Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Baromètre des Business Angels au 1er semestre 2014

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail

Baromètre des Business Angels au 1er semestre 2014




6ème enquête semestrielle menée auprès des réseaux de Business Angels membres de France Angels en partenariat avec BFM Business

1er semestre 2014

Préambule

BFM Business est associé depuis ce début d’année à l’enquête de conjoncture de France Angels devenue le « Baromètre des Business Angels ». L’objet de ce baromètre est de donner, 2 fois par an, une tendance de l’évolution de l’activité des Business Angels. Sa récurrence permet de dégager des évolutions sur une longue période. Pour compléter ce baromètre et le positionner dans l’environnement actuel, une question d’actualité est posée aux Business Angels membres des réseaux.

Enquête réalisée entre le 10 /09 /2014 et le 22/09/2014. Taux de réponse : 73%, soit 55 réseaux sur les 75 interrogés. Il n’y a pas de pondération liée à la taille des réseaux.

Par ailleurs, 233 Business Angels individuels membres de réseaux ont répondu à la question d’actualité.


Résultats

L’activité des réseaux de Business Angels au 1er semestre 2014 : Des indicateurs globalement en baisse

Les principaux enseignements de cette enquête concernent la persistance d’une situation dégradée de l’activité des Business Angels en nombre de projets proposés ou en montants investis. La perspective des réseaux en février 2014 indiquait pourtant une tendance à la confiance dans la reprise des investissements.

En ce qui concerne le nombre de projets financés, la tendance est à une baisse marquée représentant 50 % contre 27 % envisagés lors des projections pour le 1er semestre.

Dans le même temps, la progression du nombre de Business Angels au sein des réseaux bien que moins forte qu’attendue, semble se poursuivre, montrant ainsi l’intérêt croissant observé depuis quelques années pour l’investissement et l’accompagnement de proximité des jeunes entreprises.

Enfin, le nombre d’entreprises financées en cessation d’activité enregistre une hausse notable.

Ceci peut s’expliquer par la difficulté des acteurs professionnels du capital investissement à assurer la continuité des Business Angels ainsi que par une conjoncture économique toujours aussi difficile.

Perspectives d’évolution pour les mois à venir

Toujours plus de Business Angels, mais une activité réduite...

Après un 1er semestre 2014 moins porteur qu’envisagé, les perspectives pour les mois à venir ne semblent pas meilleures. En effet, la proportion des investissements en volume et en valeur est attendue à la baisse (respectivement 31% et 37%) et cela malgré une demande de financement et d’accompagnement des jeunes entreprises qui continuerait de croître pour 32 % d’entre eux.

Question d’actualité

233 Business Angels, membres des réseaux affiliés à France Angels ont répondu à la question d’actualité qui leur a été posée : « depuis quelques mois un certain nombre d’initiatives publiques visant à dynamiser la création et le financement d’entreprises innovantes ont vu le jour. En tant que citoyen et investisseur, considérez-vous l’ensemble des mesures mises en œuvre (BPI, French Tech, fonds d’amorçage, Assises de l’Entrepreneuriat…..) comme :

  • Inefficaces
  • Insuffisantes
  • Prometteuses
  • Satisfaisantes
  • Tout à fait adaptées

Bien que 18 % des Business Angels interrogés jugent inefficaces les différentes mesures prises par les pouvoirs publics, retenons que 29 % (15,45 % prometteuses/13,73 % satisfaisantes) d’entre eux ont un avis positif sur ces dernières.

La forte proportion d’insatisfaction (52 ,79 %) peut s’expliquer quant à elle par une méconnaissance de ces dispositifs encore récents et qui demandent à faire leurs preuves. Une deuxième explication peut également venir du fait que ces mesures ne soutiennent peut être pas tout à fait suffisamment l’activité des Business Angels en matière d’investissement ou d’accompagnement.

Consultez l’enquête de conjoncture du premier semestre 2014 en cliquant-ici

A propos de France Angels




France Angels est l’association nationale qui fédère, représente et promeut les réseaux de Business Angels français. Elle rassemble actuellement plus de 4 300 business angels regroupés dans plus de 80 réseaux répartis sur l’ensemble du territoire. France Angels agit pour promouvoir les business angels dans les domaines économiques, sociaux et juridiques pour faire reconnaitre leur utilité, leur effet positif sur l’économie et légitimer leur action d’accompagnateurs et de financeurs des créateurs d’entreprises à potentiel de croissance. France Angels est membre fondateur de la World Business Angels Association et de Business Angels Europe (BAE).

www.franceangels.org

newsletter de Fiscalonline

Article de la rédaction du 30 septembre 2014

Publié le mercredi 1er octobre 2014

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter | BCRSS15


 



Les articles les plus lus !
Prélèvement à la source, crédits d’impôts et réductions d’impôt : en pratique ?
Scandale des « CumEx Files » et arbitrage de dividendes : les députés amendent le dispositif adopté au Sénat
PLF 2019 : le Sénat a adopté avec modifications le projet de loi en première lecture
Les députés de la majorité proposent de maintenir le taux actuel de la quote-part de la « niche Copé » à 12 %
Plus-value de cession d’un fonds donné en location-gérance : conditions de l’exonération liée à la valeur du fonds
Plus-value et résidence principale : l’occupation de la maison à titre habituel et effectif doit être justifiée
Prise en compte des parts louées dans la détermination du caractère majoritaire de la gérance d’une SARL
Régime fiscal des impatriés : précision sur les salariés appelés pour occuper un emploi en France
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018