Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les SCPI et OPCI grand public au premier semestre 2015 : attractivité record

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Les SCPI et OPCI grand public au premier semestre 2015 : attractivité record

Les statistiques ASPIM-IEIF pour le premier semestre de 2015 confirment une nouvelle fois la forte attractivité auprès des épargnants des fonds d’investissement en immobilier que sont les SCPI et les OPCI « grand public ».

Chiffres clés au 30 juin 2015 (Statistiques ASPIM – IEIF)


SCPI :

  • 166 SCPI gérées par 27 groupes
  • Capitalisation : 34,98 milliards €
  • Collecte nette (1) : 1 857,24 millions €
  • Transactions sur le marché secondaire : 318,66 millions € (soit 0,91% de la capitalisation)
  • Retraits non compensés : 7,97 millions €
  • Collecte brute (2) : 2 183,87 millions € (soit 6,24% de la capitalisation)
  • Augmentation de capital (3) : 1 865,21 millions € par 51 SCPI de 24 groupes de gestion

OPCI « grand public » :

  • 11 OPCI « grand public » gérés par 8 groupes
  • Capitalisation : 3,28 milliards €
  • Collecte nette (4) : 1 246,3 millions €
  • (1) Augmentation de capital – Retraits non compensés par des souscriptions.
  • (2 )Augmentation de capital + Transactions sur le marché secondaire.
  • (3) Ensemble des souscriptions venant augmenter le capital et destinées à l’achat d’immeubles.
  • (4) Augmentation de capital – Retraits non compensés par des souscriptions.

Collecte nette

SCPI

Au cours des six premiers mois de 2015, les SCPI ont bénéficié d’une collecte nette totale de 1,86 milliard €, en augmentation sensible par rapport à la même période de 2014 (+ 47,5%) qui constituait déjà un record historique. Cette forte hausse se remarque dans toutes les catégories de ces fonds immobiliers. On remarque la tendance durablement élevée de cette collecte depuis 4 ans. A compter de 2012, la collecte nette des SCPI au premier semestre a toujours été supérieure à 1,1 milliard €.

OPCI « grand public »

L’OPCI accessible au « grand public » confirme de son côté sa remarquable montée en puissance constatée depuis 2011. La collecte nette globale des six premiers mois de l’année se monte à 1.246,30 millions € contre 813,32 millions € sur l’ensemble de l’exercice 2014. La mobilisation des grands réseaux de banques et de compagnies d’assurance explique la progression de la collecte de ce fonds d’investissement immobilier principalement distribué sous forme d’unités de compte de contrats d’assurance-vie.

Capitalisation

SCPI

Au 30 juin 2015, la capitalisation globale des SCPI approchait les 35 milliards € (34.977 millions), en hausse de 6,3% par rapport au 31 décembre 2014, date à laquelle le volume des SCPI avait franchi pour la toute première fois le seuil des 30 milliards €. Pour rappel, le volume global des SCPI a été multiplié par 4,43 par rapport à 1999, 3,04 par rapport 2004 et 1,84 par rapport à 2009.

OPCI « grand public »

Au 30 juin 2015, la capitalisation des OPCI « grand public » se montait à 3,28 milliards €, en hausse de 60,57% par rapport à la fin 2014 (2,04 milliards €).

Marché secondaire

Avec 318,7 millions € de parts échangées au cours du premier semestre de 2015, le marché secondaire des SCPI connaît une évolution notable (+30,2%) par rapport aux six premiers mois de l’exercice précédent. Rapporté au total de la capitalisation, ce marché reste toutefois peu actif avec un taux de rotation semestriel des parts inférieur à 1% (0,91%).  S’il est traditionnellement peu « profond », le marché des parts de SCPI ne souffre toutefois d’aucun problème de liquidité : au 30 juin 2015, les parts en attente de cessions des SCPI à capital fixe se limitaient à 80,56 millions € et les retraits non compensés des SCPI à capital variable à seulement 7,97 millions €.

Pour Arnaud Dewachter, Délégué général de l’ASPIM, « la collecte globale historiquement élevée des SCPI et des OPCI « grand public » confirme la complémentarité commerciale de ces véhicules qui diffèrent par leurs caractéristiques techniques et fiscales. En outre, ce succès démontre aussi bien le besoin des ménages en épargne longue que la confiance de ces derniers dans ces fonds immobiliers qui bénéficient du label dû à la directive AIFM. Ces nouveaux capitaux contribuent en contrepartie à financer les besoins immobiliers de plus en plus variés et modulables des entreprises et ménages de notre pays. Ils nourrissent donc un cercle durablement vertueux pour notre économie ».

La SCPI : comment ça marche ?

A propos de l’ASPIM


L’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) est la structure de représentation de la gestion des fonds immobiliers non cotés que sont les SCPI et les OPCI.

Dans ses relations avec les autorités françaises et internationales en charge des sujets intéressant ses adhérents, sociétés de gestion agréées par l’AMF, l’ASPIM défend et promeut les intérêts des investisseurs de ces fonds et s’attache à démontrer les apports à l’économie nationale de ce secteur professionnel. L’ASPIM est en particulier à l’origine de la création en 2006 de l’OPCI, nouvelle formule d’investissement destinée aux particuliers et aux investisseurs institutionnels, et de la récente réforme du cadre juridique des SCPI, à l’occasion de la transposition en droit français de la directive AIFM.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 3 septembre 2015

Publié le vendredi 4 septembre 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
ETNC : le profit sur les instruments financiers à terme sera imposé au taux de 50%
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016