Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



La Loi Pacte donne un nouveau souffle à l’épargne retraite

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Par Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux

La mise en place par les pouvoirs publics d’un nouveau plan d’épargne retraite devrait dynamiser un marché de l’épargne-retraite en panne de croissance ces derniers années. Ce nouveau dispositif se distingue par la diversité des contrats proposés et de nouvelles modalités de sortie.

La Loi Pacte a créé début octobre un nouveau produit, le plan d’épargne retraite (PER), sous forme d’une enveloppe de placement dont le but est de capitaliser pour préparer sa retraite. Le PER se décline en deux compartiments qui pourront cohabiter au sein d’une enveloppe PER.

Un PER, plusieurs compartiments

La Loi Pacte a en effet instauré deux types de plan d’épargne retraite. Successeur du Perp et du contrat Madelin, le PER individuel, surnommé « Perin » ou « Peri » selon les affinités, est un placement accessible à tous par le biais d’une souscription individuelle.

En parallèle, le législateur a créé le PER entreprise, un compartiment au sein duquel deux « sous-compartiments » vont cohabiter ! Le premier, successeur de l’actuel Perco, est le « PER d’entreprise collectif », parfois surnommé « Percol », « Pereco » ou tout simplement « nouveau Perco ». L’entreprise doit avoir mis en place un dispositif d’épargne salariale pour souscrire un PER collectif. Il sera ensuite alimenté par l’intéressement, la participation, etc. Le second sous-compartiment, baptisé « PER obligatoire », se présente comme le successeur des actuels « articles 83 », contrats d’assurance collectif ouverts par l’entreprise au nom de ses salariés, notamment supports des versements obligatoires de l’entreprise souscriptrice. Ce produit évolue peu et sera désormais logé au sein du PER.

Le sort des Perp, contrats Madelin, Perco

Malgré l’instauration du PER, il est toujours possible de souscrire un Perp, un « Madelin » ou un Perco ancienne génération en 2020 ! Ils cesseront toutefois d’être commercialisés au 1er octobre 2020, laissant ainsi place aux uniques PER, individuels ou collectifs.

Une astuce consiste à effectuer le transfert de votre « Article 83 » vers un PERP avant cette date afin que ce dernier soit transformé par la suite en produit nouvelle génération et permette une sortie à 100 % en capital (au lieu d’une rente).

Par ailleurs, avant tout transfert sur un nouveau PER, il conviendra d’analyser si les contrats actuels bénéficient de conditions avantageuses particulières comme d’une rente calculée sur une ancienne table de mortalité par exemple.

Les modalités de sortie

La Loi Pacte prévoit une possibilité de sortie anticipée en cas d’acquisition de la résidence principale, pour un PER individuel ou entreprise. Cette modalité de sortie anticipée s’ajoute aux cas de déblocages anticipés déjà existants : décès du conjoint, invalidité, surendettement, expiration des droits au chômage, cessation d’activité suite à une liquidation judiciaire… Si vous choisissez la sortie en rente à l’échéance du PER, donc à l’âge de la retraite, s’appliquera sans surprise le barème dédié aux rentes viagères. En cas de décès du titulaire avant la liquidation du plan, il est possible d’attribuer un capital aux héritiers ou bénéficiaires (et non uniquement une rente, comme c’est le cas pour les Perp ou Madelin).

Ça se complique en revanche pour la sortie en capital ! A la retraite, les versements volontaires qui auront profité d’une déduction au moment du versement seront soumis à l’impôt sur le revenu et aux cotisations sociales. L’administration devrait toutefois séparer ce qui correspond aux versements (imposition au barème progressif) des plus-values (imposition au prélèvement forfaitaire unique). L’impôt sur le revenu sera aussi dû en cas de sortie anticipée du PER pour acquisition de la résidence principale, mais non pour l’un des autres motifs de déblocage anticipé (décès du conjoint, etc.). Il sera également possible de sortir en capital sur plusieurs années afin de lisser l’impôt.

Les sommes issues de versements réalisés par l’employeur (sur un « PER d’entreprise collectif », via l’intéressement ou la participation par exemple) seront exonérées d’impôt sur le revenu, même en cas de sortie en capital. Les gains seront tout de même soumis aux cotisations sociales.

A PROPOS D’AMPLEGEST


Créée en 2007, Amplegest est une société de gestion indépendante exerçant trois métiers pour une clientèle institutionnelle et privée :

  • La gestion privée
  • La gestion d’actifs
  • Le Family Office

Au 30 septembre 2019, Amplegest gère 2,15 milliards d’euros d’encours, dont 1,25 milliard d’euros pour le compte de ses clients privés, 720 millions d’euros chez Amplegest AM, et 169 millions d’euros chez Octo AM.

Amplegest est majoritairement détenue par son équipe dirigeante, composée de professionnels reconnus, aux côtés d’ALLINVEST.

newsletter de Fiscalonline

Article d’Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux

Publié le jeudi 24 octobre 2019

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Caractère animateur d’une Holding : le pouvoir décisionnel doit être entre ses mains
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Bercy commente la généralisation de l’application de la procédure de régularisation en cours de contrôle
Taux réduit de TVA applicable aux photographies d’art : le Conseil d’Etat tire les conséquences de l’arrêt de la CJUE
La mise en oeuvre du carry-back en cas de modification du périmètre du groupe intégré
La constitution d’usufruit portant sur des parts de SCI réalise une cession taxable en vertu de l’article 726-I du CGI
Une nouvelle étude de l’OCDE montre que les recettes fiscales ont marqué un palier en 2018
Les dépenses de personnel afférentes aux travailleurs saisonniers sont incluses dans l’assiette du CIR
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>