Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



France Biotech chiffre le taux de mortalité des JEI en cas de réforme du dispositif

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

La destruction du statut de la Jeune Entreprise Innovante aurait des conséquences majeures sur l’emploi et la croissance

Le coût de l’emploi des chercheurs augmenterait de 30 à 40% pour une entreprise JEI dès le 1 janvier 2011 selon une étude réalisée par un commissaire aux comptes spécialiste des entreprises innovantes

Près de 60% des emplois seraient affectés si le Plan de Finances 2011 était adopté tel quel !


Paris, le 2 novembre 2010 - France Biotech, l’association des entrepreneurs en sciences de la vie, alerte le gouvernement sur l’impact immédiat que pourrait avoir la proposition de Loi concernant la modification du statut de la JEI si elle était votée au PLF 2011.

Selon les résultats de l’enquête menée auprès de 78 entreprises (JEI) en Sciences de la vie, la remise en cause des exonérations de charges sociales prévues par le statut JEI aurait un impact très négatif dès janvier 2011 sur la mortalité des Jeunes Entreprises Innovantes et sur l’emploi des chercheurs en France (la réforme affecterait près de 66 % d’emplois dans l’industrie).

Cette étude, réalisée auprès de 78 entreprises de l’industrie des sciences de la vie, a été lancée en octobre dernier à la suite de la proposition de loi JEI au PLF 2011, dont France Biotech a demandé la suppression immédiate, car il signerait la mort du statut JEI.

« Ce chiffre est sans appel », a indiqué André Choulika, Président de France Biotech, « et concernerait malheureusement tous les secteurs innovants et pas seulement les sciences de la vie, c’est pourquoi nous demandons la suppression immédiate de ce projet »

L’étude de France Biotech révèle que la réforme pourrait détruire 38% des emplois, alors que plus de la moitié des emplois créés dans les entreprises bénéficiant du statut JEI au cours des dernières années (66%) l’ont été sous l’impulsion de ce statut, qui est un formidable outil de croissance pour l’industrie française.

Lison Chouraki, Commissaire aux Comptes et auteur du Guide de la JEI ajoute : « La réforme du statut JEI envisagée pour 2011, associée à la réduction du CIR, augmenterait de façon violente les coûts salariaux des Jeunes Entreprises Innovantes ».

- La dégressivité des exonérations de charges sociales au cours des 4 dernières années du statut JEI, instauré à l’origine pour 8 ans, se traduirait par une hausse subite des coûts salariaux dès 2011 pour les JEI créées ces dernières années. Ainsi, pour une JEI créée en 2004, le coût d’un chercheur augmenterait de 40% dès 2011.

- Le plafonnement des exonérations JEI à 104K€ par établissement reviendrait dans la pratique à un plafond de 10 chercheurs par entreprise au lieu de 250 auparavant, retirant tout intérêt au statut JEI même dans ses 4 premières années. Ainsi, une JEI créée cette année et employant 30 chercheurs verrait ses coûts salariaux augmenter de 30% dès l’année prochaine.

- Le CIR n’apporterait aucune compensation à l’amputation du statut JEI car cette compensation, qui serait limitée à 45% du surcoût salarial, serait elle-même annulée par la réduction des frais de fonctionnement forfaitaires, de plus elle s’appliquerait sur une assiette de dépenses moins large et avec un décalage de trésorerie de 12 mois. Les deux dispositifs JEI et CIR sont différents et complémentaires, ils sont vitaux pour les Jeunes Entreprises Innovantes françaises qui manquent cruellement de financements privés et qui par définition n’ont pas de revenus avant de nombreuses années.

-  L’augmentation des coûts salariaux se répercuterait immédiatement et en totalité sur le besoin en trésorerie des Jeunes Entreprises Innovantes dès janvier 2011.


Si vous avez raté le début :

- France Biotech monte au créneau pour défendre la jeune entreprise innovante

A propos de France Biotech
France Biotech (www.france-biotech.org) est l’association française des entreprises des sciences de la vie et de leurs partenaires. Sa mission est de contribuer à hisser l’industrie française des sciences de la vie au rang de leader en Europe.


France Biotech est un moteur de changement qui agit auprès des pouvoirs publics, des organisations économiques, de la recherche académique, des media et de la communauté des investisseurs notamment, pour favoriser l’émergence des biotechnologies comme industrie de pointe prioritaire, et améliorer l’environnement économique, juridique, réglementaire et managérial de ces entreprises.


France Biotech compte aujourd’hui 150 adhérents. Les entreprises des sciences de la vie membres de l’association regroupent la grande majorité des investissements, des employés et des produits innovants du secteur.

Contacts presse :

- France Biotech
- Haude Costa
- Email : Haude.costa@france-biotech.org
- Tel : 01 56 58 10 70 / 06 84 25 88 27

- Alize Public Relations
- Caroline Carmagnol
- Email : caroline@alizerp.com
- Tel : 06 64 18 99 59/01 42 68 86 43

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 2 novembre 2010

Résultats de l’enquête menée auprès de 78 JEI en Sciences de la vie


Publié le mardi 2 novembre 2010

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
Les apports du décret du 29 Juin 2018 en matière de documentation de prix de transfert
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018