Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Loi Pacte : attention à ne pas s’enthousiasmer trop vite !

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Par Bertrand Tourmente, fondateur d’Althos Patrimoine

Le projet de loi Pacte a été présenté lundi 18 juin en conseil des ministres. Pour les épargnants, ce projet contient plusieurs avancées positives, mais rien n’est joué à ce stade. Quelques améliorations sont par ailleurs souhaitables avant l’adoption définitive de cette loi.

Aucun doute : la loi Pacte va dans le bon sens pour les épargnants. Pour autant, il est encore trop tôt pour se réjouir : il ne s’agit pour l’instant que d’un projet. Celui-ci devra encore être voté et amendé au parlement en septembre. D’ici là, beaucoup de choses peuvent changer.

Les bonnes nouvelles : fin du forfait social et refonte de l’épargne-retraite

Première bonne nouvelle dans ce projet de loi : les PME seront moins taxées à l’avenir lorsqu’elles reverseront une partie de leurs bénéfices à leurs salariés. Les entreprises de moins de 50 salariés seront en effet exonérées du « forfait social » de 20% lors du versement de l’intéressement, de la participation et de l’abondement. Cette réforme sera utile en incitant les petites entreprises à généraliser ce type d’avantage pour leurs employés. Cela permettra de mieux aligner les intérêts des salariés avec ceux du chef d’entreprise. Surtout, les PME pourront plus facilement attirer de nouveaux talents en leur offrant des avantages financiers équivalents à ceux des grands groupes.

Seconde bonne nouvelle : la refonte des dispositifs d’épargne-retraite. Le projet de loi envisage que les épargnants puissent à l’avenir bénéficier d’une sortie en capital s’ils le souhaitent, et non uniquement d’une sortie en rente. Cela permettra aux Français d’avoir davantage de flexibilité et de visibilité concernant la récupération de leur épargne-retraite. Le projet de loi prévoit également que les Français puissent librement transférer leurs avoirs d’un plan de retraite à l’autre, quel que soit le support. Or, cette transférabilité existe déjà, notamment lorsque les salariés concernés quittent leur entreprise. L’idéal serait plutôt que la loi fusionne complètement les différents plans d’épargne-retraite (PERP, PERCO, « Article 83 » ou loi Madelin), mais cette idée reste actuellement en suspens.

Le renouveau de l’assurance-vie : un sujet à préciser

D’autres sujets restent encore incertains à l’heure actuelle, notamment en ce qui concerne la refonte de l’assurance-vie. Le parlement aura certainement son mot à dire et la loi finale pourrait être différente de celle actuellement présentée.

Une chose est sûre : avec cette loi, le gouvernement souhaite inciter les Français à investir dans les fonds euro-croissance de leurs contrats d’assurance-vie. Pour rappel, ces fonds s’inspirent des fonds en euros « classiques », mais n’offrent une garantie en capital qu’après 8 ans de détention au lieu d’une garantie immédiate. En contrepartie, les fonds euro-croissance incluent une part d’investissements en actions dans le but d’améliorer à long terme la performance du fonds. Cette solution peut être avantageuse en termes de frais, en permettant aux épargnants de s’exposer légèrement aux marchés actions sans payer les frais de gestion associés aux OPCVM proposés dans les contrats d’assurance-vie. Néanmoins, les fonds euro-croissance, lancés il y a 5 ans, n’ont jamais réussi à trouver leur public. Difficile, donc, de les rendre plus attractifs en l’état actuel.

On regrettera enfin que le gouvernement n’ait pas abordé dans ce projet de loi la transférabilité des contrats d’assurance-vie. Il serait dommage que ce sujet crucial soit totalement éludé du projet de loi final. Rappelons que la non-transférabilité des plans d’assurance-vie bloque de nombreux investisseurs historiques sur des contrats devenus peu avantageux pour eux. Pour redynamiser réellement l’investissement en France, le gouvernement aurait donc tout intérêt à faire sauter cette barrière !

A propos d’Althos atrimoine


Créé en 2009 par Bertrand Tourmente, Althos Patrimoine est un cabinet de gestion privée détenu par ses salariés, ce qui lui garantit une totale indépendance. Il accompagne au quotidien particuliers et chefs d’entreprises dans le pilotage de leur patrimoine personnel et professionnel, et leur offre des conseils en placements sur-mesure grâce à une équipe dédiée. L’offre de gestion en architecture ouverte permet au cabinet de délivrer des conseils sur tout type d’investissements et sur tout type de support. La sélection des fonds repose à la fois sur des critères de performances et de développement durable en prenant en compte une dimension d’investissement éthique qui correspond aux attentes d’un nombre croissant d’investisseurs. Althos Patrimoine met également à la disposition de sa clientèle des véhicules d’investissements habituellement réservés à une clientèle institutionnelle.

Althos Patrimoine a par ailleurs développé Althos 360, un ensemble d’outils digitaux permettant aux clients de bénéficier d’une visibilité complète sur leur patrimoine et d’entrer facilement en relation avec leur conseiller. Soucieuse d’adopter un comportement responsable, l’équipe d’Althos Patrimoine, composée d’une douzaine de collaborateurs, donne également à ses clients la possibilité d’opter pour une offre d’investissement socialement responsable, sélectionnant des solutions finançant des entreprises respectueuses de l’environnement et de leurs collaborateurs.

newsletter de Fiscalonline

Article de Bertrand Tourmente, fondateur d’Althos Patrimoine

Publié le lundi 2 juillet 2018

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  alaune | BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Impôt sur le revenu | mafiscalite


 



Les articles les plus lus !
L’épargne-retraite vue par le projet de loi PACTE : on change tout !
Plongée en eaux troubles du contrôle des comptabilités informatisées
Cession des titres reçus dans le cadre d’un partage : les modalités de la calcul de la plus-value sont constitutionnelles
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : de la constitutionnalité de l’amende de 25%
Petite pause estivale...on revient de 30 juillet
Pinel : Prorogation du délai légal d’achèvement des logements acquis en l’état futur d’achèvement en cas de force majeur
Le Gouvernement ne prévoit pas d’alléger l’imposition sur les successions
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018