Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Compléments de prix et plus-values mobilières : une décision positive du Conseil Constitutionnel

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Compléments de prix et plus-values mobilières : une décision positive du Conseil Constitutionnel

Edmond de Rothschild

Commentaires de la décision du Conseil Constitutionnel du 14 janvier 2016, décision n° 2015-515.


Le Conseil Constitutionnel autorise l’application des abattements pour durée de détention aux compléments de prix attachés aux cessions réalisées avant le 1er janvier 2013 qui pouvaient jusqu’alors subir une imposition maximale de 64,5%.

Lorsqu’un dirigeant d’entreprise procède à la cession des titres de sa société, il est fréquemment convenu avec l’acquéreur le versement, en sus du prix de cession, d’un complément de prix (on parle d’un « earn-out »).

La perception de ce complément de prix est subordonnée à la réalisation d’objectifs en relation directe avec l’activité de la société dont les titres sont cédés.

Il faut savoir que ce complément de prix est imposé au titre de l’année au cours de laquelle il est reçu, et non au titre de celle de la cession.

Une doctrine fiscale contestée

L’administration précise dans ses commentaires que les compléments de prix sont éligibles à l’abattement pour durée de détention appliqué aux gains réalisés lors de la cession considérée.

Ainsi, l’abattement s’applique également au montant du complément de prix reçu dès lors que le gain net afférent à la cession concernée par ce complément de prix est lui-même dans le champ d’application dudit abattement. Quelle que soit la date de son versement, le taux de l’abattement pour durée de détention de droit commun applicable au complément de prix reçu est le même que celui retenu pour la plus-value de cession.

Cette doctrine conduit à l’absence d’application d’abattement pour durée de détention aux compléments perçus à compter du 1er janvier 2013 mais relatifs à des cessions réalisées jusqu’au 31 décembre 2012, pour lesquelles il n’était fait application d’aucun abattement.

Jusqu’à cette date, les plus-values étaient en effet soumises à un taux d’imposition forfaitaire et non au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Il en résulte une imposition de ces compléments de prix au taux maximum de 60,5% (voire 64,5% en incluant la Contribution Exceptionnelle sur les Hauts Revenus).

Une décision favorable

Cette absence de prise en compte de la durée de détention des titres cédés avant le 1er janvier 2013 a fait l’objet d’une question prioritaire de constitutionnalité.

Le Conseil Constitutionnel dans sa décision 2015-515 du 14 janvier 2016, jugeant que cette différence de traitement créait une rupture d’égalité devant les charges publiques non justifiée par l’objectif poursuivi par le législateur, a mis fin à ce traitement différencié des earn-out selon la date à laquelle la cession est intervenue.

Il précise que lorsqu’un complément de prix est perçu, pour apprécier si ce dernier bénéficie d’un abattement, il convient de se référer à la durée de détention des titres cédés, et ce quelle que soit la date de la cession.

Cette décision favorable est susceptible de concerner les contribuables qui auraient perçus à compter du 1er janvier 2013 des compléments de prix afférents à des cessions intervenues avant cette date.

Ils pourront ainsi contester devant l’administration l’imposition de ces revenus au barème progressif sans application d’un abattement pour durée de détention et revendiquer ainsi le remboursement du différentiel, le cas échéant assorti d’intérêts moratoires au taux de 4,80% par an.

newsletter de Fiscalonline

Chronique de l’équipe d’ingénierie patrimoniale d’Edmond de Rothschild

Publié le jeudi 28 janvier 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  BCRSS15 | Fiscalité des particuliers | Plus-value | Plus-values | PVMOB


 



Les articles les plus lus !
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
Divorce par consentement mutuel sans juge : le gouvernement tire les conséquences fiscales
Plateformes collaboratives : seuils d’affiliation au RSI des personnes exerçant une activité locative
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Modalités de déclaration des transferts de sommes d’un montant supérieur à 50.000 €
Les plateformes en ligne du type Airbnb devront déclarer au Fisc les revenus perçus par leurs utilisateurs
Le gouvernement précise les critères d’éligibilités au PEA-PME
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016