Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Coût annuel de la protection des anciens Présidents de la République

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Coût annuel de la protection des anciens Présidents de la République

Le député de l’Aisne René Dosière a demandé au ministre de l’intérieur de lui faire connaître le coût global annuel des personnels chargés d’assurer la sécurité rapprochée des anciens Présidents de la République ainsi que celle de leurs locaux (bureaux, résidences, logements) en distinguant la situation particulière de chacun.

Le coût des moyens en personnels engagés pour assurer la protection des anciens Présidents de la République (dont les résidences) est évalué comme suit :

Police nationale : service de protection
M. Chirac 138 678 € (Coût global : 277 356 €) 130 850 € (Coût global : 523 400 €) 502 407 €
M. Giscard d’Estaing 138 678 € (Coût global : 346 695 €) 196 275 € (Coût global : 785 000 €) 1 334 858 €
M. Sarkozy 346 695 € (Coût global : 743 318 €) 261 700 € (Coût global : 1 046 800 € €) 0€

Pour la police nationale, ce coût est calculé à partir du coût moyen annuel 2013 (CAS pension compris) d’un agent du corps d’encadrement et d’application de la police nationale (et dans un cas du corps de commandement) employé au sein de la direction centrale des compagnies républicaines de sécurité ou du service de la protection.

Le coût figurant dans le tableau est basé sur le nombre d’agents affectés à temps constant à la mission de protection (le coût du nombre global d’agents nécessaires pour assurer la mission en tenant compte des vacations apparaît entre parenthèses comme coût global).

En complément, il peut être précisé que, dans un relevé d’observations provisoires de septembre 2013 relatif au service de protection des hautes personnalités (auquel s’est substitué depuis le service de la protection), la Cour des comptes avait évalué le coût des missions de protection des anciens présidents de la République à environ 719 828 euros par an.

Réponse préfecture de police :

  • Domicile de monsieur Valéry GISCARD D’ESTAING : garde statique assurée par 2 fonctionnaires des compagnies républicaines de sécurité soit 6 effectifs par tranche de 24 heures. Ce dispositif n’a pas évolué depuis plusieurs années. Coût annuel : 350 400 euros*
  • Domicile de monsieur Jacques CHIRAC : le site ne fait plus l’objet d’une surveillance depuis le 8 juillet 2010.
  • Domicile de monsieur Nicolas SARKOZY : garde statique assurée par 2 fonctionnaires de l’unité générale de protection (DOPC), soit 6 effectifs par tranche de 24 heures. Ce dispositif est en fonction depuis le 11 février 2008. Coût annuel : 350 400 euros*

*Détail du calcul :Sur la base de l’arrêté du 28 octobre 2010 fixant le montant des remboursements de certaines dépenses supportées par les forces de police, le taux horaire par agent, depuis le 1er juillet 2014, s’élève à 20,00 euros. 6 Fonctionnaires (2x3 par 24h) x 8heures (durée de la vacation par fonctionnaire) x 20,00 euros (taux horaire) X 365 (nombre de jours) = 350 400

Source : Réponse ministérielle René Dosière JOAN

Crédit photo : © Atlantis

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 29 mars 2016

Publié le mardi 29 mars 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
L’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi de finances pour 2017
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016