Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plan du gouvernement pour favoriser le développement des entreprises à forte croissance les "Gazelles"

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Question

M. Jean-Marc Roubaud appelle l’attention de M. le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie sur le développement des petites et moyennes entreprises dans notre pays. La France manque d’environ 10 000 « gazelles », ces PME à forte croissance, qui grossissent deux à trois fois plus vite que celles du même secteur d’activité, d’après un rapport du conseil d’analyse économique, commandé par le Premier ministre.

Si les créations d’entreprises ont été plus nombreuses en France depuis cinq ans, peu ont franchi rapidement le cap des 300 salariés, la plupart stagnant autour de 80 ou se faisant racheter.

À elles seules, les 2 000 « gazelles » françaises (sur 1,2 million de PME) sont à l’origine de plus de la moitié des emplois créés par les PME depuis dix ans. Pour favoriser leur croissance, le rapport préconise d’adapter la fiscalité (un taux d’impôt sur les sociétés de 18 % sur le premier million de bénéfice imposable dans la limite de 5 % du chiffre d’affaires), de simplifier certaines formalités administratives et de tester la « flexisécurité » en matière sociale. Le 1er mai dernier, le Gouvernement avait lancé un plan pour favoriser le développement de ces gazelles.

En conséquence, il lui demande lui faire connaître sa position à ce sujet et de lui faire savoir l’évolution de ce plan. - Question transmise à M. le ministre des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales.

Réponse du ministre

Afin de favoriser le maintien de la croissance économique et encourager la multiplication des réussites, le Gouvernement a choisi en mai 2006 d’identifier 2 000 entreprises de 5 à 250 salariés affichant la plus forte augmentation de leur chiffre d’affaires sur deux années successives (2003 et 2004).

Ces 2 000 « Gazelles 2005 » ont d’ores et déjà reçu un diplôme leur permettant de bénéficier, outre de la reconnaissance officielle de leur réussite, de mesures concrètes mises en oeuvre par les pouvoirs publics. À ce titre, elles pourront accéder à des programmes spécifiques de partenaires, notamment des investisseurs et partenaires bancaires, mais également des associations et réseaux d’appui aux entrepreneurs.

Parallèlement à cette première opération de sélection et labellisation de 2 000 « Gazelles 2005 », le Gouvernement a annoncé la création, à partir du 1er janvier 2007, d’un statut d’entreprise de croissance pour les PME qui connaissent deux années de suite une forte croissance de leur masse salariale. Ce statut permettra de lever les obstacles à la croissance des PME qui ont montré un fort potentiel en neutralisant les surcoûts liés à cette croissance. Pour prolonger de façon optimale la croissance de ces entreprises, le Gouvernement a inscrit dans le projet de loi de finances 2007 un nouveau mécanisme d’écrêtement de l’impôt sur les sociétés et de décalage des cotisations sociales des nouveaux embauchés. Ce régime fiscal de la PME de croissance devrait favoriser prioritairement l’embauche et l’investissement.

En outre, les banques ont été invitées à réaliser un effort de transparence sur les encours de crédits en faveur des PME. Par ailleurs, pour assurer le développement du financement des entreprises par fonds propres, un programme d’investissement dans les PME de 2 milliards d’euros, annoncé par le Président de la République, sera mis en oeuvre très prochainement à travers la création de France Investissement. Enfin, un programme de soutien aux réseaux locaux d’investisseurs de proximité (business angels) a été lancé afin de faciliter le développement des associations qui constituent des partenaires privilégiés des gazelles. Onze réseaux implantés sur l’ensemble du territoire national viennent d’être sélectionnés.

En contrepartie d’une aide financière du ministère des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales, ces réseaux s’engagent à tripler d’ici à trois ans le nombre d’entreprises auxquelles ils apportent leur soutien technique et financier.

newsletter de Fiscalonline

Réponse ministérielle Roubaud du 7 novembre 2006

Question n°97251


Publié le lundi 13 novembre 2006

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
Les apports du décret du 29 Juin 2018 en matière de documentation de prix de transfert
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018