Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Les 10 artistes du XIXe siècle les plus rares et les plus performants de l’année 2015 aux enchères

partager cet article

artprice



Les 10 artistes du XIXe siècle les plus rares et les plus performants de l’année 2015 aux enchères

Le XIXe siècle est l’un des segments les plus porteurs des grandes ventes de prestige, dans lesquelles on porte aux nues les grands maîtres que sont Edouard Manet, Camille Pissarro, Vincent Van Gogh et Claude Monet.

L’année dernière (en 2014), plus de 50 000 œuvres XIXe se sont vendues dans le monde, soit 12% des lots à l’échelle globale. Si l’impressionnisme est de loin le mouvement le mieux représenté et le plus coté, il est des mouvements plus confidentiels pour lesquels les amateurs déchainent de belles batailles d’enchères en-dehors des effets de mode ambiants. Ces aficionados du romantisme, du symbolisme et de l’orientalisme font leurs achats en premier lieu à Londres, principale place de marché de ce segment.

Le classement des meilleures enchères 2015 pour les signatures les plus rares du XIXe mettent sur le devant de la scène des artistes dont on parle peu, comme l’allemand Johann Wilhelm G. Barth (1779-1852), le polonais Maksymilian Gierymski (1846-1874), l’artiste autodidacte natif de Québec Joseph Légaré (1795-1855) dont deux œuvres se sont envolées cinq fois au-dessus de l’estimation cette année ; les peintres de paysages anglais William James Blacklock (1815-1858) et Daniel Thomas Egerton (1797-1842), qui n’avaient pas, ni l’un ni l’autre, fait d’apparition en salles depuis trois ans ; les français Théodore Pierre Maillot (1826-1888) et François Claude Hayette (1838- ?), qui viennent d’emporter leur record respectif. Le grand Nu au vase grec de Maillot a tout de même quintuplé son estimation haute à Paris flirtant avec les 125 000 $ frais inclus, lorsque le peintre orientaliste Hayette plantait un record à Londres à hauteur de 330 000 $ pour une grande vue de Constantinople.

Au-delà de ces signatures aussi rares que confidentielles - dont les prix sont pourtant loin d’être négligeables - deux personnalités plus marquantes se distinguent : celle de l’ambitieux John Martin et celle du grand dramaturge suédois August Strindberg qui, à défaut de s’être considérer lui-même comme un grand peintre, est aujourd’hui adoubé par le marché.

Rang Artiste AdjudicationŒuvre Vente
1 John MARTIN 3 569 370$ The Celestial City and The River of Bliss (1841) 2015-07-08 Sotheby’s LONDRES
2 August STRINDBERG 738 420$ Fantasy landscape (1894) 2015-06-04 Bukowskis STOCKHOLM
3 François Claude HAYETTE 268 884$ Constantinople from Galata (1874) 2015-04-21 Sotheby’s LONDRES
4 Joseph LÉGARÉ 192 465$ The Chaudière Falls 2015-04-01 Christie’s LONDRES
5 Joseph LÉGARÉ 192 465$ The Montmorency Falls (1836) 2015-04-01 Christie’s LONDRES
6 William James BLACKLOCK 147 715$ A Miller’s Homestead (1854) 2015-06-16 Christie’s LONDRES
7 Maksymilian GIERYMSKI 124 200$ Polish Militiamen (c.1872) 2015-05-21 Sotheby’s LONDRES
8 Théodore Pierre N. MAILLOT 101 349$ Nu au vase grec (1856) 2015-06-17 Sotheby’s PARIS
9 Daniel Thomas EGERTON 90 000$ The Ravine of the Desert (View From la Barranca del Desierto) 2015-05-27 Sotheby’s NEW YORK NY
10 Johann Wilhelm G. BARTH 86 896$ Palace in St. Petersburg (c.1830) 2015-03-24 Auctionata BERLIN

copyright © 2015 artprice.com

Le nouveau record de John Martin (1789-1854)

John Martin fut l’un des peintres anglais les plus populaires de son vivant. Né à Haydon Bridge en 1789, il gagne Londres en 1806, commence à peindre des paysages, des sujets mythologiques, de la la peinture d’histoire et surtout conquiert l’attention de la Royal Academy en lui envoyant un tableau en 1811 (Sadak in Search of the Waters of Oblivion).

Les grandes compositions qui suivent lui valent soit l’adhésion soit l’incompréhension du grand public. Elles font en tous cas parler de lui. En 1817, il est appelé à la cour de la princesse Charlotte en tant que peintre d’histoire, puis sa carrière décolle d’un cran en 1820, avec Belshazzar’s Feast, une scène de panique pour laquelle il reçoit un prix (important à l’époque) de 200 livres sterling. Il rejoint alors la Society of British Artists nouvellement créée, y expose à plusieurs reprises, avant de retourner à la Royal Academy. En 1833, sa notoriété dépasse les frontières anglaises grâce à sa toile The fall of Nineveh, achetée par le gouvernement belge. Il est alors élu membre de l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique et reçoit le titre de chevalier de l’Ordre de Léopold décerné par le roi de Belgique. La plupart de ses tableaux ont été acquis en 1974 par le Tate Britain, d’ou l’extrême rareté de ses oeuvres en salles de ventes : moins de 20 toiles sont apparues sur le marché en un quart de siècle, dont la monumentale The Celestial City and The River of Bliss, proposée par Sotheby’s le 8 juillet 2015, qui a établi un record à 4,2 m$ frais inclus. Un tel sommet était attendu par cette œuvre majeure au pedigree prestigieux. Elle fut en effet exposée à la Royal Academy (1841), au Victoria and Albert Museum (1969) et plus récemment à la Tate Britain (exposition Apocalypse, Sept. 2011-Janv. 2012). John Martin est de ces signatures fortes de l’histoire de la peinture anglaise, de ces esprits indépendants et précurseurs du mouvement Romantisme pour lesquels Londres trouvent d’ardents défenseurs.

August Strindberg (1849-1912) - la peinture après l’écriture

August Strindberg est un artiste singulier, un homme de tempérament inquiet, hypersensible et exalté qui eut une vocation d’écrivain plus que de peintre. Il compte en effet parmi les auteurs suédois les plus importants et est considéré comme l’un des pères du théâtre moderne. A l’instar de son contemporain français Victor Hugo, August Strindberg pratique les arts plastiques (dessin, sculpture, peinture, photographie) en marge de sa création littéraire. Sa production est d’autant plus ténue qu’il n’a peint qu’à trois périodes de sa vie : de 1872 à 1874, de 1892 à 1894 et pendant quelques années après 1900. Sans avoir suivi d’éducation artistique, il a inscrit une grande puissance expressive dans ses toiles et développé une théorie de l’art anticipatrice du surréalisme et de l’expressionnisme abstrait. Le marché de Strindberg reste une affaire d’initiés, malgré la rétrospective itinérante organisée il y a 14 ans (au musée national de Stockholm, au musée d’Etat de Copenhague, puis au Musée d’Orsay a Paris, 2011-2002). Ses œuvres plongent dans le naturalisme, le romantisme, le symbolisme, et témoignent tantôt de son attrait pour la psychologie (il fut proche de Nietzsche), tantôt pour l’occultisme. Impécunieux de son vivant, ce pionnier s’arrache en salles dès qu’une bonne occasion se présente : en juin dernier, le paysage fantaisiste offert chez Bukowskis a doublé son estimation basse, pour se payer 900 000 $ frais inclus. On lui compte neuf adjudications millionnaires depuis la fin des années 80’, des résultats majoritairement enregistrés à Stockholm (où se joue près de 60 % de son marché), plus parcimonieusement à Londres.

Article d’Artprice du 24 juillet 2015

Publié le vendredi 24 juillet 2015

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016