Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Le Top 10 des sculpteurs vendus entre 5 000 $ et 15 000 $

partager cet article

artprice



Le Top 10 des sculpteurs vendus entre 5 000 $ et 15 000 $

Au-delà des adjudications records, le leader de l’information sur le Marché de l’Art révèle la liste des dix artistes les plus vendues dans la tranche de prix 5 000-15 000 $. Quelques jours après le nouveau record mondial planté par Alberto Giacometti a 141 m$ frais inclus (avec L’homme au doigt, Christie’s le 11 mai 2015), le Top 10 se concentre sur les sculptures plus abordables.

Rang Artiste Peintures vendues en 2014
1 Fernandez ARMAN 110
2 Jesús Rafael SOTO 37
3 Salvador DALI 36
4 Antoine Louis BARYE 30
5 CÉSAR 29
6 Dimitri CHIPARUS 28
7 Adolf LUTHER 23
8 Pablo PICASSO 23
9 YOYO YANG 21
10 August GAUL 21

Ce qui était possible avec Alberto Giacometti il y a dix ans - à savoir acquérir de petites sculptures pour moins de 15 000 $ - ne l’est plus aujourd’hui. Son indice de prix a explosé de +386 % entre 2000 et 2015 car Giacometti est, avec Picasso et Warhol, l’un des artistes les plus convoités par les grandes fortunes de la planète.

Les artistes célèbres ne sont pas forcément inabordables pour autant, loin de là...

Dans un article récent, Artprice.com a analysé le marché de la céramique de Pablo Picasso (voir Picasso céramiste – un marché en plein boom, paru le 5 mai 2015 sur ArtMarketInsight). Il en ressortait que de nombreuses pièces sont toujours accessibles pour moins de 3 000 $ sur le marché des enchères. Dans la tranche de prix comprise entre 5 000 et 15 000 $, le présent classement donne Picasso huitième parmi les sculpteurs mondiaux les plus vendus (23 œuvres se sont vendues dans cette gamme de prix courant 2014), avec des céramiques, mais aussi avec des médailles et des œuvres en verre. Picasso n’est pas le seul artiste majeur du XXème siècle dont la production en trois dimensions fut pléthorique, d’autres parmi les plus renommés ont réalisé des pièces fortes, aujourd’hui accessibles pour moins de 15 000 $. Le plus prolixe du genre est Salvador Dali, mais son marché s’avère complexe.

Le délicat marché de Salvador Dali

Le marché de Dali prolifère d’oeuvres en éditions limitées (lithographies et sculptures) et de nombreux faux inondent malheureusement ce marché.

La prudence est donc de rigueur... L’acheteur peut demander des informations sur le processus d’édition de l’oeuvre convoitée, notamment sur la date et la limitation du nombre d’exemplaires de l’oeuvre concernée. Les sculptures et multiples (plus de 12 exemplaires) à privilégier sont ceux fondus du vivant de l’artiste, soit avant 1989. Parallèlement à cette production déjà dense, de nombreuses œuvres fondues à titre posthume sont en circulation. Ces pièces sont généralement des reproductions d’œuvres autorisées par licence. Or, Dali a parfois cruellement manqué de précisions sur les conditions d’éditions. La Fundació Gala-Salvador Dalí est très claire à ce sujet, révélant que «  L’autorisation de ces reproductions dérive d’un droit de reproduction accordé par Dalí dans certains des contrats dont il était signataire. Néanmoins, parfois Dalí n’a guère été explicite en établissant les paramètres devant régir l’édition de l’œuvre, omettant de préciser des aspects importants comme le nombre d’exemplaires, le type de matériau et les dimensions concrètes. C’est pourquoi les éditions issues des contrats qu’il a pu superviser de son vivant, et donc valider, sont une chose, et celles qui ont été réalisées à titre posthume, sans que l’artiste puisse donc les approuver, en sont une autre tout à fait différente. Cette partie de la production sculpturale de Salvador Dalí acquiert donc le statut de pièce de merchandising, et il ne peut lui être accordé ni valeur artistique ni valeur commerciale sur le marché de l’art. » (source Fondation Dali, rubrique Reproduction d’œuvre de Salvador Dalí autorisée par licence). Dans tous les cas, l’acquisition d’une œuvre dalinienne requiert des garanties...

Grâce aux nombreuses éditions autorisées, de nombreux bronzes célèbres de Dali sont accessibles pour moins de 15 000 $. La société de ventes Cornette de Saint Cyr adjugeait par exemple le fameux Cabinet anthropomorphique – une version en bronze de 60 cm, #114/300 signé, portant le cachet du Fondeur Mibrosa, Barcelone – pour 11 000 $, soit 14 000 $ frais inclus (vente du 30 mars 2015). Sur la seule année 2014, pas moins de sept Cabinets anthropomorphiques de cette dimension se sont vendus dans le monde, pour des prix marteau allant de 12 350 $ à 39 000 $. La fonderie Mibrosa a par ailleurs réalisé de petites versions en argent et en bronze poli (23 cm, et 330 exemplaires chacun), accessibles pour moins de 5 000 $ en salles. Le Cabinet anthropomorphique est ainsi devenu un « objet » récurrent en salles, son prix variant de 3 000 $ a 70 000 $ selon l’édition.

Du multiple à l’unique avec Arman

Renommé pour ses « accumulations », ses « Poubelles », « Colères », « Coupes » et « Combustions », détournant les objets manufacturés et les déchets, le Nouveau Réaliste Arman a fait éditer de nombreuses pièces en bronze. Les instruments de musique coupés, édités sur 100 exemplaires, et la statue de la Liberté découpée en tranches (Slices of Liberty, bronze de 78 cm édité sur 150 exemplaires) font partie de ses œuvres abordables pour moins de 15 000 $, mais pas seulement... dans la production dense d’Arman, constituée majoritairement de sculptures (66% du marché), des œuvres originales et uniques sont parfois abordables pour moins de 10 000 $. Ce fut le cas en avril dernier chez Christie’s Paris, où une accumulation de bottes de caoutchouc est partie pour moins de 7 500 $ frais inclus (Raining Days, le 28 avril 2015). Ce type d’oeuvre unique est une véritable aubaine car bien que français, Arman est aussi acheté par les américains (avec parcimonie), un point bénéfique pour sa cote.

Le marché des enchères propose en majorité des œuvres du XXème siècle, d’artistes d’origine européenne ou ayant fait carrière en Europe, ce qui n’empêche pas une offre variée : bronzes animaliers de l’allemand August Gaul et du français Antoine Barye ; danseuses de la grande époque Art Déco signées Dimitri Chiparus ; œuvres cinétiques et optiques de l’allemand Adolf Luther et du Vénézuélien Jesus Rafael Soto (dont l’oeuvre est aujourd’hui défendue par le prestigieux galeriste Emmanuel Perrotin). Dans ce classement des sculptures abordables entre 5 000 $ et 15 000 $, un artiste chinois émerge, Yoyo Yang, dont les sculptures abstraites en inox sont aussi propres à séduire les amateurs occidentaux.

Article de la rédaction du 22 mai 2015

Publié le vendredi 22 mai 2015

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Art contemporain





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Les députés aménagent les dispositifs ISF-PME et Madelin pour faciliter la sortie fiscale des investisseurs historiques
Plus-value immobilière : les régimes d’exonération en faveur de la construction de logements sociaux sont prorogés de 3 ans
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016