Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Crowdfunding : capacité professionnelle des intermédiaires en financement participatif

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Crowdfunding : capacité professionnelle des intermédiaires en financement participatif

Le gouvernement a publié un arrêté relatif à la capacité professionnelle des intermédiaires en financement participatif

Le 16 septembre dernier le gouvernement a déterminé les conditions d’accès à la profession de conseillers ou d’intermédiaires en financement participatif ainsi que des règles de bonne conduite de ces professions réglementées.

Ces précisions figurent à l’article nouveau R548-3 du code monétaire et financier.

L’arrêté du 30 septembre précise que le diplôme mentionné au 1° de l’article R. 548-3 doit relever de l’une des spécialités de formation suivantes : 114 (Mathématiques), 115 (Physique), 122 (Economie), 128 (Droit, Sciences politiques), 313 (Finances, Banque, Assurances) et 314 (Comptabilité, Gestion) de la nomenclature des spécialités de formation mentionnée à l’article D. 311-4 du code de l’éducation.

Programme minimal de formation prévu à l’article r. 548-3 du code monétaire et financier pour les intermédiaires en financement participatif

I. - Savoirs généraux

Les conditions d’accès et d’exercice :

- immatriculation ;
- capacité professionnelle ;
- honorabilité ;
- assurance professionnelle ;
- garantie financière.

Rôle et pouvoirs des différentes autorités et instances :

- Autorité de contrôle prudentiel et de supervision ;
- Autorité des marchés financiers ;
- direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ;
- organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance ;
- autorité de régulation professionnelle de la publicité.

Généralité sur les crédits :

- les crédits aux particuliers : crédit à la consommation, crédit immobilier, regroupement de crédits ;
- caractéristiques et finalités des crédits aux professionnels ;
- analyse des caractéristiques financières d’un crédit : différents types de taux et leurs caractéristiques, coût et durée totale du crédit.

Généralités sur les services de paiement :

- le rôle des établissements de paiement, des établissements de monnaie électronique, des agents de prestataires de services de paiement ;
- les différents services de paiement ;
- les droits de la clientèle en matière de services de paiement (délais d’exécution des ordres, informations, incidents de paiement…) ;
- connaissances et diligences à accomplir pour assurer une bonne information des clients ;
- les informations à fournir aux fins d’exécution correcte de l’ordre, sur les délais d’exécution, les frais, le cas échéant le taux de change, les dispositifs de sécurité, les diligences à accomplir en cas de perte, vol ou détournement de l’instrument de paiement ;
- la convention de services de paiement : contenu.

La relation entre professionnels et particuliers :

- informations des consommateurs : publicité, informations, pratiques commerciales ;
- formation des contrats : conditions générales, clauses abusives ;
- généralités sur les pratiques commerciales déloyales et illicites et leurs sanctions ;
- la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

II. - Savoirs spécifiques au financement participatif

Connaissance du contexte général de l’activité d’intermédiaire en financement participatif :

- caractéristiques économiques du financement participatif ;
- présentation du secteur du crédit et de l’assurance ;
- la notion d’opérations de banque et de services de paiement ;
- les différents partenaires des IFP : banques, sociétés financières, assurances, établissements de paiement ;
- les conseillers en investissement participatif.

Les règles applicables au financement participatif :

- les règles de bonne conduite ;
- le délai de rétractation ;
- les obligations d’information ;
- règles spécifiques à la conclusion de contrats par voie électronique ;
- finalité et modalités de consultation du fichier FIBEN.

Les dons :

- règles déontologiques et éthiques ;
- caractéristiques du financement participatif par dons.

La prévention du surendettement et l’endettement responsable :

- présentation et caractéristiques des situations de surendettement ;
- connaissances et démarches nécessaires à la prévention du surendettement ;
- explications et avertissements à donner en cas de risque de surendettement ;
- risque auquel s’expose le prêteur en cas de surendettement de l’emprunteur, en particulier la possibilité pour les commissions de surendettement d’annuler en tout ou partie les dettes contractées par ce dernier ;
- le fichier central des chèques et le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

III. - Savoirs techniques : le cadre opérationnel du financement participatif

Connaissance du client : Le client personne physique :

- le statut juridique des emprunteurs : célibataires, pacsés, mariés (les différents régimes matrimoniaux), divorcés ; incidence sur les conditions de prêt et la formation du contrat ;
- capacité ;
- validité du consentement du client ;
- exécution des contrats de bonne foi ;
- libertés individuelles, protection des données personnelles du client (CNIL).

Le client professionnel :

- les différents statuts juridiques d’exercice d’une activité professionnelle : notions générales ;
- la relation entre risque économique et situation personnelle de l’entrepreneur.

L’analyse d’un projet :

- analyse économique et financière : viabilité, rentabilité ;
- les besoins de financement des professionnels ;
- les documents comptables (bilan, compte de résultat, SIG…) ;
- le diagnostic prévisionnel dans le cas d’une création d’activités ;
- les besoins de financement du cycle d’exploitation ;
- les besoins de financement des investissements ;
- l’analyse du dossier de financement : ratios, plan de financement, plan de trésorerie ;
- analyse des risques ;
- analyse de la viabilité de la demande de crédit ;
- identification et gestion des risques ;
- causes de défaillance et cessation d’activité ;
- gestion des impayés.

La préparation d’un dossier de crédit :

- l’analyse du dossier ;
- liste des informations à recueillir et à donner ;
- liste des documents nécessaires au dossier ;
- le contrat type.

Les garanties (notions générales) :

- les différents types de garanties ;
- leurs limites ;
- notions générales sur les sûretés ;
- le cautionnement.

Les assurances des emprunteurs (notions générales) :

- le principe de libre choix du client ;
- tarification collective ou individuelle, incidence sur les taux ;
- les risques couverts (décès, invalidité, incapacité).




newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 1er octobre 2014

Publié le jeudi 2 octobre 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Crowdfunding | Financement participatif | Fiscalité des entreprises


 



Les articles les plus lus !
PLF2019 : nouveaux assouplissements apportés au Dutreil-transmission en Commission des Finances
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
PLF2019 : Le Gouvernement propose un régime d’exonération « résidence principale » pour les non-résidents
Revenus de source française : vers un rapprochement du régime de taxation des résidents et non-résidents
PLF2019 : La réduction d’impôt Pinel sera désormais appliquée aux Français de l’étranger
Création un crédit d’impôt solidarité pour les contribuables hébergeant gratuitement un réfugié
La réduction d’impôt au titre des dons aux associations est étendue au prêt à usage d’un immeuble
Prélèvement à la source : le TESE ne peut pas être LA réponse aux maux des entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018