Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Expatriés : comment optimiser son retour fiscal en France

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Expatriés : comment optimiser son retour fiscal en France

JPEG - 9.5 ko

« C’est décidé, je rentre en France... ...mais pas n’importe comment...en prenant soin d’optimiser le patrimoine que j’ai construit. »

Par Olivier Grenon-Andrieu, Président d’Equance


Des opérations financières, fiscales et juridiques sont à réaliser dans le pays d’expatriation, avant le retour, pour ne pas risquer de perdre certains avantages que procure le statut de non-résident.

Ce retour sur le sol français est donc à préparer patrimonialement plusieurs mois à l’avance.

La fiscalité des valeurs mobilières est souvent avantageuse pour les non-résidents fiscaux.

Pour les expatriés qui songent à revenir en France, la première opération à effectuer est de purger les plus-values. La cession des titres détenus en France par des non-résidents fiscaux est exonérée d’impôt et de CSG-CRDS. Pour profiter de cet avantage, l’expatrié peut vendre ses titres afin de « remettre les compteurs à zéro ».

Pour compléter ce dispositif et s’il est redevable de l’ISF, il peut, par la suite, transférer son portefeuille à l’étranger, au Luxembourg de préférence : ce dépaysement du portefeuille va lui permettre de profiter de la loi LME de 2008 qui stipule que, à condition d’avoir été expatrié pendant au moins 5 ans, les personnes rentrant en France sont exonérées d’ISF sur tous leurs biens détenus à l’étranger jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle du transfert de domicile fiscal. Si le portefeuille titres est conservé en France, celui-ci est intégré dans l’assiette de calcul de l’ISF au 1er janvier de l’année qui suit le retour.

Pour la raison évoquée plus haut, le transfert ou l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie dans un autre pays que la France (en privilégiant le Luxembourg) permettra de le sortir de l’assiette de calcul de l’ISF pour les 5 années qui suivent le retour. Dans certains cas limités, les capitaux décès peuvent toujours être exonérés de droits de succession sans plafond.

Il en est de même si l’expatrié ouvre un contrat de capitalisation à l’étranger. Il bénéficiera du dispositif d’exonération d’ISF pour les 5 ans qui suivent le retour, mais également au-delà car seul le nominal investi (et non les intérêts capitalisés) entre dans l’assiette de l’ISF sur ce type d’instruments.

Concernant la fiscalité de l’immobilier

L’expatrié propriétaire d’un logement en France souhaite souvent vendre son bien à son retour pour en racheter un plus grand. Dans cette hypothèse, le conseil est d’étudier attentivement la situation car, dans certains cas, vendre le bien pendant que l’on réside toujours à l’étranger s’avère financièrement plus judicieux. Il s’agit de ne pas oublier, dans ce cas, que la cession d’un bien immobilier par un non-résident imposera la nomination d’un représentant fiscal dont le coût représente entre 0,6 % à 1,5 % de la transaction.

newsletter de Fiscalonline

Chronique d’Olivier Grenon-Andrieu, Président d’Equance

Publié le mardi 4 septembre 2012

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Expatrié | Plus-value immobilière


 



Les articles les plus lus !
Vente en bloc d’un immeuble acquis par fractions successives : condition d’imputation de la moins-value
Plan d’action TVA : le Conseil adopte quatre ajustements à court terme
Les solutions du Gouvernement face à la fraude à la TVA sur les plateformes en ligne
Articulation entre crédit d’impôt recherche et jeune entreprise innovante
Taxation de l’économie numérique : déclaration commune franco-allemande
CIR et dépenses de personnel : rescrit relatif à la notion de premier recrutement d’un jeune docteur
Création d’un modèle de demande de rescrit relatif à l’exonération d’impôt sur les bénéfices ZRR
Pacte Dutreil : l’engagement collectif est étendu aux actionnaires individuels
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018