Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Majoration du quotient familial des contribuables célibataires, divorcés ou veufs

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Jusqu’à l’imposition des revenus de 2008, les contribuables célibataires, divorcés, séparés ou veufs, sans personnes à charge pouvaient bénéficier (en plus de leur part) d’une demi-part supplémentaire en application des articles 195,1-a, b, c du CGI.

L’article 92 de la LF pour 2009 a restreint, à compter de l’imposition des revenus de 2009, le champ des bénéficiaires de la demi-part supplémentaire prévue aux articles précités en réservant son bénéfice à ceux qui :

  • vivant seuls ont supporté à titre exclusif ou principal la charge d’au moins un enfant, pendant au moins cinq années au cours desquelles ils vivaient seuls.

L’administration vient de préciser que la durée de cinq années peut être continue ou non. Elle peut donc faire l’objet d’une ou plusieurs périodes d’interruption.

La réduction d’impôt résultant de cette majoration de quotient familial est fixée par le 3ème alinéa du 2 du I de l’article 197 du CGI à 880 € référence année 2008), quel que soit l’âge de l’enfant ouvrant droit à cet avantage.

Pour les contribuables bénéficiant actuellement de la demi-part supplémentaire, le texte prévoit la suppression progressive d’ici 2012 de l’avantage fiscal (Dispositif transitoire).

Pour les contribuables qui bénéficient de ce régime transitoire, la réduction d’impôt résultant de l’octroi de la demi-part supplémentaire ne pourra excéder un plafond unique fixé à 855 € au titre de l’imposition des revenus de 2009, et cela quel que soit l’âge du dernier enfant ouvrant droit au bénéfice de la demi-part.

Ce plafond sera réduit d’un tiers au titre des deux années suivantes. Il s’établira ainsi à 570 € pour l’imposition des revenus de l’année 2010 et à 285 € pour l’imposition des revenus de l’année 2011.


L’administration vient de commenter les nouvelles règles et préciser le mécanisme du régime transitoire.

Exemple fourni par l’administration

Un couple ayant eu un enfant a divorcé en 1995.

De l’année 2000 à l’année 2006, l’enfant résidait chez sa mère ; il sera imposé distinctement à compter de l’année 2007.

La mère a assumé seule pendant six ans la charge à titre principal de l’enfant, son ex époux lui versant une pension alimentaire.

Pour l’imposition des revenus de l’année 2008, chacun des ex conjoints a bénéficié d’une demi-part supplémentaire au titre d’un enfant majeur âgé de moins de 25 ans imposé séparément. Le père n’a jamais eu l’enfant à charge. Au titre de l’imposition des revenus des années 2009 à 2012, chacun des parents continue à vivre seul.

  • Imposition du père
Année d’imposition des revenus2008 2009 2010 2011 2012 et s.
Bénéfice de la demi-part OUI OUI Régime transitoire OUI Régime transitoire OUI Régime transitoire NON
Nature du dispositif Dispositif antérieur Régime transitoire Régime transitoire Régime transitoire -
Avantage maximal 2 292 € + 648 € 855 € 570 € 285 € -
  • Imposition de la mère
Année d’imposition des revenus2008 2009 2010 2011 2012 et s.
Bénéfice de la demi-part OUI OUI OUI OUI OUI
Nature du dispositif Dispositif antérieur Nouveau dispositif Nouveau dispositif Nouveau dispositif Nouveau dispositif
Avantage maximal 2 292 € + 648 € 880 € (1) 880 € (1) 880 € (1) 880 € (1)

(1) Ce plafond pourra être relevé chaque année dans la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu

newsletter de Fiscalonline

Instruction fiscal du 25 février 2010

BOI 5 B-15-10, n°27


Publié le vendredi 26 février 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Quotient familial


 



Les articles les plus lus !
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
La procédure d’adoption de la loi de finances rectificative pour 2018 est conforme à la Constitution
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
Les solutions du Gouvernement face à la fraude à la TVA sur les plateformes en ligne
Articulation entre crédit d’impôt recherche et jeune entreprise innovante
Taxation de l’économie numérique : déclaration commune franco-allemande
CIR et dépenses de personnel : rescrit relatif à la notion de premier recrutement d’un jeune docteur
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018