Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



La nouvelle législation luxembourgeoise sur les prix de transfert

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Circulaire sur les prix de transfert

JPEG - 3 ko

Article rédigé par le Cabinet FIDOMES

Le 28 janvier 2011, l’administration fiscale luxembourgeoise a publié une circulaire sur le traitement des sociétés effectuant des opérations de financement intra-groupe (Circulaire du Directeur des contributions L.I.R. n°164/2 du 28 janvier 2011).

Jusqu’à cette date, la législation luxembourgeoise sur les prix de transfert était réduite au contenu de deux articles de la loi impôt sur le revenu (LIR) :

  • Article 56 LIR : sur les transferts de bénéfices.
  • Article 164 (3) LIR : sur les distributions cachées de bénéfices.

- Champ d’application et définitions

La Circulaire définit les transactions de financement intra-groupe, de la façon suivante :

  • Toute activité consistant en des octrois de prêts ou d’avances en trésorerie financés par des d’instruments de dettes tels que les émissions publiques, les prêts privés, les avances en trésorerie ou les prêts bancaires.
  • Les activités de détention de participations sont exclues.

- Généralités

La circulaire fait référence aux principes directeurs de l’OCDE, en particulier à l’article 9 du modèle de convention fiscale de l’OCDE concernant le revenu et la fortune, qui décrit le principe de pleine concurrence.

L’article 164 (3) LIR est relatif aux avantages :

  • Accordés directement ou indirectement par une société luxembourgeoise résidente ou une association à un :
    • Actionnaire
    • Sociétaire
    • Intéressé
  • Reçus grâce à ses relations.

Un service intra-groupe sera considéré comme étant conforme aux principes de pleine concurrence si son prix est comparable au prix appliqué et accepté entre parties indépendantes, dans des circonstances semblables.

Afin de déterminer si des transactions entre parties indépendantes sont comparables aux transactions intra-groupe, une analyse de comparabilité doit être effectuée. Pour cela, une identification et une comparaison des activités et des responsabilités significatives, de l’utilisation des actifs et des risques assumés par les parties doivent être réalisées.

- Méthode de détermination des prix de pleine concurrence

Pour affirmer que les prix appliqués par les sociétés de financement intra-groupe sont conformes aux prix de pleine concurrence, une comparaison avec les prix établis par les institutions financières doit être faite.

A cette fin, avant d’accorder un prêt ou une avance en trésorerie, les institutions financières préparent une analyse de risques. Les facteurs de risque suivants doivent être pris en considération dans cette analyse :

- Solvabilité de l’emprunteur
- Guaranties données
- Frais de financement

Les sociétés de financement effectuant des transactions de financement intra-groupe doivent également procéder à une telle analyse de risques avant d’accorder un prêt à une société du groupe et prendre en considération tout autre facteur qui pourrait influencer leurs prix de transfert.

Les sociétés de financement doivent disposer de suffisamment de capitaux propres pour assumer tous les risques liés à leur activité.

- Renseignements ayant pour effet de lier l’Administration des Contributions

Les autorités fiscales seront d’accord pour fournir des renseignements les liant seulement si les exigences de substance sont remplies :

  • Résidence au Luxembourg des membres du conseil d’administration ou des gérants ayant le pouvoir d’engager la société, la majorité des membres du conseil d’administration doivent être résidents à Luxembourg ou s’ils ne sont pas résidents, ils doivent être taxables sur au moins 50% de leurs revenus (cités dans la circulaire) au Luxembourg.
  • Les membres du conseil d’administration ou les gérants doivent être compétents et avoir suffisamment de connaissances pour assumer le management de la société. Ils doivent embaucher du personnel qualifié.
  • La gestion de la société doit être localisée à Luxembourg et pas dans un autre pays.
  • Un compte bancaire doit être ouvert à Luxembourg ou dans une filiale luxembourgeoise d’une banque non-résidente.
  • Toutes les obligations fiscales déclaratives de la société doivent être remplies.
  • La société ne doit pas être considérée comme étant résidente fiscalement d’un pays étranger.
  • Les capitaux propres de la société doivent être suffisants pour assumer les risques.

Une société de financement assume les risques liés à ses prêts si le montant de ses capitaux propres est égal au minimum à 1% de la valeur nominale des prêts accordés ou à un montant de EUR 2.000.000

Le contenu de la demande de renseignements entraînant la responsabilité de l’Administration Fiscale en matière de prix de transfert pour une société de financement faisant partie d’un groupe de sociétés comportera toutes les informations nécessaires à l’Administration pour certifier le caractère de pleine concurrence des transactions. Le processus peut être comparé à celui des demandes préalables d’accord de l’Administration (« tax rulings »).

La validité du certificat en matière de prix de transfert devrait être limitée à cinq ans. Toutefois, en cas de changements dans les faits ou les circonstances telles que décrits initialement, les autorités fiscales doivent être informées et le certificat peut être modifié en conséquence.

- Conclusion

La circulaire constitue un véritable progrès et une opportunité pour les groupes internationaux en ayant pour conséquence de donner plus de sécurité aux structures luxembourgeoises et en améliorant la réputation du Grand-Duché.


Source : © FIDOMES S.A


www.fidomes.com

newsletter de Fiscalonline

Article du Cabinet FIDOMES

Publié le lundi 7 mars 2011

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Luxembourg | Prix de transfert


 



Les articles les plus lus !
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
La procédure d’adoption de la loi de finances rectificative pour 2018 est conforme à la Constitution
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
Les solutions du Gouvernement face à la fraude à la TVA sur les plateformes en ligne
Articulation entre crédit d’impôt recherche et jeune entreprise innovante
Taxation de l’économie numérique : déclaration commune franco-allemande
CIR et dépenses de personnel : rescrit relatif à la notion de premier recrutement d’un jeune docteur
Taux de l’impôt sur les sociétés de 2018 à 2022
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018