faisant le choix de ce mode de financement :

- aucune garantie ni caution ne sont demandées pour l’obtention du prêt
- l’obtention des fonds se fait rapidement, contrairement au système de financement classique
- tous types de projets peuvent être soumis (développement du projet d’une entreprise, financement de stock...)
- l’entreprise bénéficie d’une campagne de communication pendant toute la durée de publication du projet sur la plate-forme

Fabien Michel, responsable de PretUp, et doté d’une solide expérience dans l’univers de la banque et de la finance alternative, ajoute :

« Prochainement, grâce à la loi Macron, les entreprises pourront aussi prêter à d’autres entreprises. Nous ajouterons ensuite de nouvelles fonctionnalités à la plate-forme. »

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 4 juin 2015

Publié le jeudi 4 juin 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016