Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Débat fiscal sur la holding animatrice : le gouvernement se donne le temps de la réflexion

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Eligibilité des titres de holding animatrice au régime des biens professionnels : un débat reporté dans le cadre du projet de Loi de Finances pour 2015

Ce mercredi les députés ont eu à débattre d’un amendement n°94 commun à Mme Dalloz, M. Carrez, M. Mariton rejeté par la Commission des Finances la semaine dernière et qui propose de légaliser la doctrine administrative qui prévoit l’éligibilité des parts et actions d’une société holding animatrice au régime des biens professionnels.

Cet amendement d’appel comme le souligne Mme Rabault vise « à transcrire dans la loi l’interprétation par les services fiscaux de la doctrine telle qu’elle existe aujourd’hui.

Une instruction fiscale était, sauf erreur de ma part, en préparation ou, est en discussion sur ce sujet là. Je laisserai le ministre évoquer ce qu’il en est aujourd’hui. A ce stade, la commission l’a rejeté en attente des précisions du ministre et si nécessaire il sera réexaminé en Loi de Finances 2015 ».

Voir notre article sur les éléments figurant dans ce projet d’instruction : Vers une définition doctrinale globale de la « Holding animatrice »

Le ministre a répondu à Mme Dalloz que l’administration travaille depuis longtemps sur la base d’une instruction fiscale qui ne posait pas de problème « jusqu’à ce qu’un certain nombre de contribuables plus malins ou plus sensibles que d’autres on voulu en faire.

Qu’à fait le gouvernement, il a engagé un travail sur une solidification juridique de la nature des holdings animatrice. Il a entamé un travail trés précis avec un certain nombre de partenaires, ce n’est pas honteux on peut discuter avec des gens de ces milieux-là, des avocats fiscalistes voire même des personnes d’organisations sociaux-professionnelles particulièrement concernées. Il se trouve que j’ai reçu ces gens et qu’au moment où je leur disais on continue à travailler, car il y a d’autres points qui sont soulevés par le droit actuellement : la co-animation des holdings animatrices, le fait que des holdings animent plus ou moins certaines filiales... c’est trés trés compliqué. Il y a des points sur lesquels nous étions prêts à avancer et, il y a d’autres points sur lesquels nous étions absolument pas d’accord. Je vais vous dire clairement les choses, j’ai lu un certain nombre de déclarations dans la presse, alors même que j’invitais à ce travail sur ce sujet, accusant le gouvernement de tous les maux et de faire la chasse aux mauvais contribuables et, nous avons décidé avec le ministre des finances de continuer le travail mais en se donnant un petit peu de temps. »

Or la proposition de rédaction des auteurs de l’amendement en question « ne changerait rien à l’état du droit » a estimé Christian Eckert et ne clarifierait pas les points délicats évoqués ci-avant et que le droit devra préciser.

Le secrétaire d’Etat a donc proposer de reprendre ce sujet dans le cadre du PLF2015 après que les partenaires se soient remis autour de la table et se soient parlés plutôt que parlés dans la presse.

Relancé par Mme Dalloz sur la codification de la définition de l’administration qui a reconnu la catégorie de « holding animatrice de son groupe » dans ses commentaires administratifs sur l’article 885 O bis (BOI-PAT-ISF-30‑30‑40‑10‑20120912 n° 140), M. Eckert a indiqué que là n’était pas le problème. Le problème est que certaines situations ne sont pas traitées ni par la circulaire ni par la loi et c’est la raison pour laquelle il souhaiterait que ces situations soient réglées dans le cadre du PLF2015.

Le but est d’aboutir d’ici à la fin de l’année à un texte qui apportent les précisions nécessaires.

Amendement n°94 après l’article 1er

Crédit photo © Laurent Hamels - Fotolia.com




Dossier ISF 2014

Dossier ISF 2013

Dossier "Loi de Finances rectificative pour 2014"

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 25 juin 2014

Publié le jeudi 26 juin 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Biens professionnels | Fiscalité des particuliers | Holding | Lois de Finances


 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : l’amende de 25% est inconstitutionnelle
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
Appréciation de la période au titre de laquelle une JEI bénéficie des exonérations sociales
Le Forum mondial publie des notes de conformité sur la transparence fiscale pour sept autres juridictions
De la constitutionalité des modalités de calcul du plafonnement de l’IFI
PLF2019 : Le Gouvernement propose un régime d’exonération « résidence principale » pour les non-résidents
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018