Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Gestion interne de l’Institut de France et des 5 académies : des dérives et des avantages discutables

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Gestion interne de l’Institut de France et des 5 académies : des dérives et des avantages discutables

La Cour des comptes a rendu public ce jour un rapport consacré à la gestion, de 2005 à 2013, de l’Institut de France, de l’Académie française, de l’Académie des sciences, de l’Académie des beaux-arts, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et de l’Académie des sciences morales et politiques, institutions publiques placées par une loi de 2006 sous le seul contrôle de la Cour.

La gestion du personnel se caractérise par une mutualisation quasi inexistante : les 366 agents employés en 2013 par l’Institut et les académies sont ainsi gérés par six services autonomes. La politique de rémunération demeure opaque et informelle, alors que la masse salariale de l’Institut a progressé de 6,5 % sur la période et celle des académies de 10 % à 60 %.

La Cour des Comptes évoque :

  • Une politique salariale opaque et non encadrée
  • Un caractère discrétionnaire marqué et sans rapport avec les capacités budgétaires des institutions
  • Des avantages discutables accordés aux membres des académies

Les avantages accordés au directeur de la fondation Claude-Monet

L’académicien qui exerce depuis février 2008 la fonction de directeur de la fondation Claude Monet dispose d’un véhicule de fonction financé par la fondation. La berline BMW 120d qu’il utilisait jusqu’en 2013 a été remplacée à cette date par une BMW 125i, d’une valeur de 40 461 € TTC.

En novembre 2009, la commission administrative de l’Académie des beaux-arts, ayant autorisé la prise en charge des frais de garage parisien occasionnés par l’utilisation de ce véhicule de fonction, a porté l’indemnité mensuelle du directeur de 1 300 € à 1 700 €. Dans ces conditions, il paraît injustifié que l’intéressé ait obtenu à nouveau en octobre 2012 de la commission administrative que les frais de stationnement mensuels de son véhicule de fonction soient pris en charge rétroactivement à compter de janvier 2012, sur la base du loyer mensuel de 220 € d’une place dans un parc de stationnement privé proche de son domicile parisien.

Au total, le montant de l’indemnité mensuelle versé à l’académicien directeur de la fondation Claude Monet, incluant la prise en charge des frais de stationnement du véhicule à Paris, a triplé en trois ans et demi, passant de 1 300 € en octobre 2009 à 2 400 € en octobre 2010, 3 000 € en avril 2012 et 4 000 € en mars 2013.

  • Des frais de déplacement non encadrés

Alors que les effectifs n’ont que faiblement progressé, la masse salariale s’est accrue, selon les différentes entités, de 10 à 60 % pendant la période examinée.

Les charges de personnel de l’Académie des beaux-arts accusent la plus forte progression (+ 34 %).

Des conditions avantageuses en matière de logements sont accordées à certains agents ou à certaines personnes liées à ces institutions, sans toujours être justifiées. Ès fonctions, plusieurs académiciens bénéficient pour leur part d’avantages (logements, indemnités) parfois discutables et, en tout état de cause, insuffisamment encadrés.

Dans certaines académies, les bénéfices attachés à l’honorariat ont été étendus sans base réglementaire aux veuves des secrétaires perpétuels en leur accordant des facilités importantes pour leur logement. Il s’agit de l’Académie française, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et de l’Académie des beaux-arts. Ainsi, après le décès de M. Maurice Genevoix, qui avait bénéficié gracieusement d’un appartement de 137 m2 dans un immeuble de l’Académie française dans le XVIe arrondissement de Paris après avoir quitté ses fonctions de secrétaire perpétuel, sa veuve est restée dans les lieux, aux mêmes conditions, jusqu’à son décès en 2012. Les locaux ont ensuite été reloués pour un loyer mensuel de 3 450 €.

D’une manière générale, la gouvernance de ces institutions pâtit encore d’une organisation complexe et d’une gouvernance hétérogène.


Consulter le rapport

Consulter la synthèse

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 30 avril 2015

Publié le jeudi 30 avril 2015

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
TVA à taux réduit sur les travaux : l’efficacité de cette dépense fiscale reste à démontrer
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016