Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les cessions de participations dans des personnes morales étrangères à prépondérance immobilière sont soumises au droit de 5%

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

1. Alerte fiscale Baker & McKenzie SCP

«  Cession de titres de sociétés étrangères à prépondérance immobilière en France : le parlement légalise la position de l’administration fiscale en matière de droits d’enregistrement


Récemment, et contrairement à la position de l’administration fiscale, la jurisprudence avait réaffirmé le principe de territorialité des droits d’enregistrement et avait exclu l’application des droits en cas de cession des parts d’une société étrangère détenant un immeuble situé en France dès lors qu’aucun acte n’était conclu en France.

L’article 43 de la loi de finances rectificative pour 2009 a introduit un nouvel article 718 bis du Code général des impôts qui permet à l’administration de percevoir le droit d’enregistrement de 5% en cas de cession de parts d’une société étrangère présentant le caractère d’une société à prépondérance immobilière.

Un mécanisme de crédit d’impôt est prévu pour le cas où l’Etat d’immatriculation de la société étrangère dont les titres son cédés percevrait également des droits d’enregistrement.

Ce nouveau dispositif s’applique aux cessions réalisées à compter du 1er janvier 2010. »


Cette alerte a été rédigée par les avocats du groupe Fiscalité de Baker & McKenzie SCP

Contacts : Olivier Mesmin (olivier.mesmin@bakernet.com)/01 44 17 59 92 et Christine Daric (christine.daric@bakernet.com)/01 44 17 59 05


2. Commentaires de Fiscalonline.com :

L’administration fiscale taxe les actes de cessions de parts de société à prépondérance immobilière dès que l’immeuble sous-jacent est situé en France, quelle que soit la nationalité de la personne morale détentrice ou celle des acquéreurs et quel que soit le lieu de l’acte (Doc. adm. 7 D-50 du 15 juin 2000).

L’administration a rappelé sa position dans le cadre d’un rescrit publié le 14 octobre 2008.

Cependant, plusieurs tribunaux ont considéré que l’article 718 du CGI, qui traite de la territorialité des cessions de meubles, ne permet pas de taxer ces opérations en France car il exige que l’acte de cession soit passé en France.

Dans ce sens :

Dans un amendement (N°224) au PLFR pour 2009 présenté le 17 décembre dernier, M. MARINI a précisé que l’interprétation jurisprudentielle« permettrait d’échapper assez simplement aux droits de mutation au travers de certains montages juridiques assez simples (par exemple au travers de la création d’une personne morale étrangère par une personne physique dans le seul but de transmettre l’immeuble sous-jacent à un tiers). »

Afin d’éviter de tels montages et dans le souci d’unifier le régime applicable à toutes les cessions d’immeubles professionnels, quel que soit le support juridique utilisé pour effectuer ces transmissions (cession directe ou cession de titres de personnes morales à prépondérance immobilière), M. MARINI a proposé de légaliser la doctrine administrative.

L’amendement N°224 a été adopté dans le cadre des discussions parlementaires et intégré à la LFR pour 2009 sous l’article 43 rédigé comme suit :

« I. ― Après l’article 718 du code général des impôts, il est inséré un article 718 bis ainsi rédigé : « Art. 718 bis. - Lorsqu’elles s’opèrent par acte passé à l’étranger, les cessions de participations dans des personnes morales à prépondérance immobilière définies au 2° du I de l’article 726 sont soumises au droit d’enregistrement dans les conditions prévues à cet article, sauf imputation, le cas échéant, d’un crédit d’impôt égal au montant des droits d’enregistrement effectivement acquittés dans l’Etat d’immatriculation de chacune des personnes morales concernées, conformément à la législation de cet Etat et dans le cadre d’une formalité obligatoire d’enregistrement de chacune de ces cessions. Ce crédit d’impôt est imputable sur l’impôt français afférent à chacune de ces cessions, dans la limite de cet impôt. » II. ― A la première phrase du troisième alinéa du 2° du I de l’article 726 du même code, après les mots : « Est à prépondérance immobilière la personne morale », sont insérés les mots : « , quelle que soit sa nationalité, » et après les mots : « de participations dans des personnes morales », sont insérés les mots : « , quelle que soit leur nationalité, ». »

newsletter de Fiscalonline

Article 43 de la Loi de Finances Rectificative pour 2009

Art. 43 LFR 2009


Publié le mercredi 6 janvier 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Droits de mutation | Prépondérance immobilière


 



Les articles les plus lus !
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
Modalités de calcul d’une plus-value d’un bien acquis en nue-propriété moyennant rente viagère
La Commission des Finances est favorable à l’imposition des gains de cession de « bitcoin » au PFU à 30%
PLF 2019 (partie II) : Florilège d’amendements adoptés en Commission des Finances
La Commission des Finances institue un abus de droit fiscal « à deux étages »
Comité de l’abus de droit fiscal : quel que soit le sens de l’avis la charge de la preuve pèsera uniquement sur l’administration
Plus-value immobilière : ces indices qui font tomber l’exonération « résidence principale »
Un projet de budget rectificatif pour 2018 sans aucune disposition fiscale
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018