Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Pas d’exonération de taxe de publicité foncière en cas de vente aux sociétés publiques locales d’aménagement

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Pas d’exonération de taxe de publicité foncière en cas de vente aux sociétés publiques locales d’aménagement


Les acquisitions d’immeubles réalisées par l’Etat et les administrations publiques, les établissements publics scientifiques, d’enseignement, d’assistance ou de bienfaisance de l’Etat, les établissements publics d’aménagement, les chambres de commerce maritimes, les ports autonomes, les chambres de commerce de l’intérieur gérant des installations portuaires, Pôle emploi, la SNCF, le centre national des oeuvres universitaires et scolaires et les centres régionaux des oeuvres universitaires et scolaires sont en application de l’article 1040 du CGI exonérées de taxe de publicité foncière.

En application de l’article 1042 du même code, il en est également ainsi des acquisitions immobilières effectuées à l’amiable et à titre onéreux par :

  • les communes,
  • les syndicats de communes,
  • les communautés de communes visées à l’article L 5214-1 du code général des collectivités territoriales,
  • les établissements publics fonciers créés en application des articles L 324-1 et suivants du code de l’urbanisme,
  • les départements,
  • les régions,
  • les établissements publics communaux, départementaux ou régionaux,
  • les établissements publics d’aménagement,
  • les sociétés d’économie mixte à participation publique majoritaire qui agissent en tant que concessionnaires d’opérations d’aménagement ou de service public
  • et par les chambres de commerce, de métiers ou d’agriculture.

L’exonération bénéficie à toutes les acquisitions immobilières réalisées par les collectivités en cause, quelle que soit la destination des biens acquis.

En outre, les sociétés publiques locales créées en application de l’article L. 1531-1 du code général des collectivités territoriales ou les sociétés publiques locales d’aménagement créées en application de l’article L. 327-1 du code de l’urbanisme agissant en tant que concessionnaire de l’opération d’aménagement peuvent également bénéficier de l’exonération pour leurs acquisitions d’immeubles domaniaux reconnus inutiles par le ministre de la défense et ayant bénéficié du dispositif prévu à l’article 67 de la loi n° 2008-1425 du 27 décembre 2008 de finances pour 2009.

L’exonération est toutefois strictement limitée « aux collectivités et organismes énumérés à l’article 1042 du CGI ; ainsi ni les sociétés anonymes d’habitations à loyer modéré, ni les fédérations départementales d’associations agréées de pêche et de pisciculture ne peuvent s’en prévaloir », précise l’administration fiscale dans sa base BOFIP-Impôt.

Comme l’indique le sénateur M. Michel Fontaine, les sociétés publiques locales d’aménagement (SPLA) ne bénéficient, quant à elles, de l’exonération des acquisitions qu’elles réalisent que lorsqu’il s’agit d’immeubles domaniaux reconnus utiles par le ministère de la défense dans le cadre d’opérations de restructuration de la défense.

Dans une réponse ministérielle du 17 décembre 2013 (JOAN Question n° 34191) le ministre de l’économie et des finances avait motivé cette rupture d’égalité entre SEM et SPLA au regard des contraintes budgétaires.


Au regard de cette situation, le sénateur M. Fontaine a demandé au ministre des Finances qu’il lui précise d’avantage ses intentions pour que le régime de l’exonération de l’article 1042 du CGI puisse bénéficier à toutes les sociétés à participation publique intervenant dans le cadre d’une opération d’aménagement.

« Une position restrictive ne saurait être compréhensible, d’autant plus qu’à la différence des SEM locales, les SPLA ne peuvent avoir pour actionnaires que les collectivités territoriales et leurs groupements. L’actionnariat est donc exclusivement public. »

En réponse, le gouvernement a réitéré son argumentation budgétaire pour refuser d’étendre l’exonération 1042 aux sociétés publiques locales d’aménagement : « En raison d’un coût évalué à plusieurs dizaines de millions d’euros supporté par les départements, il n’est pas envisagé d’étendre le bénéfice de cette exonération aux autres acquisitions réalisées par ces sociétés. »


RM Fontaine JO Sénat du 30 juillet 2015, question n°11976

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 30 juillet 2015

Publié le vendredi 31 juillet 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des entreprises | TVA immobilière


 



Les articles les plus lus !
La règle du rappel fiscal des donations antérieures est conforme à la Constitution
Immixtion d’une holding dans la gestion de ses filiales et modalités de déduction de la TVA : Bercy met à jour sa doctrine
Etat comparatif des impôts prélevés sur la commune de Paris et le 16ème arrondissement
PLFSS 2017 : les spécificités des gîtes ruraux relatives aux cotisations sociales mieux prises en compte
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Remboursement du précompte mobilier et affaire ACCOR : Bruxelles saisit la CJUE contre la France
Les députés instituent une nouvelle dépense de recherche externalisée ouvrant droit au CIR
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016