Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Partenaires Placements Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Nos publications interactives
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Déclaration de revenus 2010
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
L’EIRL
Le dispositif Scellier
Deuxième plan de rigueur
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Rénovation de la politique familiale
Réforme des retraites
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
Les levées de fonds Particeep
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Loi visant à reconquérir l’économie réelle
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
 
 



Mode d’emploi et nouveautés de la déclaration des revenus 2011

partager cet article

Mode d’emploi et nouveautés de la déclaration des revenus 2011

JPEG - 12.3 ko

Cette année, la campagne de la déclaration des revenus 2011 coïncidera avec le calendrier des élections présidentielles ; en revanche, l’amnistie présidentielle ne sera pas de mise !

JPEG - 20 ko

Compte tenu des nombreuses lois de finances rectificatives ayant jalonné l’année 2011, la prudence s’impose...

En plus des nouveautés technologiques mises en place par l’administration fiscale (application smartphone désormais disponible ), de nouvelles rubriques ont fait leur apparition sur la déclaration millésimée 2012.

Mode d’emploi par Olivier Brisac et Laure Virazels, respectivement associé et fiscaliste au sein du réseau Baker Tilly France


-  Les nouveautés de la déclaration des revenus 2011

Le millésime 2012 de la déclaration des revenus se fait l’écho des nombreuses modifications législatives intervenues au cours de l’année 2011. Ces aménagements sont les suivants :

  • Comme l’année passée, concernant les réductions et crédits d’impôt dont les contribuables peuvent bénéficier au titre des dépenses en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale, la déclaration ne fait plus référence à la nature des dépenses éligibles au crédit d’impôt mais seulement au taux de ces crédits d’impôt, après application du coup de rabot de 10% des niches fiscales issues de la Loi de finances pour 2011.
  • Le cadre 3 I « Plus-values et gains divers » de la déclaration 2042 C (page 1) voit apparaître de nouvelles rubriques :
    • Les conséquences fiscales du transfert du domicile fiscal hors de France à compter du 3 mars 2011 (cf. « Exit Tax ») ;
  • La mention des plus-values de cession d’immeubles ou de biens meubles imposables. Cette nouvelle rubrique permettra de prendre en compte les gains en cause dans le revenu fiscal de référence, nécessaire au calcul de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus.
  • Une nouvelle rubrique est créée dans le cadre 5 I « Revenus et plus-values des professions non salariées » de la déclaration 2042 C (page 3), concernant les revenus tirés de l’activité des loueurs en meublé non professionnels. A noter que, pour éviter tout oubli, ces revenus seront d’office soumis aux prélèvements sociaux, sans que les contribuables soient dans l’obligation de les reporter dans le cadre « Revenus à imposer aux prélèvements sociaux » (page 4 de la déclaration 2042 C).
  • Enfin, la dernière nouveauté concerne les contribuables redevables de l’ISF, dont le patrimoine net taxable est compris entre 1,3 million et 3 millions d’euros. Le montant de l’actif net devra être mentionné sur la page 8 de la déclaration 2042C, sans joindre d’annexes ni de justificatifs. Ces contribuables recevront fin août un avis d’imposition spécifique pour leur ISF, dont le paiement devra intervenir au plus tard le 17 septembre.

Cette déclaration de revenus 2012 devra donc être abordée, comme chaque année, sous le signe de la prudence, compte tenu de ces nouveautés.


- Barème de l’impôt sur les revenus 2011

Les limites de l’ensemble des tranches du barème, traditionnellement relevées dans la même proportion que la hausse prévisible des prix hors tabac pour l’année considérée afin de modérer la pression fiscale, restent fixées pour les revenus de l’année 2011 au même montant que celui applicable au titre de l’imposition des revenus de 2010.

En revanche, les prélèvements sociaux passent de 12,3% à 13,5% pour les revenus suivants perçus en 2011 : revenus fonciers, revenus de capitaux mobiliers, plus-values de cessions de valeurs mobilières et plus-values professionnelles.

A compter du 1er janvier 2011 A compter du 1er octobre 2011 [2] Taux d’imposition global
Revenus fonciers x
Rentes viagères à titre onéreux x
Revenus des capitaux mobiliers (actions, parts sociales, obligations, bons du Trésor, titres de créance négociables…) ne faisant par l’objet du prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu x
Plus-values professionnelles à long terme des personnes percevant des BIC, BNC ou BA x 29,5% [1]
Gains réalisés lors de la cession de valeurs mobilières x 32,5%
Revenus de l’épargne salariale x
Plus-values immobilières et sur biens meubles (Art.150 U à 150 UC du CGI) x 32,5%
Produits soumis au prélèvement forfaitaire libératoire de l’IR x
Produits des bons ou contrats de capitalisation et d’assurance-vie, quel que soit leur régime d’imposition à l’IR x
Gains réalisés ou les rentes viagères versées en cas de retrait ou de clôture des PEA x
Produits, rentes viagères et primes d’épargne des PEP x
Intérêts et primes d’épargne versés aux titulaires de CEL et de PEL x

[1] Le montant net des plus-values à long terme fait l’objet d’une imposition séparée au taux de 16 % auquel s’ajouteront les 13,5 % de prélèvements sociaux.

[2] Compte tenu de ces contraintes de gestion, notamment informatiques, des établissements qui précompteront ce prélèvement les députés ont considéré qu’il était indispensable qu’une date fixe commençant le premier jour d’un mois soit retenue pour la modification du taux. (Amendement 148 Rect.). Préalablement la date avait été fixée à la date d’entrée en vigueur de la loi.


- Date limite

La date limite de dépôt de la déclaration papier est fixée, cette année, au jeudi 31 mai à minuit. Comme toutes les années, les contribuables choisissant de déclarer leurs revenus sur le site internet www.impôts.gouv.fr bénéficieront d’un délai supplémentaire qui expirera le 7 juin minuit pour les départements 01 à 19, le 14 juin minuit pour les départements 20 à 49 et le 21 juin à minuit pour les départements 50 à 974.

S’agissant des non-résidents, la date limite de souscription de la déclaration est portée au samedi 30 juin à minuit pour les résidents de l’Europe, des pays du littoral méditerranéen, d’Amérique du Nord et d’Afrique et au dimanche 15 juillet à minuit pour les résidents des autres pays du monde.



- Anticiper pour mieux s’organiser

Enfin, et au risque de se répéter, un conseil précieux et toujours d’actualité : anticiper permettra au contribuable de tout vérifier, de collecter des informations précises auprès de professionnels compétents, et surtout... de déposer sa déclaration dans les délais auxquels l’administration fiscale est très attachée...

A propos de Baker Tilly France
Un réseau fédéraliste de 37 cabinets indépendants répartis sur l’ensemble du territoire français, dans les départements d’Outre-Mer (Guadeloupe et Réunion) et dans la plupart des pays d’Afrique francophone (Algérie, Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Maroc, Tunisie, Madagascar et Sénégal)

- date de création : 1974
- 135 associés et 1200 collaborateurs
- un siège basé à Paris avec une équipe de permanents
- chiffre d’affaires : 110 millions d’euros

A propos de Baker Tilly Baker Tilly International
Baker Tilly France est membre de Baker Tilly International :
- un réseau de 150 cabinets et 610 bureaux implanté dans 120 pays
- date de création : 1989
- placé au 8ème rang des réseaux au niveau mondial
- 25 000 associés et collaborateurs
- un siège basé à Londres avec une équipe de permanents
- chiffre d’affaires : 3,7 milliards de dollars US (2010)

www.bakertillyfrance.com

Contact presse :

- Cordiane
- Nicole Coiffard
- Tél : 01 39 62 33 42
- Mail : ncoiffard@cordiane.com

- Baker Tilly France
- Olivia Stamboul
- Mail : olivia.stamboul@bakertillyfrance.com
- Tél : 01 42 89 44 43



Déclaration de revenus 2011 : Consultez notre dossier

JPEG - 18.6 ko

newsletter de Fiscalonline

Article d’Olivier Brisac et Laure Virazels respectivement associé et fiscaliste au sein du réseau Baker Tilly France

Publié le jeudi 3 mai 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière : le gouvernement aménage l’extension de l’abattement de 30% au bâti
Duflot-Pinel : le Sénat suspend la réduction d’impôt les 3 premières années de location à la famille
Poids de la fiscalité pour les entreprise : la France pointe à la 95ème place sur 189
Art : les dix meilleures enchères jamais enregistrées en France
Des sénateurs proposent de fixer à 19% le taux d’imposition des plus-values immobilières des non-résidents
Les principales mesures fiscales du projet de budget 2015 adoptées par les députés en première lecture
Le régime des plus-values de cession de valeurs mobilières en 2013 et en 2014
La Suisse franchit une nouvelle étape vers l’introduction de l’échange automatique de renseignements
[+ ...]


  A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2014