Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Partenaires Placements Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Nos publications interactives
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Déclaration de revenus 2010
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
L’EIRL
Le dispositif Scellier
Deuxième plan de rigueur
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Rénovation de la politique familiale
Réforme des retraites
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
Les levées de fonds Particeep
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Loi visant à reconquérir l’économie réelle
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
 
 



Les députés adoptent le projet de loi de finances rectificative pour 2011

partager cet article

Les députés ont adopté le projet de loi de finances rectificative pour 2011

Mercredi 7 septembre en fin de journée, l’Assemblée, convoquée en session extraordinaire le 6 septembre, a adopté le projet de loi de finances rectificative pour 2011 :

Scrutin :

- 163 députés ayant voté « pour »,
- 97 députés ayant voté « contre »
- 6 s’étant s’étant abstenus.

Les députés ont ainsi décidé :

- de modifier le régime de taxation des plus-values immobilières (hors résidences principales) en instituant, à compter du 1er février 2012, un abattement progressif à partir de la 6ème année de détention, aboutissant à une exonération totale au bout de 30 ans (Art. 1er A) (Nos précisions) ;

- de modifier les modalités d’application des dispositifs de report en avant et en arrière des déficits des entreprises soumises à l’IS prévus aux article 209 et article 220 quinquies du CGI (Art 1er B).

  • S’agissant du report en avant des déficits, l’imputation d’un déficit antérieur sur le bénéfice constaté au titre d’une année sera limité à 1 000 000 € majoré d’un montant de 60 % du bénéfice imposable de l’exercice excédant cette première limite. La fraction de déficit non admise en déduction du bénéfice du fait de l’application de ces dispositions demeurerait reportable sur les exercices suivants et imputables dans les mêmes conditions, et comme actuellement, sans limitation dans le temps.
  • S’agissant du report en arrière des déficits, il sera limité. Le déficit ne sera plus reportable (plafonné à 1 000 000 €) que sur le seul bénéfice de l’exercice précédent.

- de maintenir le taux réduit de TVA de 5,5% applicable aux droits d’entrée dans les parcs à thèmes (Art. 1er C supprimé).

- de mettre fin au régime du bénéfice mondial consolidé (Art. 1er CA) (Nos précisions)

- d’augmenter de 5 a 10 % de la quote-part pour frais et charges appliquée aux plus-values long terme sur les titres de participation (mesure qui devait initialement être présentée au PLF 2012) (Art. 1er CB)

- d’instaurer à la charge des personnes qui exploitent un ou plusieurs établissements hôteliers une taxe sur le chiffre d’affaires (2%) relative à des prestations d’hébergement des hôtels dont le prix de la nuitée est supérieur ou égal à 200€ (Art. 1er D) .

- d’augmenter la taxe sur les conventions d’assurances maladie de 3,5% à 7% (Art.3)

- porter le taux du prélèvement social sur les revenus du capital et du patrimoine de 2,2 % à 3,4 % (Art.4) (Nos précisions).

- de mettre en place une convention fiscale entre la France et la Suisse afin de taxer les revenus des Français placés en Suisse (Art. 5)


Le Sénat examine le projet de loi de finances rectificative aujourd’hui 8 septembre à partir de 10h30 sous réserve de sa transmission par l’Assemblée nationale.

Mieux comprendre la procédure législative avec Philippe Marini


Projet de loi de finances rectificative pour 2011 : Consultez notre dossier

newsletter de Fiscalonline

PLFR 2011 : petite loi du 7 septembre 2011

Petite loi : texte n°727


Publié le jeudi 8 septembre 2011

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière : le gouvernement aménage l’extension de l’abattement de 30% au bâti
Duflot-Pinel : le Sénat suspend la réduction d’impôt les 3 premières années de location à la famille
Poids de la fiscalité pour les entreprise : la France pointe à la 95ème place sur 189
Art : les dix meilleures enchères jamais enregistrées en France
Des sénateurs proposent de fixer à 19% le taux d’imposition des plus-values immobilières des non-résidents
Les principales mesures fiscales du projet de budget 2015 adoptées par les députés en première lecture
Le régime des plus-values de cession de valeurs mobilières en 2013 et en 2014
La Suisse franchit une nouvelle étape vers l’introduction de l’échange automatique de renseignements
[+ ...]


  A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2014