Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Comment résilier son abonnement téléphonique

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Comment résilier son abonnement téléphonique

Avis d’expert de Maître Stéphane AGUIRAUD, Avocat au Barreau d’Aix en Provence, qui développe les solutions en matière de résilition d’un abonnement téléphonique et des droits et démarchés associés pour le consommateur.

Par Maître Stéphane AGUIRAUD, Avocat au Barreau d’Aix en Provence, co-fondateur de www.domaine-legal.com

La loi Châtel, promulguée en janvier 2005 et en janvier 2008, est destinée à inciter les consommateurs à la confiance envers les professionnels et entreprises de service, en les protégeant.

La téléphonie, qui est un service, est donc concernée par cette loi. Elle est également concernée par les dispositions des articles L224-33 et suivants du code de la consommation, issus de l’Ordonnance n°2016-301 du 14 mars 2016.

1 - Les conditions de résiliation d’un abonnement téléphonique dépendent de la durée du contrat

  • Si l’abonnement est sans engagement de durée ou si vous avez un contrat « à carte »  : vous pouvez résilier à tout moment et sans frais.
  • Si le contrat prévoit une durée d’engagement précise (12 mois ou 24 mois) :

Il faut en premier lieu savoir que les opérateurs n’ont pas le droit de proposer des engagements de plus de 24 mois.

De plus, quand vous souscrivez un nouveau contrat, vous avez 7 jours pour vous rétracter.

La loi précise par ailleurs que le préavis de résiliation est de dix jours maximum. Attention donc à ne pas envoyer votre lettre de résiliation en fin de mois, car vous pourriez être prélevé d’un mois supplémentaire si le délai de 10 jours se termine le mois suivant.

Si vous résiliez avant la fin de la durée de 12 ou 24 mois, vous devrez payer des frais de résiliation (indemnités pour rupture de contrat) et des frais de dossier. Pour pouvoir être facturés, ces frais de dossier doivent néanmoins être expressément prévus dans votre contrat et justifiés.

Mais l’indemnité pour rupture de contrat n’est pas due si la résiliation est due à un motif légitime. La liste des motifs légitimes figure dans les conditions générales de votre contrat. Il s’agit par exemple des cas suivants :

  • Déménagement à l’étranger
  • Modification de votre contrat par votre opérateur (augmentation des tarifs par exemple)
  • Surendettement
  • Licenciement,

etc.

Si vous résiliez votre contrat pour un de ces motifs, vous devez fournir des justificatifs à votre opérateur.

Vous pouvez également vous exonérer du paiement des pénalités de résiliation si le service n’est pas rendu correctement par l’opérateur (par exemple, panne prolongée) ou s’il modifie le contrat sans votre accord (par exemple, suppression des chaînes de télévision offertes), et ce jusqu’à quatre mois après l’entrée en vigueur de la modification.

Par ailleurs, si votre contrat est d’une durée supérieure à 12 mois, il prévoit souvent que l’indemnité de résiliation anticipée correspond aux montant cumulé des mensualités dues jusqu’à la fin initialement prévue.

Ainsi, par exemple, si votre abonnement de 24 mois coûte de 29€/mois et si vous le résiliez le 10ème mois, il reste normalement 14 mois à courir. Vous devrez donc payer une indemnité de 29€ x 14 mois = 406€.

Néanmoins, si vous le résiliez à partir de la fin du douzième mois, vous pouvez bénéficier de conditions plus avantageuses. Vous ne devrez en effet alors payer que 25% de vos mensualités restantes. Dans notre exemple, cela ne représenterait que 406€ x 25% = 101.50€.

2 - Comment faire pour résilier ?

La procédure la plus simple consiste à souscrire un abonnement auprès d’un nouvel opérateur : c’est lui qui se chargera de faire les démarches auprès de votre ancien opérateur.

Sinon, vous pouvez simplement résilier vous-même votre contrat en écrivant à votre opérateur en LRAR.

À partir du jour où il reçoit votre demande, votre opérateur a 10 jours pour mettre fin à votre contrat, mais si vous le souhaitez, vous pouvez négocier un délai plus long pour prolonger votre contrat.

Si vous avez versé un dépôt de garantie pour un matériel qui vous a été fourni lors de la souscription du contrat, votre fournisseur doit vous rembourser ce dépôt de garantie dans un délai maximum de 10 jours francs à compter de la restitution du matériel. Il peut éventuellement prendre en charge les frais de retour du matériel.

3 – La portabilité du numéro

Si vous changez d’opérateur et que vous souhaitez conserver votre ancien numéro, demandez votre code RIO à votre ancien opérateur et donnez-le au nouveau.

Vous pouvez obtenir ce code RIO en appelant gratuitement le 3179 avec votre portable.

La procédure de portabilité sera alors réalisée par votre nouvel opérateur.

Aucun frais de portabilité ne peut vous être appliqué par les opérateurs.

Le portage du numéro est en principe effectué dans le délai d’un jour et vous êtes prévenu par SMS.

4 – Blocage/déblocage du portable

Il est possible que votre téléphone soit bloqué par votre précédent opérateur.

Avant de résilier, pensez à relever votre numéro IMEI. C’est ce numéro qui permettra de le débloquer.

Votre demande doit être adressée à votre ancien opérateur.

Le déblocage du portable est en principe gratuit si vous êtes abonné depuis au moins 6 mois. Ce délai est réduit à 3 mois chez certains opérateurs (Bouygues, SFR, Orange).

newsletter de Fiscalonline

Avis d’expert par Maître Stéphane AGUIRAUD, Avocat au Barreau d’Aix en Provence

Publié le mardi 19 décembre 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Précision sur l’abattement sur les plus-values réalisées par les dirigeants de PME partant à la retraite
Prélèvement à la source de l’impôt : les mesures transitoires
Retenue à la source sur les dividendes de source française perçus par une société européenne : l’avocat général de la CJUE rend ses conclusions
Bercy commente la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés et les mesures de coordination y attachées
TVA : précisions relatives aux prestations de services se rattachant à un immeuble
Plus-value : les travaux de remplacement complet de l’installation électrique peuvent venir en majoration du prix d’acquisition
11, 20, 50 salariés… Quels changements faut-il prévoir dans l’entreprise ?
La CJUE retoque partiellement la CSPE et autorise « sous condition » son remboursement
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018