Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Entrée en vigueur des accords que la Suisse a conclus avec le Royaume-Uni et l’Autriche sur l’imposition à la source

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Entrée en vigueur des accords que la Suisse a conclus avec le Royaume-Uni et l’Autriche sur l’imposition à la source

Les accords que la Suisse a conclus avec le Royaume-Uni et l’Autriche sur l’imposition à la source entrent en vigueur le 1er janvier 2013.

Concernant tous les contribuables britanniques et autrichiens titulaires d’un compte bancaire ou d’un dépôt de titres en Suisse, ces accords apportent une solution définitive au problème des avoirs étrangers non fiscalisés. Les clients peuvent choisir, soit de s’acquitter d’un impôt à la source qui sera débité directement de leur compte et transféré de manière anonyme à leur Etat de domicile, soit d’autoriser la transmission d’informations concernant leur compte.

D’ici à la fin du mois de février 2013, les banques devront avoir transmis aux clients concernés les informations nécessaires sur la nouvelle réglementation.

Les clients pourront ensuite annoncer jusqu’à la fin du mois de mai s’ils veulent être soumis à l’imposition à la source, ou s’ils entendent déclarer leur compte.

Le Royaume-Uni recevra déjà une avance de 500 millions de francs au cours du mois de janvier 2013. Versée par les banques sur la base de l’accord, cette avance sera progressivement remboursée aux banques dès le second semestre de 2013, grâce aux recettes tirées de l’imposition subséquente pratiquée sur une base anonyme. L’accord signé avec l’Autriche ne prévoit pas le versement d’une telle avance.

Les modalités de la mise en œuvre des accords sont réglées par la loi fédérale sur l’imposition internationale à la source (LISint) que le Conseil fédéral a mise en vigueur le 20 décembre 2012. Celle-ci contient des dispositions concernant l’organisation, la procédure, les voies de droit, les questions pénales ainsi que les procédures internes relatives au versement de l’avance.

Des négociations sur des accords similaires sont actuellement en cours avec la Grèce et l’Italie. D’autres pays européens et non européens sont intéressés. En revanche, le parlement allemand a décidé en décembre 2012 de ne pas ratifier l’accord qui avait été signé par le gouvernement allemand. Le modèle de l’imposition à la source s’inscrit dans la nouvelle politique du Conseil fédéral en matière de marchés financiers, qui vise à ce qu’aucun avoir étranger non fiscalisé ne puisse plus être caché en Suisse.


Source : Autorités fédérales de la Confédération suisse

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 31 décembre 2012

Publié le mercredi 2 janvier 2013

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés : 


 



Les articles les plus lus !
Plus-value des non résidents : modèle d’attestation à produire pour bénéficier de la dispense de CSG et de CRDS
Vente d’immeubles par une SCI et appréciation de l’activité de marchand de biens de nature commerciale
Régime fiscal d’une donation-partage à des enfants adoptés sous la forme simple après divorce
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Plus-value mobilière : l’abattement renforcé s’applique aux titres d’une société issue d’une activité exercée antérieurement à titre individuel
Seuls les actes de chirurgie esthétique à finalité thérapeutique sont exonérés de TVA
Plus-value immobilière : le Gouvernement n’envisage pas de remettre en cause l’exonération « résidence principale »
Conditions d’éligibilité à la réduction d’impôt d’un don versé à une collectivité territoriale
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>