Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



L’achat de titres puis la distribution de dividendes : une succession d’opérations abusives ?

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Les faits de l’espèce étaient les suivants :

Après la liquidation de la totalité de ses actifs, la société Samyn Patrick a acquis, à titre de remploi du produit de la liquidation, trois sociétés civiles immobilières (SCI) assujetties à l’impôt sur les sociétés.

Les titres de ces trois sociétés ont été inscrits en compte de "valeurs mobilières de placement" à l’actif du bilan de la société cessionnaire.

Ces trois SCI lui ont ensuite versé des dividendes, lesquels ont pu bénéficier du régime des sociétés mères pour la détermination de son résultat fiscal.

A la suite de cette distribution, la société Samyn Patrick a déduit de son résultat imposable une provision pour dépréciation des titres de ses filiales à prépondérance immobilière, ce qui lui a permis de dégager un déficit.

L’administration a estimé que ce montage d’opérations constituait un abus de droit au sens de l’article L. 64 du LPF.

Le juge constate, en premier lieu, que la société Samyn Patrick de même que les trois SCI pré-existaient avant l’opération de distribution des dividendes et la constitution de la provision, sans que le bénéfice de l’avantage fiscal ait été de ce fait permis par l’interposition d’une société spécialement créée à cet effet.

Par ailleurs, l’achat des titres des trois sociétés répondait également à une motivation économique, dès lors qu’il a permis d’améliorer la trésorerie de la société Samyn Patrick. Ainsi, l’administration ne démontre pas que la société ait procédé à un montage purement artificiel.

En second lieu, le juge constate qu’au vu des circonstances dans lesquelles elle a été réalisée, l’exonération des dividendes en application des dispositions des articles 145 et 216 du CGI n’a pas été effectuée en contrariété avec l’intention du législateur, puisque les SCI ont été imposées à raison des bénéfices qui ont donné lieu à la distribution des dividendes versés à la société et que, de ce fait, l’absence d’option pour le régime des sociétés mères aurait conduit à une double imposition des sommes distribuées à cette dernière.

Enfin, le juge constate que l’administration n’a remis en cause ni l’inscription des titres acquis à un compte réservé aux valeurs mobilières de placement, ni la constitution de la provision.

Le juge en déduit donc que l’abus de droit fiscal n’était pas démontré.

Cette jurisprudence s’inscrit à l’inverse des avis émis par le Comité de l’abus de droit fiscal dans des affaires similaires (cf BOI 13 L-5-10 du 22 avril 2010).

A propos de l’auteur

Véronique Millischer, Baker & McKenzie SCP 1 RUE PAUL BAUDRY, 75008 PARIS


www.bakernet.com

newsletter de Fiscalonline

Arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Paris du 29 juillet 2011

Publié le jeudi 1er décembre 2011

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Abus de droit | Dividendes


 



Les articles les plus lus !
Les députés mettent fin au régime fiscal des contrats d’assurance-vie souscrits avant le 1er janvier 1983
Plus-value immobilière et résidence principale : de l’importance de la consommation d’électricité dans le bien vendu
Domiciliation fiscale en France des dirigeants : les députés élargissent le champ des grandes entreprises françaises visées
Les députés donnent un coup de pouce fiscal aux titres-restaurant
Dégage un profit imposable la société qui devient plein propriétaire d’un bien par suite de la renonciation par l’usufruitier de l’usufruit viager sur ce bien
Suppression de la taxe d’habitation : mécanisme de compensation prévu par le Gouvernement
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
L’administration fiscale soumet à consultation publique ses premiers commentaires sur la taxe GAFA
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>