Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les « 5S » de Happy Capital

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Les « 5S » de Happy Capital




Les Stades de vie

Alors que toutes les plates-formes de financement participatif par entrée au capital (equity crowdfunding) concentrent leurs démarches sur le capital-risque et le lancement de start-ups, Happy Capital se propose de soutenir les dossiers d’entrepreneurs à tous les stades de vie de leur société : création, développement, reprise ou restructuration.

Quel avantage cela présente-t-il pour les particuliers qui souhaitent placer des fonds via le site de Happy Capital ? Il s’agit de diversifier les opportunités d’investissement et, ainsi, d’en réduire les risques.

Les Secteurs d’activité

Contrairement à une idée reçue, les nouvelles méthodes de financement des entreprises ne sont pas l’apanage exclusif des jeunes pousses du web. En effet, la plate-forme de Happy Capital ne privilégie pas uniquement l’innovation et les NTIC : nous considérons qu’une entreprise peut réussir quelque soit son secteur d’activité !

Le bénéfice pour les investisseurs est incontestable : comme une chance est donnée à tout le monde de présenter un dossier, les levées de fonds proposées en ligne sont multiples. Aussi, quiconque cherche à participer à une aventure entrepreneuriale est susceptible de dénicher une entreprise qui l’intéresse.

Le Suivi

« Gare aux levées de fonds » s’exclament communément les Cassandre qui craignent les répercussions d’une augmentation de capital sur l’entreprise… Cela dit, pas d’inquiétude, Happy Capital exige un accompagnement des projets financés pendant un an par un expert référencé sur la plate-forme.

Ce suivi, qui nous paraît être une nécessité, procure un double dividende : pour l’investisseur, une garantie additionnelle ; pour l’entrepreneur, un facteur de réussite supplémentaire.

La Simplicité

La plate-forme de Happy Capital a été conçue avec l’objectif d’être la plus agréable qui soit : le site offre, tant aux investisseurs qu’aux entrepreneurs, un cheminement intuitif, une inscription rapide et un système de questions/réponses interactif.

De la prise de contact initiale à la conclusion de la levée de fonds, nous avons mis en place un processus flexible qui permet à chacun d’évoluer à son rythme et de profiter du financement le plus facilement possible.

En outre, nous avons veillé à la simplicité du langage utilisé afin de rendre accessibles à tous des données parfois complexes concernant le marché ou l’analyse financière de l’entreprise.

Le Social

Si les placements financiers traditionnels peuvent parfois sembler trop impersonnels, il n’en est rien avec Happy Capital : lors d’un investissement sur la plate-forme, un véritable lien social se façonne entre ceux qui entrent au capital de l’entreprise d’une part et ses fondateurs et/ou dirigeants d’autre part.

En choisissant un projet qui le séduit, l’investisseur ne verse pas aveuglément des fonds à un véhicule financier. A contrario, il participe activement s’il le désire à la réalisation des objectifs fixés pour l’entreprise : un authentique affectio societatis anime alors l’investisseur et l’entrepreneur, tous deux ambitionnant la réussite dudit projet !

Rappelons que Happy Capital a pour ambition de devenir la 1re plateforme de financement participatif pour les entreprises.

Sa particularité : proposer sa plateforme à toutes les PME/PMI/ETI, quel que soit leur stade de vie (création, développement, cession-transmission, restructuration) et quel que soit leur secteur d’activité.

Autres avantages pour l’investisseur : la possibilité de répartir son risque entre une société qui démarre et une société qui a plusieurs années d’existence et qui dégage déjà du résultat. L’investisseur peut également choisir la localisation et le secteur d’activité.

Enfin, une garantie supplémentaire qui n’est offerte sur aucune autre plateforme de financement au niveau mondial consiste en l’obligation pour les entreprises qui lèvent des fonds d’être suivies par un expert de l’accompagnement pendant toute l’année qui suit le financement. Comme l’a démontré l’APEC dans une récente étude sur le sujet, un suivi dans les 1res années revêt aujourd’hui une importance primordiale sur le taux de réussite des entreprises !

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 12 septembre 2013

Publié le vendredi 13 septembre 2013

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
Les solutions du Gouvernement face à la fraude à la TVA sur les plateformes en ligne
Taxation de l’économie numérique : déclaration commune franco-allemande
Articulation entre crédit d’impôt recherche et jeune entreprise innovante
CIR et dépenses de personnel : rescrit relatif à la notion de premier recrutement d’un jeune docteur
Création d’un modèle de demande de rescrit relatif à l’exonération d’impôt sur les bénéfices ZRR
Pacte Dutreil : l’engagement collectif est étendu aux actionnaires individuels
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018