Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les dix meilleures enchères frappées pour des artistes turcs en 2012

partager cet article

artprice



Les dix meilleures enchères frappées pour des artistes turcs en 2012

Après la Première Guerre mondiale, la Turquie connaît un passage sans transition de l’Empire ottoman à un État laïc et moderne. L’histoire tourmentée du pays, géographiquement et culturellement à califourchon entre l’Europe et le Moyen-Orient, continue de s’écrire même après la constitution de la République en 1923.

La Turquie moderne est le berceau d’une scène artistique florissante où les premières ruptures avec l’art académique naissent au début des années 1960 avec Altan GURMAN ou encore SARKIS.

L’année 1987 marque un premier pas vers la diffusion de l’art turc grâce à l’ouverture de la première Biennale d’Istanbul, évènement désormais incontournable sur la scène artistique mondiale. Néanmoins, c’est dans les années 1990 que l’art contemporain explose en Turquie en dehors d’Istanbul et qu’il gagne en visibilité internationale.

C’est d’ailleurs aussi en 1990 que le pays est représenté pour la première fois à la Biennale de Venise. Les années 2000 marquent le début de l’institutionnalisation avec, entre autres, la création du premier musée d’art contemporain.

Au fil des années, d’autres nouvelles structures prestigieuses gérées par des fonds privés font leur apparition.

Ce nouveau dynamisme va de paire avec la renaissance d’Istanbul où les quartiers Est se sont peu à peu transformés en haut lieu de la branchitude et ont vu fleurir nombre d’espaces d’expositions et de galeries d’art. Ces dix dernières années, grâce au soutien de collectionneurs influents, au développement de structures commerciales (galeries, salles de ventes) et à l’implication d’une des principale place de marché qu’est Londres, le marché des artistes turcs connaît une croissance considérable.

Si cette partie du monde longtemps négligée est dorénavant suivie de près par les professionnels et amateurs d’art, quels artistes turcs signent aujourd’hui les plus belles enchères ? Retour sur le Top 10 de l’année écoulée.

Rang Artiste AdjudicationŒuvre Vente
1 Taner CEYLAN 161370$ Ten Kafesi (Cage of Flesh) (2012) 26/04/2012 (Sotheby’s LONDON)
2 Taner CEYLAN 138300$ Je t’aime Peggy (2009) 17/10/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
3 Taner CEYLAN 136100$ Nirvana 29/05/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
4 Taner CEYLAN 111359$ Alp 17/03/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
5 Canan TOLON 104890$ "Glitch III (From the Glitch Series)" (2007) 26/04/2012 (Sotheby’s LONDON)
6 Canan TOLON 100224$ Untitled 17/03/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
7 Taner CEYLAN 95455$ Old World (2007) 18/12/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
8 Canan TOLON 88512$ Glitch IV (2008) 17/10/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
9 Canan TOLON 87104$ One Day This Will All Be Yours My Son (1999) 29/05/2012 (Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik ISTANBUL)
10 Ramazan BAYRAKOGLU 83912$ Motorsiklet (Motorcycle) (2012) 26/04/2012 (Sotheby’s LONDON)

Deux artistes, de deux générations différentes, se partagent le classement : Canan TOLON née dans les années 1950 et Taner CEYLAN né en 1967.

Face à ce duo dominant, seul Ramazan BAYRAKOGLU parvient à gagner la dernière position grâce aux 87 000 $ de Motorsiklet, une œuvre brodée sur toile produit de ses réflexions sur la peinture et la tradition. Du côté des places de marché, le Top affiche la présence écrasante d’Istanbul avec la maison de vente Beyaz qui signe à elle seule sept résultats du classement. Pas de surprise pour cette maison créée en 2006 actuellement leader en Turquie pour l’art moderne et contemporain. Arrive derrière Londres, avec Sotheby’s, à l’origine de vacations spécialisées en art contemporain turc organisées chaque année au mois d’avril. La grande absente, Dubaï, pourtant traditionnellement une place forte pour le marché de l’art turc, a été détrônée par Londres et la montée en puissance des sociétés de ventes locales.

Grand gagnant de ce classement, l’artiste turc né en Allemagne Taner Ceylan fait une entrée fracassante en salles dès 2009 où l’œuvre Spiritual s’envole déjà à plus de 82 000 $ (Sotheby’s Londres, le 4 mars 2009). Diplômé d’arts plastiques à l’université Mimar Sinan en 1991, Taner Ceylan a rapidement su se faire une place sur la scène artistique turque. Parallèlement à sa carrière d’artiste, il devient, entre 2001 et 2006, rédacteur en chef du Time Out stambouliote. Nombre de ses peintures hyperréalistes exposent une sexualité explicite, dont les influences s’étendent d’un Robert Mapplethorpe à un Jeff Koons. Ses records de ventes ne se sont pas arrêtés depuis le coup d’éclat de 2009. Bien au contraire, ils se sont même relayés jusqu’en 2011 ! Après les 154 000 $ signés en 2010 pour 1881 (From the Most Painting Series) - Sotheby’s Londres, le 15 avril -, 2011 est finalement devenue l’année de sa plus belle vente avec les 310 000 $ de 1879 (From the Lost Painting Series). Si les ventes de 2012 n’ont pas rafraîchie ce record, le nombre de lots passés à l’encan a doublé en une année, affichant des prix au marteaux compris entre 55 000 $ et 161 000 $ ! Une côte on ne peut plus dynamique.

Canan Tolon détient un beau palmarès avec quatre résultats présents au classement. Née à Istanbul, elle grandit en France puis suit des études à Édimbourg, Francfort, Londres avant de rejoindre la Californie dans les années 1980 où elle vit et travaille depuis. Après une première exposition solo en 1984 à Berkeley, Canan Tolon a participé à de nombreuses expositions entre les États-Unis et l’Europe. Ce sont ses peintures sur toiles ou panneau, compositions abstraites inspirées de paysages urbains qui ont forgé sa renommée. Sa carrière en salles débute bien plus tard, en 2007, Beyaz propose alors un premier diptyque Composition abstraite qui part à près de 2 400 $. Deux ans plus tard, le marteau frappe à près de 17 000 $ dans la même maison pour une toile de 190 x 75 cm (le 30 mai 2009). A peine six mois s’écoulent qu’une seconde salle stambouliote, Antik As, signe un nouveau record grâce au 31 000 $ de Composition (Istanbul, le 15 novembre 2009). Les surenchères s’enchaînent jusqu’à dépasser, en 2012, le seuil des 100 000 $ à deux reprises !

Avec un ticket d’entrée à près de 88 000 $, les moins de 45 ans sont encore hors concours du palmarès des plus belles enchères pour un artiste turc. Rappelons qu’un Jacob Kassay (américain né en 1984), par exemple, signe depuis 2011 des résultats dépassant les de 200 000 $. Ce segment de marché prometteur, en pleine croissance reste encore majoritairement abordable.


Source © Artprice.com

www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 1er février 2013

Publié le samedi 2 février 2013

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Les députés refusent d’inscrire dans la loi une définition de la « holding animatrice »
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Réduction d’impôt « Pinel » en zones B2 et C : maintien de l’extension du délai de réalisation de l’acquisition au 15 mars 2019
Prélèvement à la source, crédits d’impôts et réductions d’impôt : en pratique ?
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Scandale des « CumEx Files » et arbitrage de dividendes : les députés amendent le dispositif adopté au Sénat
Les députés de la majorité proposent de maintenir le taux actuel de la quote-part de la « niche Copé » à 12 %
Métaux précieux : les députés suppriment la contribution aux poinçonnages
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018