Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Plaidoyer et propositions pour l’investissement par les Business Angels dans les PME innovantes

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Loi de finance rectificative 2011 : Plaidoyer et propositions pour l’investissement par les Business Angels dans les PME innovantes

GIF - 6.9 ko

Paris, le 7 juin 2011Le projet de la loi de finance rectificative 2011 a été présenté en Conseil des Ministres le 11 mai dernier et sera soumis aux votes des parlementaires le 8 juin à l’Assemblée Nationale et le 23 juin au Sénat. Si elle reste en l’état, cette loi nuira gravement à l’investissement, par les particuliers et notamment les Business Angels, dans les entreprises en phase d’amorçage. Il est à noté que cette phase d’amorçage est depuis de nombreuses années la phase « abandonnée » par les professionnels du capital investissement. Seule l’épargne des particuliers (Business Angels) permet aujourd’hui le financement de la création de start-up.

France Angels a mis en place de nombreux amendements et propositions afin de soutenir et orienter l’investissement des particuliers dans les PME innovantes.

En termes clairs et concis les quelques amendements que France Angels va soumettre aux parlementaires portent sur les 3 principes suivants :

- Proportionner les incitations fiscales au risque pris par l’investisseur
- Favoriser la fluidité des investissements
- Favoriser le regroupement des investisseurs


1. PROPORTIONNER

France Angels demande une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle aux risques pris :

Ce mécanisme d’incitations doit prendre en compte, d’une part, la taille de l’entreprise ; d’autre part, la nature de l’activité (innovation, JEI, etc.).

Ainsi, la réduction d’impôt serait égale à :

-  50 % de l’investissement dans les TPE
-  50% de l’investissement dans les PE innovantes (au sens label FCPI-Oséo et JEI)
- 22 % de l’investissement dans les PE non innovantes et dans les PME,

Cette réduction d’impôt serait imputée sur l’impôt sur le revenu et plafonnée à 200 000€ d’investissement pour un couple et par an.

Les mesures anti-abus issues de la LF 2011 seraient maintenues.

- Réduction de l’ISF :

Comme cela existe pour la réduction de l’impôt sur le revenu qui module le plafond d’investissement ouvrant droit à la réduction d’impôt en fonction de la taille de l’entreprise, donc du risque pris par l’investisseur, France Angels propose que le plafond de la réduction d’ISF passe de 45 000€ à 100 000€ pour les investissements dans les TPE et les Petites Entreprises Innovantes.


2. FLUIDIFIER

- Fluidifier les investissements :

L’élargissement des conditions de remploi à toutes les hypothèses de sortie de l’investissement est une des réponses adaptées à l’exigence de fluidité, de simplicité et d’efficacité.

Ainsi en cas de cession avant 5 ans, la proposition de France Angels est de :

-  maintenir le bénéfice du crédit d’impôt sous condition de remploi quelle que soit la cause de la cession
- considérer que cette opération de réinvestissement est une opération intercalaire, la plus value dégagée étant en sursis d’imposition au sens des articles 150-OB et 210 A du CGI, qui sera calculée et payée en fonction du prix de cession des titres réinvestis, le prix de revient correspondant au prix de souscription initial ayant généré le crédit d’impôt.


3. REGROUPER

Inciter à la création de sociétés en participation et de SCR :

La multiplicité des investisseurs devient un frein aux levées de fonds par l’entreprise puis à l’entrée de capitaux risqueurs.

France Angels considère donc qu’il est indispensable d’organiser simplement les « investisseurs de proximité » au sein de sociétés en participation et au sein de SCR dédiées, sûres et simples d’accès.

Les investissements au travers de sociétés en participation doivent être assimilés à des investissements directs et bénéficier du crédit d’impôt favorisant l’investissement dans les entreprises dès lors que ces entités investissent leur actif net en titres éligibles.

Dans le cadre des amendements que France Angels présente, il en est un particulier qui porte sur la désormais célèbre réforme de l’obligation d’employer 2 salariés. Bien qu’un rescrit ait été publié le 3 mai dernier, il n’en reste pas moins que cette réforme nous semble nécessiter de nouveaux aménagements de simplification et d’assouplissement.

- Reforme de l’obligation d’employer 2 salariés :

Les articles 38-I (réduction d’ISF pour investissement dans les PME) et 38-III (réduction d’IR pour investissement dans les PME) de la Loi de Finances pour 2011, prévoient de supprimer les avantages des réductions sur l’IR et l’ISF si l’entreprise cible ne comporte pas au minimum deux salariés, au sens du code du travail, à la fin de l’exercice d’augmentation de capital, pour les souscriptions effectuées à compter du 1er janvier 2011.

Cette obligation concerne également les investissements réalisés par l’intermédiaire de holding et notamment les sociétés d’Investissement de Business Angels (SIBA). Ces dernières ont l’obligation de comporter au minimum deux salariés à la fin de leur premier exercice fiscal afin de pouvoir faire bénéficier leurs souscripteurs de réduction d’impôt.

Ces mesures sont très nuisibles au financement par les Business Angels et réduiront drastiquement les fonds dédiés à la création de nos jeunes pousses.

En effet, d’après les estimations de France Angels, au moins 70% de ces entreprises ne répondent pas à ce critère (elles ne comportent pas au minimum deux salariés). Pour rappel, depuis 2009, les réseaux de Business Angels, membres de France Angels, investissent en moyenne chaque année dans plus de 300 jeunes entreprises innovantes pour un montant total de 40 millions €.

Aux vues de ces éléments factuels, France Angels préconise donc :

- d’exclure les holdings et SIBA de cette obligation

- de respecter cette règle pour les entreprises cibles, non pas à la fin de l’exercice d’augmentation de capital, mais à la fin de l’exercice suivant.

A propos de France Angels
France Angels est l’association nationale qui fédère, représente et promeut les Business Angels de France. Au 31 décembre 2010, elle rassemblait 4 250 Business Angels regroupés dans plus de 85 réseaux. De plus, France Angels compte 56 sociétés, membres associés, parmi les principaux acteurs du financement de la création d’entreprise innovante, qui se mobilisent aux côtés des Business Angels.

France Angels agit pour promouvoir les Business Angels dans les domaines économiques, sociaux et juridiques pour faire reconnaître leur utilité, leur effet positif sur l’économie et légitimer leur action.

Dans ce cadre, les missions de France Angels sont :
- Promouvoir le concept de Business Angels et de réseau
- Initier, faciliter la création et le développement de réseaux de Business Angels en France
- Fédérer les Business Angels, à travers les réseaux de Business Angels
- Mobiliser ses membres et agir pour créer les conditions favorables à la création d’entreprise
- Rassembler, autour des Business Angels, les autres acteurs du financement de la création d’entreprise innovante

France Angels est membre du réseau européen EBAN et membre fondateur de la World Business Angels Association.

Contacts presse
- France Angel :
- Joana Faucher
- Directrice de la Communication
- Mail : jfaucher@franceangels.org
- Tel : 01.71.19.70.39

Consultez notre dossier « Réforme de la fiscalité du patrimoine »

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 7 juin 2011

Publié le mardi 7 juin 2011

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Business-angel | JEI


 



Les articles les plus lus !
PLF2019 : nouveaux assouplissements apportés au Dutreil-transmission en Commission des Finances
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
PLF2019 : La réduction d’impôt Pinel sera désormais appliquée aux Français de l’étranger
Art : les meilleurs coups de marteau de la saison en 10 chiffres millionnaires
Création un crédit d’impôt solidarité pour les contribuables hébergeant gratuitement un réfugié
PLF2019 : Le Gouvernement propose un régime d’exonération « résidence principale » pour les non-résidents
La réduction d’impôt au titre des dons aux associations est étendue au prêt à usage d’un immeuble
Revenus de source française : vers un rapprochement du régime de taxation des résidents et non-résidents
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018