Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plus-value immobilière : la représentation fiscale des non-résidents une obligation contestée

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Dans le cadre d’une question au gouvernement Mme Claudine Schmid députée des français de Suisse et du Lichtenstein relance le débat sur l’’obligation de désignation d’un représentant fiscal accrédité en cas de cession immobilière en France par un non-résident.

Rappelons que, par un arrêt Commission c/ Portugal du 5 mai 2011, la CJUE, se prononçant sur un recours en manquement d’état contre le Portugal, a jugé que l’obligation faite aux non-résidents de désigner un représentant fiscal constituait bien une entrave à la liberté de circulation des capitaux, ladite entrave étant non seulement disproportionnée puisque de caractère général et non limitée aux seuls « montages purement artificiels dont le but est de contourner la loi fiscale », elle ne saurait par ailleurs être justifiée par l’impératif de lutte contre la fraude fiscale. Pour la Cour, la législation portugaise est non conforme au principe de la libre circulation des capitaux prévu à l’article 56 TUE.

Cette décision largement commentée

Dans notre législation, en principe, les contribuables domiciliés hors de France passibles du prélèvement prévu à l’article 244 bis A du CGI doivent se faire représenter auprès de l’administration fiscale par un représentant accrédité en France. La désignation d’un représentant accrédité concerne toute nature de cession entrant dans le champ de l’article 244 bis A du CGI.

L’accréditation signifie la désignation par l’administration d’un représentant fiscal en France sur proposition du redevable, pour une opération donnée.

Ainsi, les contribuables domiciliés hors de France ne peuvent se faire représenter auprès de l’administration que par :

  • l’acheteur du bien s’il est fiscalement domicilié en France ;
  • les banques et établissements de crédit exerçant leur activité en France ;
  • les personnes agréées à cet effet par l’administration (voir ci-après pour les agréments permanents).

Sur la base de la décision de la CJUE Mme Claudine Schmid a interroge le ministre des finances et des comptes publics en matière de représentation fiscale des non-résidents fiscaux ressortissants de l’UE réalisant des plus-values immobilières en France.

Plus précisément elle lui a demandé d’indiquer quelles dispositions il comptait prendre « pour garantir la mise en conformité du droit français sur ce point et ainsi éviter la possible condamnation de la France en manquement d’état ».

Cette question n’est pas inédite. Le député Tardy avait 1 mois après la décision de la CJUE du 5 mai 2011 interrogé le gouvernement (Question n°111622) pour savoir ce qu’il « entendait mettre en oeuvre pour mettre le droit français en conformité avec cet arrêt de la CJUE ».

En réponse le gouvernement avait indiqué : « Il existe en droit fiscal français différents mécanismes de représentation fiscale qui ne correspondent pas à celui censuré par la CJUE dans cet arrêt. À cet égard, il est précisé que l’obligation de représentation fiscale sous peine d’encourir la taxation d’office, prévue à l’article L. 72 du livre des procédures fiscales, n’est nullement systématique. Cela étant, la CJUE est appelée à rendre d’autres arrêts intéressant la compatibilité d’obligations de représentation fiscale en Autriche et en Espagne. Ceux-ci seront l’occasion d’enseignements complémentaires à la lumière desquels il sera procédé à un examen de chacun des dispositifs français de représentation fiscale »

Affaire à suivre...


newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 29 juillet 2014

Publié le vendredi 1er août 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Non résident | Plus-values immobilières


 



Les articles les plus lus !
Les 14 tranches du barème de l’impôt sur le revenu du candidat Mélanchon
SCI : dates limites pour déposer la déclaration de résultats 2072-S-SD
Déclaration de revenus : des pensions alimentaires pour payer moins d’impôts
Revenus des enfants : quels sont ceux qui doivent être déclarés ?
Quels impôts sur la vente et l’achat de biens immobiliers ?
Adaptation de la fiscalité à l’économie collaborative : une proposition toujours en gestation
Fiscalité du patrimoine : les propositions des candidats à l’élection présidentielle
Impôt 2017 : les principales nouveautés fiscales au titre des revenus de 2016
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016