Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Fraude fiscale, blanchiment ...« Bercy is watching you »

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Fraude fiscale, blanchiment...« Bercy is watching you »

Trois arrêtés publiés le 20 octobre dernier traduisent la volonté du gouvernement de faire de la lutte contre la fraude fiscale, et le blanchiment d’argent l’une des priorité du ministère de l’économie et des finances. Mais ils soulignent également le fichage systématique dont font l’objet les contribuables.

Le premier texte met en oeuvre un traitement automatisé de données à caractère personnel de suivi du contrôle fiscal à la DGFIP dénommé « ALPAGE ».

Le traitement doit permet de :

- suivre le déroulement des programmes annuels de contrôle fiscal ;
- suivre l’activité des services en charge d’une action de contrôle (contrôle sur pièces et contrôle fiscal externe des particuliers et des professionnels) ;
- suivre les propositions de poursuites correctionnelles pour fraude fiscale consécutives aux opérations de contrôle.


Le second texte porte sur la mise en service par la DGFIP d’un traitement automatisé d’informations nominatives dénommé « Base nationale des données patrimoniales »

Dans un souci de lutter contre le blanchiment, les informations recensées sont mises à disposition non seulement des agents habilités de la DGFIP mais également des agents habilités de la cellule de renseignement financier nationale : TRACFIN.


Le troisième texte étend le traitement automatisé d’informations nominatives dénommé « Accès au dossier électronique des entreprises - Adélie » aux agents de TRACFIN

C’est par l’arrêté du 6 juillet 2004 que la DGI a créé d’un traitement automatisé d’informations nominatives dénommé « Accès au dossier électronique des entreprises - ADÉLIE » dans les services des impôts et de la comptabilité publique et sur internet.

Pour mémoire, ce traitement permet :

- A chaque personne habilitée par l’entreprise et en possession d’un certificat électronique valable de consulter les informations relatives aux données déclaratives et de paiement la concernant.

- Aux agents de la DGI et de la direction générale de la comptabilité publique habilités d’accéder aux déclarations professionnelles et aux paiements des entreprises à l’égard desquelles ils sont chargés d’une mission d’assiette, de contrôle, de contentieux ou de recouvrement en matière fiscale ;

- En outre, de mener des enquêtes de qualité auprès des contribuables figurant dans la base Adélie.

Par cet arrêté, le ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget étend la consultation de ces données aux aux agents habilités de la cellule de renseignement financier nationale, dénommée TRACFIN.


- Pour aller plus loin

Lutte anti-blanchiment : Tracfin publie son rapport d’activité 2011

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 22 octobre 2012

Publié le mardi 23 octobre 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Les députés refusent d’inscrire dans la loi une définition de la « holding animatrice »
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Réduction d’impôt « Pinel » en zones B2 et C : maintien de l’extension du délai de réalisation de l’acquisition au 15 mars 2019
Prélèvement à la source, crédits d’impôts et réductions d’impôt : en pratique ?
Scandale des « CumEx Files » et arbitrage de dividendes : les députés amendent le dispositif adopté au Sénat
Les députés de la majorité proposent de maintenir le taux actuel de la quote-part de la « niche Copé » à 12 %
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Plus-value et résidence principale : l’occupation de la maison à titre habituel et effectif doit être justifiée
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018