Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Partenaires Placements Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Nos publications interactives
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Déclaration de revenus 2010
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
L’EIRL
Le dispositif Scellier
Deuxième plan de rigueur
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Rénovation de la politique familiale
Réforme des retraites
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
Les levées de fonds Particeep
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Loi visant à reconquérir l’économie réelle
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
 
 



Précisions sur l’assiette du crédit d’impôt pour dépenses d’équipements de l’habitation principale en faveur des économies d’énergie

partager cet article

Question

M. Michel Sordi interroge Mme la ministre de l’économie, des finances et de l’emploi sur les raisons pour lesquelles l’administration fiscale, dans son instruction 5B-26-05 parue au Bulletin officiel des im pôts n° 147 du 1er septembre 2005, restreint le bénéfice du crédit d’impôt pour dépenses d’équipements de l’habitation principale en faveur des économies d’énergie et du développement durable au prix d’acquisition des chaudières, matériaux d’isolation thermique et appareils de régulation du chauffage, excluant les matériaux et fournitures "qui ne s’intègrent pas à l’équipement ou à l’appareil, tels que les tuyaux, les gaines de distribution ou les fils électriques".

Cette assiette de calcul réduit considérablement les effets de l’avantage fiscal pour ceux qui se sont impliqués et veulent prendre leur part dans les dispositifs actuels d’incitation aux économies d’énergie.

Nos concitoyens s’étonnent de ce « saucissonnage » puisqu’une chaudière à condensation ne peut fonctionner sans raccordement hydraulique ou électrique. De plus, ce sont des domaines extrêmement techniques et l’administration fiscale est parfois bien en peine de déterminer avec précision les équipements qui entrent ou pas dans le champ d u crédit d’impôt.

Ces dispositions sont de nature à entraver les bonnes volontés de nos concitoyens, alors que les pouvoirs publics et tous les acteurs concernés par les enjeux environnementaux et économiques, réunis dans le Grenelle de l’environnement se sont engagés à diminuer notamment de 20 % la consommation d’énergie.

En conséquence, dans un souci de simplification administrative et écologique, il lui demande s’il est envisagé de réviser les instructions administratives vers une base de calcul simple et plus avantageuse pour nos concitoyens.

Réponse

Les articles 90 et 91 de la loi de finances pour 2005 ont opéré une refonte complète du crédit d’impôt pour dépenses d’équipements de l’habitation principale organisée autour de deux axes majeurs, l’aide aux personnes et la prise en compte des préoccupations environnementales.

Cette réforme a notamment eu pour objet de renforcer le caractère incitatif du crédit d’impôt en faveur des économies d’énergie et du développement durable, prévu à l’article 200 quater du code général des impôts (CGI), en recentrant la liste des équipements éligibles sur les équipements les plus performants en matière d’économies d’énergie et de promotion des énergies renouvelables, tout en excluant les équipements de confort. Pour la détermination de la base du crédit d’impôt, il convient de comprendre le coût des pièces et fournitures destinées à s’intégrer ou à constituer, une fois réunie l’équipement ou l’appareil éligible.

En effet, conformément à l’article 90 de la loi de finances précitée et aux objectifs assignés à cet avantage fiscal, seuls les éléments qui concourent directement à la production d’énergie sont éligibles au crédit d’impôt.

Pour cette raison, les matériaux et fournitures qui ne s’intègrent pas à l’équipement ou à l’appareil, tels que les tuyaux, les gaines de distribution ou les fils électriques destinés au raccordement, ainsi que les frais annexes, ne sont pas compris dans la base du crédit d’impôt.

Cela étant, il est utile de rappe ler que l’État a consacré à ce dispositif près de deux milliards d’euros en 2007, soit près du double du montant constaté à ce titre en 2006, ce qui témoigne de l’engagement des pouvoirs publics en faveur des économies d’énergie et du développement durable.

Enfin, cet avantage fiscal, comme ceux qui concourent avec lui aux politiques publiques en matière de préservation de l’environnement, a fait l’objet d’études dans le cadre du « Grenelle de l’environnement », dont les travaux devraient aboutir à l’émergence de mesures nouvelles et concrète en faveur de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables.

newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Sordi du 21 octobre 2008

Question n°18652


Publié le mardi 28 octobre 2008

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Professions réglementées : morceaux choisis dudit « projet de Loi » Macron
Allocations familiales : le texte de l’amendement du gouvernement destiné à éviter de « l’effet de seuil »
L’Assemblée nationale adopte en première lecture le projet de budget pour 2015
Le régime des plus-values de cession de valeurs mobilières en 2013 et en 2014
Vers un lissage de la modulation des allocations familiales selon le revenu
« Ce n’est pas à l’administration fiscale de régler la question des Holdings animatrices »
Loi Duflot-Pinel : adoptée par les députés, la location aux descendants pourrait être limitée à 3 ans
L’Assemblée Nationale vote l’augmentation de la fiscalité des transporteurs routiers
[+ ...]


  A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2014