Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Loi de Finances rectificative 2020
Impôt sur le revenu 2020
Loi de Finances rectificative 2020-II
Loi de Finances rectificative 2020-III
Loi de Finances pour 2021
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les principales annonces fiscales de François Hollande du 28 mars 2013

partager cet article

Augmentation d’impôt pendant le quinquennat

Le 6 janvier dernier jérôme Cahuzac avait indiqué qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts jusqu’en 2017 :

« on demande un effort considérable en 2013, la réforme fiscale est faite, la réforme fiscale elle a été présenté et elle a été voté par le parlement, je crois qu’on ne peut pas demander d’avantage auc contribuables désormais.

Le président de la république lui même a indiqué qu’il fallait une stabilité fiscale pour 2013 et 2014.

Il faut une stabilité fiscale pour deux raisons : parce que demander davantage serait demander trop et ensuite parce que les agents économiques, qu’il s’agisse des individus ou des entreprises ont besoin de lisibilité.

Il faut pouvoir savoir ce qu’il en sera dans 1 an, dans 2 ans, dans 3 ans et comme ministre du budget je vous indique, mais je ne fais que reprendre les propos du Président de la république, que désormais c’est la stabilité fiscale qui est la politique du gouvernement...pendant la mandature ».

En 2013, on va faire des économies pour qu’il n’y ait pas d’efforts supplémentaires demandés au français a indiqué le chef de l’Etat.

En 2014, il y aura une hausse de la TVA (taux supérieur et intermédiaire) pour financer la compétitivité.

« Pour 2014, en dehors de cette disposition, pour les ménages, il n’y aura aucune autre augmentation d’impôt. Il n’y aura pas d’autre augmentation d’impôt que celui annoncé. »

Choc de simplification pour les entreprises

« Il faut trouver de la croissance aussi par la simplification. Aujourd’hui, une entreprise, petite, elle est obligée d’envoyer à l’administration 3.000 informations par an. 3.000 ! Demain, il faut réduire 2 fois 3 fois ce chiffre. Nous allons le faire, parce que moi je suis dans l’obligation de faire »

Allocations familiales

« Il n’y aura pas de fiscalisation des prestations familiales, parce que c’est absurde. On ne va pas donner d’un côté, reprendre de l’autre, non. » « Deuxièmement on va garder l’universalité des allocations familiales », a-t-il également annoncé.

« Mais que les plus hauts revenus aient les mêmes allocations familiales que les plus bas ? Non. Ça ça sera revu. »

François Hollande confirme ainsi les propos tenus le 19 mars dernier par Gérard Bapt, le rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l’Assemblée.

Retraites

François Hollande a annoncé que le gouvernement réclamerait un allongement de la durée de cotisation lors de négociations sur les retraites.

« Comme on vit plus longtemps, l’espérance de vie s’allonge. Il va falloir avoir des durées de cotisation plus longues. Ça, ça sera l’objet de la négociation avec les partenaires sociaux »a déclaré le chef de l’Etat

Indemnisation du chômage

Rebondissant sur le rapport que la Cour des comptes avait publié en début d’année et qui épinglait le niveau d’indemnisation de certains chômeurs, David Pujadas a demandé à François Hollande si l’indemnisation du chômage serait réformée.

L’indemnisation du chômage ça c’est une négociation entre partenaires sociaux.

« Il faut que le système d’indemnisation encourage le retour vers l’emploi et que même on puisse avoir des systèmes d’indemnisation qui se cumulent davantage qu’aujourd’hui avec la reprise d’un emploi même à temps partiel. »

Pouvoir d’achat : participation

« Je propose que la participation, pour ces 4 millions de français qui en ont l’usage, puisse être débloquée immédiatement sans pénalités fiscales jusqu’à 20.000 € pour quel qu’achat que se soit, sans aucunes raisons, pour acheter un bien, voiture...Cela durera six mois mais cela permettra pendant ces six mois de débloquer une épargne pour l’affecter à la consommation. »

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 28 mars 2013

Publié le jeudi 28 mars 2013
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Deux propositions de loi visant à exonérer de TVA les travaux de rénovation énergétique et le transport de voyageurs
Transformation du CITE en prime : quid de l’acquisition d’un système de charge pour véhicule électrique
Taux de TVA applicable aux systèmes de fixation permettant d’accrocher un fauteuil roulant à une trottinette électrique
Uniformisation de l’application des taux réduits de la TVA aux droits d’entrée perçus pour les activités culturelles, ludiques, éducatives ou professionnelles
Divorce amiable : quid du droit de partage en cas de vente du domicile conjugal avant le divorce
Impôt sur le revenu : les travaux qui affectent le gros oeuvre d’un bâtiment ne sont pas déductibles
Quand le caractère fictif de la procédure de licenciement conduit à l’imposition de l’indemnité
TVA : le Gouvernement autorise l’abaissement à 100 € du seuil des achats en détaxe
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>