Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Pour la première fois depuis 2012, les grandes entreprises sont plus taxées que les petites

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Pour la première fois depuis 2012, les grandes entreprises sont plus taxées que les petites

Lowendalmasaï, cabinet de conseil en management des coûts, publie la 3ème édition de l’Indice TTC (Total taxes et cotisations), nouvel indicateur de référence sur la taxation des entreprises.

Indice TTC 2014

Pour la première fois depuis 2012, les grandes entreprises sont plus taxées que les petites, une évolution qui n’est pas perçue par les dirigeants d’entreprise

Pour la première année depuis le lancement de l’indice TTC, les grandes entreprises sont plus taxées que les PME et ETI

Le nouvel indicateur TTC 2014 montre que les grandes entreprises supportent désormais 27% de pression fiscale et sociale de plus que les petites

  • Pourtant la perception des dirigeants reste la même et s’éloigne de plus en plus de la réalité :

pour près de huit dirigeants sur dix, les PME sont davantage taxées que les grandes entreprises 87% des dirigeants estiment que les entreprises sont plus taxées en France que dans les autres pays européens…

  • Un rattrapage qui se fait par l’augmentation de la pression fiscale sur les grandes entreprises malgré une baisse de leurs marges On constate ainsi que les marges des grandes entreprises ont baissé de 42% entre 2013 et 2014 atteignant un niveau historiquement bas alors même que la pression des charges sociales et fiscales s’est alourdie et que l’IS a augmenté de 8%...
  • Les mesures de réduction des coûts

Les résultats de l’enquête CSA montrent une nouvelle fois l’importance que les entreprises accordent à l’optimisation de leurs charges. On observe une forte augmentation de l’utilisation des dispositifs de crédits d’impôts (CICE, CIR, CII), alors que l’on constate un léger recul des actions d’optimisation des stratégies d’achats, des coûts immobiliers, ou encore de recherches de subventions.

La principale raison évoquée par les dirigeants est la complexité des dispositifs et le coût des démarches qui nécessitent des expertises fortes sans forcément avoir un ROI immédiat, ce qui freine les entreprises à investir dans de telles études et donc réduit leurs chances d’obtenir des améliorations de leurs charges à long terme : « On ne peut donc que regretter cette complexité, et de nouveau inviter le gouvernement à proposer des voies de simplification. Cette volonté affichée de réduire les contraintes ne se traduit toujours pas dans les actes. Les administrations comme les juges appliquent des dispositions antérieures et restreignent toujours plus l’application des dispositifs par une complexité accrue et des exceptions toujours plus nombreuses » déplore Francois Mary, Directeur des Opérations France de Lowendalmasaï « Cette simplification doit être mise en œuvre pour permettre une meilleure efficacité tant pour les entreprises que pour l’administration. »

  • Focus sur le CICE : une utilisation principalement axée vers l’investissement.

Des entreprises qui appellent à une évolution du CICE en baisse des charges

Près d’une entreprise sur deux utilise le CICE pour investir (renouvellement ou modernisation des équipements). Seules 31% d’entre elles envisagent de procéder à des créations de postes directement financés par les fonds issus de cette mesure.

84% des répondants souhaitent que le Crédit d’Impôt soit transformé en une baisse de charges. Seuls 4% déclarent préférer une baisse supplémentaire d’impôts à une évolution du CICE...

À propos de Lowendalmasaï


Lowendalmasaï est un cabinet de conseil en management des coûts.

Lowendalmasaï aide ses clients à mieux maîtriser leurs coûts au quotidien, afin d’améliorer dans la durée leur performance, tout en préservant leur capital humain.

Nos équipes d’experts spécialisés par secteur d’activité placent la création et l’innovation au coeur de leur action.

Ils suivent en permanence le marché et les évolutions réglementaires pour détecter et inventer de nouveaux leviers d’optimisation des coûts sur cinq domaines principaux : fiscalité, social, achats, besoin en fonds de roulement et innovation.

Le cabinet se rémunère en fonction des résultats mesurables et concrets obtenus et de la valeur ajoutée apportée à court, moyen et long terme par l’amélioration des processus, le transfert de connaissances et la construction d’outils de pilotage des coûts. Lowendalmasaï, créée en 1992, est dirigée par son fondateur Pierre Lasry. Lowendalmasaï emploie 360 personnes dans 9 pays : Allemagne, Benelux, Chine, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Portugal.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 2 octobre 2014

Le communiqué dans son intégralité

Consultez l’étude
Publié le jeudi 2 octobre 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Fiscalité des entreprises | Impôt sur les sociétés


 



Les articles les plus lus !
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Plus-value et résidence principale : l’occupation de la maison à titre habituel et effectif doit être justifiée
Régime fiscal des impatriés : précision sur les salariés appelés pour occuper un emploi en France
Plus-value de cession d’un fonds donné en location-gérance : conditions de l’exonération liée à la valeur du fonds
Prise en compte des parts louées dans la détermination du caractère majoritaire de la gérance d’une SARL
La procédure d’adoption de la loi de finances rectificative pour 2018 est conforme à la Constitution
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018