Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Le mécénat culturel, une dépense fiscale sur la sellette

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le mécénat culturel, une dépense fiscale sur la sellette




« Niche fiscale » or not « Niche fiscale », le mécénat culturel sera, également, au coeur des débats sur le projet de loi de finances pour 2013 qui devrait être présenté au tout début de l’automne


Ainsi que le souligne ADMICAL (Association qui fait la promotion du mécénat d’entreprise), « le ministère du Budget envisageait de donner un sévère coup de rabot au dispositif fiscal du mécénat d’entreprise, en divisant par deux le pourcentage du don déductible de l’impôt sur les sociétés »

Pour mémoire et en application de l’article 238 bis du CGI,, les versements que les entreprises effectuent au profit des oeuvres ou organismes d’intérêt général mentionnés audit article ouvrent droit à une réduction d’IR et d’IS égale à 60 % de leur montant, dans la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires.

... toutefois, « la mobilisation d’Admical et de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a permis d’empêcher que cette mesure soit présentée au collectif budgétaire du 4 juillet ».

Est-ce à dire que cette « dépense fiscale » est pérenne ? Loin de là ! Le bouclage du budget 2013 implique des coupes sombres dans certaines dépenses qui ne profitent pas directement aux classes moyennes qui étaient aux coeurs des préoccupations des candidats à la présidentielle 2012.

L’association qui défend la pratique du mécénat, ADMICAL en est consciente et « redoute un nouvel assaut dans le prochain projet de loi de finances ».

Si François Hollande dans une lettre adressée au Président d’Amical s’est engagé à prendre en considération les propositions et recommandations figurant dans la charte du mécénat d’entreprise réalisée par Admical et ses adhérents, il ne s’est pas engagé à préservé le dispositif fiscal tel quel.


Si les incertitudes demeurent quant à l’aménagement de la réduction d’impôt codifiée sous l’article 238 bis du CGI, d’autres régimes fiscaux en lien avec le mécénat d’entreprise pourraient se retrouver sur la sellette dans le cadre de la loi de finances pour 2013.

En effet, au sein des dépenses fiscales évaluées par le rapport IGF de 2011 comme ne remplissant pas leur objectif (score de 0) figurent deux dispositifs ayant pour but de soutenir la culture (Mécénat culturel).

Voir notre article : Projet de loi de finances pour 2013 : la chasse aux niches fiscales est ouverte

Le premier est un mécanisme de déduction fiscale pour acquisition d’oeuvres originales d’artistes vivants

Codifié sous l’article 238 bis AB du CGI, ce dispositif prévoit que les entreprises qui achètent des oeuvres originales d’artistes vivants et les inscrivent à un compte d’actif immobilisé, peuvent déduire du résultat de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d’acquisition. Autrement dit, chaque année l’entreprise déduit, jusqu’à la quatrième année suivant celle de l’acquisition une somme respectivement égale à 1/5 du prix de revient de l’oeuvre.

Toutefois, la déduction effectuée au titre des cinq exercices ne peut excéder la limite de 5 ‰ du chiffre d’affaire minorée du total des versements effectués en application de l’article 238 bis. La fraction de la déduction ne pouvant être pratiquée du fait du dépassement de la limite de 5 pour mille du chiffre d’affaires n’est pas reportable et est dès lors perdue définitivement.

En contrepartie de l’avantage fiscal qui lui est accordée, l’entreprise a r l’obligation d’exposer l’oeuvre, à titre gratuit, dans un lieu accessible au public ou aux salariés.


Le second est un mécanisme de réduction de l’impôt au titre des sommes consacrées par les entreprises à l’achat d’un trésor national

Codifié sous l’article 238 bis-0 AB du CGI, ce dispositif permet aux entreprises qui participent à l’achat d’une oeuvre d’art déclarée « trésor national » de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur les sociétés de 40 % des sommes consacrées par l’entreprise à cette acquisition.

Le bien acquis doit avoir fait l’objet d’un refus de certificat d’exportation, en raison de son caractère de trésor national. Il s’agit de biens appartenant aux collections publiques de biens classés en application de la loi sur les monuments historiques ou de la loi sur les archives ou de biens qui présentent un intérêt majeur pour le patrimoine national au point de vue de l’histoire, de l’art ou de l’archéologie.

En outre, le bien acquis ne doit pas avoir fait l’objet d’une offre d’achat de l’État ou d’une collectivité publique.

Soulignons, qu’il existe un autre dispositif qui n’a pas directement été visé par le rapport de l’IGS qui ouvre droit à une réduction d’impôt des versements effectués en faveur de l’achat de trésors nationaux par l’Etat ou toute personne publique. Codifié sousl’article 238 bis 0 A du CGI, ce dispositif prévoit une réduction d’impôt égale à 90 % des versements effectués en faveur de l’achat de trésors nationaux, ayant fait l’objet d’un refus d‘exportation, par l’Etat ou toute personne publique.




Le gouvernement devra arbitrer entre impératif budgétaire et exception culturelle.

Affaire à suivre...


Si vous avez aimez cet article vous pourriez apprécier ceux-ci :

- Les niches fiscales seront plafonnées à 10.000 euros

- Le plafond de la réduction d’impôt pour emploi à domicile pourrait être réduit de moitié

- La réforme fiscale de François Hollande compromet l’avenir de la « niche Copé »

- Vers un nouveau régime global de plafonnement de la déductibilité des intérêts d’emprunt ?


Pour aller plus loin

Consultez notre dossier : Loi de Finances pour 2013

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 21 août 2012

Publié le mercredi 22 août 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Budget | Mécénat


 



Les articles les plus lus !
Assurance vie : Fin de non recevoir pour la transférabilité des contrats
Emmanuel Macron exclut toute refonte de la fiscalité sur les succession
Vers un allègement des obligations déclaratives des plateformes collaboratives
Extension de l’application de l’article 209 B du CGI à tous les ETNC : le Gouvernement met son véto
Pas d’élargissement de l’assiette de la redevance TV aux tablettes selon Gérald Darmanin
« Salariés impatriés » : précisions sur la future dispense temporaire d’affiliation régime d’assurance vieillesse
Bruxelles envisagerait de passer au vote à la majorité qualifiée dans le domaine de la fiscalité
Modification des seuils d’effectifs conditionnant plusieurs dispositifs fiscaux : le Gouvernement précise son projet
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018