Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Captain Contrat lève 1 M€ pour devenir le leader des services juridiques en ligne pour les TPE/PME

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Captain Contrat lève 1 million d’euros pour devenir le leader des services juridiques en ligne pour les TPE / PME

Avec le concours du Programme d’Investissements d’Avenir

Captain Contrat annonce la réalisation d’une levée de fonds d’un montant de 1 million d’euros auprès des fonds d’investissement Aurinvest et F3A (Fonds Ambition Amorcage Angels géré par Bpifrance Investissement dans le cadre du Programme d’Investissements Avenir) ainsi que de Business Angels notamment Cyril Vermeulen (Auféminin.com) et Olivier Heckmann (Multimania, Lycos, Kewego).

Captain Contrat veut simplifier et digitaliser le juridique des TPE/PME. En couplant génération de documents semi-automatisée, machine learning et mise en relation avec des avocats, toutes les entreprises ont dorénavant un accès simple et à un prix abordable à des prestations de conseil et de rédaction de leurs documents juridiques (statuts, embauches, ventes, juridique annuel...).

Grâce au développement d’une solution SaaS à destination des avocats et d’un processus entièrement dématérialisé, les entreprises sont guidées, réalisent des économies, tout en accédant à la qualité de conseils juridiques que seuls les avocats peuvent fournir. Le marché des services juridiques pour entreprises représente plus de 3Mds€ en France et 20Mds€ en Europe.

10 000 contrats rédigés sur Captain Contrat

Créée en 2013 par Maxime Wagner, Philippe Wagner et Pierre Gielen, Captain Contrat est rapidement devenue précurseur sur le marché de la dématérialisation des échanges entre entreprises et avocats avec une croissance de +600% par an. L’entreprise vient de franchir le cap des 10 000 prestations d’avocats réalisées.

Pour Maxime Wagner, co-fondateur de Captain Contrat : « Nous sommes consternés par la complexité du droit et de l’administratif en France, notamment pour les TPE et PME. Trop d’entreprises ne sont pas entourées de professionnels pour les assister au quotidien, passent par des solutions en ligne sans garantie et se mettent en danger. Lorsqu’elles font appel à un avocat, c’est par bouche à oreille, car elles ne savent pas sur quels critères le choisir et la facturation à l’heure, pas toujours adaptée à la demande des TPE / PME, en décourage plus d’un. Notre objectif est donc de leur permettre de pouvoir faire appel à un avocat et de rendre ces démarches, généralement chronophages et coûteuses, accessibles à tous, grâce aux nouvelles technologies ».

Sur le marché du juridique, cette levée est un signal fort. Les legaltech émergent depuis 3-4 ans en France mais aucune n’a pour l’instant réussi à s’imposer comme véritable leader. C’est donc une belle longueur d’avance que prend Captain Contrat dans la course, avec en exemple le champion américain Legalzoom qui a réalisé plus de 400M$ de chiffre d’affaires en 2015.

Dépasser le seuil des 200 000 clients d’ici 3 ans en France et en Europe

Cette (première) levée de fonds va permettre de continuer à innover et d’investir sur le produit pour proposer une expérience utilisateur toujours plus fluide pour les TPE / PME et pour les avocats.

La prise de rendez-vous en ligne pour les avocats sera disponible dès le 3ème trimestre 2016. Cet investissement servira aussi à consolider le référencement en ligne de Captain Contrat et à développer la notoriété de la marque. Enfin, des recrutements clés en marketing, product management et développement sont lancés et Captain Contrat continue à chercher les meilleurs talents pour développer son équipe de 15 personnes aujourd’hui.

Captain Contrat veut continuer à révolutionner le monde du juridique en France et dupliquer son modèle en Europe. « Notre plateforme unique, éprouvée et validée en France, est facilement répliquable dans d’autres pays, puisque ce sont les avocats qui créent eux-mêmes le contenu juridique des documents. Nous avons d’ailleurs déjà commencé à travailler sur les marchés francophones belge et luxembourgeois », explique Philippe Wagner, cofondateur de Captain Contrat.

L’ambition de Captain Contrat est de devenir le département juridique digital de toutes les TPE/PME en Europe et d’atteindre les 200 000 entreprises clients d’ici 3 ans sur un marché du droit qui pèse 20Mds€ rien que pour les entreprises.

« Captain Contrat est un véritable « game changer » en matière de mise en relation entre avocats et entreprises : en digitalisant le cabinet d’avocat grâce à sa solution SaaS, elle permet aux avocats de se concentrer sur leur valeur ajoutée, le conseil, d’être plus compétitifs et transparents et donc de rendre accessible au plus grand nombre des prestations sur mesure. » explique Cyril Vermeulen (fondateur d’Aufeminin.com).

« L’équipe de Captain Contrat a une compréhension très fine des besoins des TPE / PME et des avocats et c’est ce qui m’a poussé à participer à l’aventure et à les accompagner dans leur développement. L’entreprise va continuer à investir sur la technologie pour faciliter l’accès à l’information juridique, développer des nouveaux services et créer de la valeur pour les entreprises et les avocats ! » explique Olivier Heckmann (fondateur de Multimania).

À propos de Captain Contrat


Créée fin 2013, la start-up Captain Contrat propose aux TPE/PME de gérer leur juridique en ligne avec l’accès à des avocats spécialisés pour des prestations juridiques : conseils et rédaction de documents comme les statuts, contrats de travail, CGV... Son succès repose sur une technologie SaaS pour les avocats et d’un processus dématérialisé pour les entreprises, qui permet de proposer des prix bien inférieurs à ceux du marché, de la simplicité et de la transparence dans les relations. Actuellement, la plate-forme compte une centaine d’avocats pour 2 000 entreprises clientes et 10 000 contrats rédigés.

www.captaincontrat.com

À propos d’Aurinvest


Aurinvest est un fonds de capital risque créé en 2001, animé et majoritairement financé par des entrepreneurs et des chefs d’entreprises, plus de cinquante, aux côtés d’institutionnels reconnus. sa vocation est d’investir dans des entreprises en forte croissance, principalement dans le numérique, et d’accompagner les dirigeants dans l’exécution de leur plan de développement.

www.aurinvest.com

À propos du fonds Ambition Amorçage Angels – F3A


Lancé en 2016 et doté de 50 M€, le fonds F3A, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), a vocation à co-investir avec des Business Angels dans de jeunes entreprises innovantes du numérique au stade de l’amorçage et présentant un fort potentiel de croissance.

La création de ce fonds répond à un double objectif :

  • favoriser et renforcer l’intervention des Business Angels en investissant à leurs côtés ;
  • faciliter l’accès au capital amorçage pour les jeunes entreprises innovantes dans les premières étapes de leur croissance.

newsletter de Fiscalonline


Publié le vendredi 13 mai 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
Le gouvernement précise "a minima" les conditions permettant de déterminer le caractère animateur d’une holding
Prélèvements sociaux sur les locations de biens meubles et immeubles : l’assemblée nationale restaure en commission le texte adopté en première lecture
Vers une obligation des plateformes en ligne à déclarer au fisc des revenus de leurs utilisateurs ?
Bruxelles propose l’application du taux réduit de TVA sur le livre numérique et la presse en ligne
PLFR2016 : Taxe « YouTube » : nouvelle offensive des députés en commission
La Cour des Comptes révèle que les aides de l’État à l’accession à la propriété sont de moins en moins efficaces
« De Ruyter » : pas de remboursement des sommes indument versées au titre de la CSG-CRDS aux résidents hors EEE
Conditions dans lesquelles certains fonds d’investissement peuvent octroyer des prêts aux entreprises
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016