Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les artistes femmes et le marché de l’art

partager cet article

artprice



Les artistes femmes et le marché de l’art

Nombreux sont les critiques, historiens, spécialistes du marché, curateurs voire directeurs de foires ayant relevé de fortes disparités entre la valorisation des femmes et celle des hommes. Si certains considèrent ce débat comme ancré dans des préconçus culturels d’arrière-garde, il faut avouer que les dits préconcus et les vieilles habitudes ont la vie dure.

Les écarts de prix sont en fait considérables, de l’ordre de plusieurs dizaines de millions de dollars entre les hommes et les femmes les plus cotés du marché.

Les femmes les plus performantes en salles n’atteignent pas encore le seuil des 10 m$ au marteau, alors que d’autres artistes passent désormais le seuil des 100 m$. Comment les plus cotées, dont Nathalie GONTCHAROVA et Louise BOURGEOIS (record de Gontcharova avec Les Fleurs, adjugée 9,6 m$, soit 10,8 m$ frais inclus et de Louise Bourgeois avec Spider, adjugée 9,5 m$, soit 10,7 m$ frais inclus), peuvent faire face aux 127 m$ de Francis BACON (Three studies of Lucian Freud, plus de 142 m$ frais inclus), aux 107 m$ d’Edvard MUNCH (The scream, près de 120 m$ frais inclus), aux 95 m$ de Pablo PICASSO (Nude, Green Leaves and Bust, plus de 106 m$ frais inclus) ou aux 77,5 m$ de Mark ROTHKO (Orange, Red, Yellow, près de 87 m$ frais inclus) ?

La figure féminine de l’Impressionnisme Berthe MORISOT affiche certes un record à 9,7 m$, soit près de 11 m$ frais inclus (Après le déjeuner, Christie’s Londres le 6 février 2013) mais ses homologues impressionistes masculins cuminent à 71 m$ au marteau ( Claude MONET à 71,8 m$, soit 80,5 m$ frais inclus, avec Le Bassin aux Nymphéas, vendue chez Christie’s le 24 juin 2008 et Pierre-Auguste RENOIR à 71 m$, soit 78,1 m$ frais inclus, avec le fameux Au Moulin de la Galette, vendue par Sotheby’s le 17 mai 1990).

Il existe bien sûr quelques exceptions à la règle : le record de Sonia DELAUNAY-TERK négocie à 1m$ avec celui de son compagnon Robert Delaunay et celui de Frida KAHLO enterre de plus de 2 m$ la meilleure enchère de Diego Rivera (Sonia Delaunay flirte avec les 4 m$ avec Le marché au Minho chez Calmels-Chambre-Cohen en 2002 et Robert DELAUNAY à 5,2 m$, avec la Tour Eiffel vendue chez Christie’s en février 2012. Le record de Diego RIVERA reste inchangé à 2,8 m$ depuis 1995 pour Baile en Tehuanpec, celui de Kahlo affiche 5 m$ depuis la vente de Roots en 2006). Néanmoins, chez les artistes historiques comme chez les artistes vivants, la tendance est à la sous-évaluation des femmes.

Si l’on considère par exemple les artistes vivants – hommes et femmes – de toute la planète, récompensés par au moins une enchère millionnaire, seules 16 femmes parviennent à ce niveau de prix, contre 195 hommes rétribués de la sorte.

Les artistes vivants masculins tiennent ainsi 93 % des meilleures enchères à l’échelle mondiale.

Ces 16 femmes les mieux classées sont, dans l’ordre, Yayoi Kusama (34ème meilleure enchère), Marlène Dumas (40ème), Rosemarie Trockel (51ème), Julie Mehretu (52ème), Bridget Riley (54ème), Cindy Sherman (73ème), Jenny Saville (79ème), Vija Celmins (117ème), Beatriz Milhazes (119ème), Lee Bontecou (134ème), Adriana Varejao (147ème), Tauba Auerbach (155ème), Elizabeth Peyton (165ème), Cecily Brown (169ème), Lisa Yuskavage (183ème) et Paula Rego (202ème).

Bien que les artistes soient plus nombreuses aujourd’hui et que quelques grands marchands tentent de corriger les disparités de prix, la sous-évaluation féminine fait de la résistance sur la scène contemporaine. Yayoi KUSAMA, la plus chère de la gente féminine est classée pour la 34ème meilleure enchère après 33 records masculins. Par ailleurs, force est de constater que cette meilleure enchère féminine est dix fois moindre que la meilleure enchère au masculin et qu’un gap de près de 47 millions de dollars sépare le record de Koons de celui de Kusama ! Jeff KOONS est bien sûr le leader du marché contemporain, le gagnant d’une adjudication de 52 m$ emportée en novembre 2013 pour sa sculpture géante Balloon Dog (Orange) chez Christie’s, lorsque le sommet de Kusama se hisse à 5,1 m$ pour une huile sur toile « historique » de 1959, (No.2), vendue chez Christie’s New York le 18 novembre 2008.La dernière du classement, Paula Rego, se hisse au niveau des meilleurs prix d’artistes phares tels que Subodh Gupta, Matthew Barney ou Julian Schnabel, mais il lui aura fallu travailler 20 à 30 ans de plus pour bénéficier d’une telle cotation. Elle est née, rappelons-le, en 1935.

Source : Artprice



Publié le jeudi 24 juillet 2014

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter | Art contemporain | Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Les députés adoptent l’abus de droit fiscal à deux étages
Les députés prorogent le dispositif "Censi-Bouvard" jusqu’en 2021
L’Assemblée Nationale fixe le régime fiscal des plus-values réalisées sur les actifs numériques
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
Cession de crypto-actifs : le Gouvernement ne suit pas le Conseil d’Etat et propose une imposition au PFU à 30%
La réduction d’impôt pour mise à disposition d’une flotte de vélos est étendue aux locations
Déductibilité des charges afférentes à un logement resté vacant : il faut justifier de la volonté réelle de le louer
La Commission des Finances institue un abus de droit fiscal « à deux étages »
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018