Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plus-value immobilière et remise en cause de l’exonération pour délai de détention : un répit de quelques mois

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le Sénat a adopté le 19 novembre, un amendement visant à supprimer la soumission à la CSG dès le 1er € des plus-values immobilières et des plus-values professionnelles portant sur des immeubles, bénéficiant d’un abattement de 10 % à compter de la sixième année.


Si l’on devait comparer les débats parlementaires autour de cette loi de finances pour 2011 à un film, on choisirait sans nul doute « le Limier » de Mankiewicz (1972) tant les rebondissements sont nombreux et le jeu des parlementaires est théâtral

Nous pourrions même pousser cette ressemblance jusqu’aux protagonistes :

- d’un côté M. Gilles Carrez et M. Philippe Marini, de l’autre Andrew Wyke et Milo Tindle.

- d’un côté un duel de rapporteurs qui s’affrontent par hémicycles interposés pour faire amender leurs propositions et de l’autre un duel d’acteurs.


Le coup de théâtre (rebondissement) a donc eu lieu le 19 novembre, lors de la seconde journée de discussion du PLF 2011 au Sénat.

M. Marini a défendu l’amendement I-3 adopté 8 jours plus tôt dans le cadre de l’examen des articles par la Commission des Finances du Sénat.

Comme nous l’avons précisé ci-avant, cet amendement vise a supprimer la soumission aux prélèvements sociaux dès le 1er euro des plus-values immobilières bénéficiant de l’abattement de 10% à compter de la sixième année. Il propose d’appliquer la même règle pour les plus-values professionnelles portant sur des immeubles, bénéficiant d’un abattement de 10 % à compter de la sixième année. (Art. 151 septies A du CGI).

Pour rappel, c’est Gilles Carrez qui est à l’origine de la règle de l’assujettissement aux prélèvements sociaux des plus-values immobilières quelle que soit la durée de détention du bien (Admt I-28 adopté à l’issue des délibérations de l’Assemblée Nationale sur le PLF 2011).


L’amendement I-3 du sénateur Marini a été adopté par le Parlement (Sénat) sans discussions.

Autrement dit, a compter du 1er janvier 2011, si vous vendez un immeuble détenu depuis plus de 15 ans, vous serez certes exonéré de l’impôt de plus-value (19%) et vous continuerez à bénéficier de l’exonération des prélèvements sociaux (12,3%).

A l’appui de sa requête, M. Marini a indiqué que « la mesure proposée par l’Assemblée nationale doit être examinée lors de la révision de la fiscalité du patrimoine qui doit être effectuée au cours du premier semestre 2011 ». « Il importe de préparer la réforme de la fiscalité du patrimoine, mais pas de l’anticiper ».


Même, si on peut se réjouir de l’adoption de cet amendement, il faut se dire que ce n’est que partie remise. En effet, les plus-values immobilières seront au cœur de la réforme sur la fiscalité du patrimoine, comme l’a indiqué le Président de la République et plus récemment le Sénateur Marini dans son Rapport.

Les contribuables disposent ainsi de quelques mois supplémentaires de réflexion pour procéder aux arbitrages qui s’imposent.

Enfin, cette information devrait réjouir les notaires déjà largement sollicités par leurs clients cette fin d’année sur l’investissement Scellier.


Une question demeure, le député Gilles Carrez va-t-il en rester là ? Le débat est-il clos ?...rien n’est moins sûr !


Soulignons a titre complémentaire que ce même jour, le Sénat a adopté un autre amendement à l’article 3 du PLF 2011 du sénateur Marini visant à supprimer le report, par l’Assemblée nationale, de l’abattement sur les plus-values mobilières pour détention longue de telles valeurs (d’un tiers chaque année, au-delà de la cinquième année).

Si vous avez raté le début :

- Plus-values immobilières : la remise en cause de l’abattement pour durée de détention aura-t-elle lieu ?

- PLF 2011 - Plus-value immobilière : remise en cause partielle de l’abattement pour durée de détention

© Fiscalonline

newsletter de Fiscalonline

PLF 2011 : Examen de la première partie - journée du 19 novembre

Publié le samedi 20 novembre 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Les députés adoptent l’abus de droit fiscal à deux étages
L’Assemblée Nationale fixe le régime fiscal des plus-values réalisées sur les actifs numériques
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
Les députés prorogent le dispositif "Censi-Bouvard" jusqu’en 2021
Cession de crypto-actifs : le Gouvernement ne suit pas le Conseil d’Etat et propose une imposition au PFU à 30%
La réduction d’impôt pour mise à disposition d’une flotte de vélos est étendue aux locations
Déductibilité des charges afférentes à un logement resté vacant : il faut justifier de la volonté réelle de le louer
La Commission des Finances institue un abus de droit fiscal « à deux étages »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018