Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Boutique Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Attentes des Français Patrimoniaux à l’aube des présidentielles : les 10 enseignements à retenir

partager cet article
envoyer l'article par mail envoyer par mail
PNG - 8.5 ko

Attentes des Français Patrimoniaux à l’aube des présidentielles : les 10 enseignements à retenir

OBSERVATOIRE UFF-IFOP

DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2016

Enseignement majeur de l’édition 2016 de l’Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : 44% de Français Patrimoniaux se déclarent ouverts au risque. Pour Paul Younès, directeur général de l’UFF, « les Français patrimoniaux sont aujourd’hui prêts à prendre des risques modérés pour accroitre leurs rendements ». Conjugué à l’actuel mouvement de taux bas, ce constat peut expliquer le « boom » 2016 de l’immobilier.

Cette nouvelle édition propose par ailleurs un focus sur les attentes des Français Patrimoniaux à l’aube des futures échéances électorales. Très inquiets quant à la question de leur retraite, ils affichent un rejet complet de François Hollande et de Nicolas Sarkozy et déclarent accorder leur confiance à Emmanuel Macron et Alain Juppé.

Les 10 enseignements à retenir

#1 - Les Français patrimoniaux « votent » pour un « Ni Hollande, ni Sarkozy ».

46% des Français Patrimoniaux souhaitent voir Alain Juppé remporter la prochaine Primaire Les Républicains devant Nicolas Sarkozy (13%) qui recueille un score quasi équivalent à ceux de François Fillon et Bruno Lemaire (12% des intentions de vote pour chaque candidat).

51% des FP voient en Emmanuel Macron le candidat idéal pour la gauche à la prochaine élection présidentielle. L’ex-ministre de l’économie devance largement Manuel Valls (16%) et Arnaud Montebourg (10%). Avec 8% des intentions de votes, François Hollande arrive quant à lui dans les derniers choix juste devant Benoît Hamon (6%) et derrière Jean-Luc Mélenchon (9%).

#2 - Pour garantir l’avenir du système des retraites, favoriser le climat des affaires et relancer l’économie française, ils font largement confiance à Alain Juppé.

Seule la question fiscale laisse entrevoir une plus grande incertitude : 35% des interviewés manifestent leur confiance à l’égard d’Alain Juppé pour baisser le poids des prélèvements contre 23% pour Nicolas Sarkozy et 20% pour François Fillon. Sur les 3 autres thèmes, François Fillon se présente comme le « deuxième homme » et devance Nicolas Sarkozy, parfois même nettement, comme par exemple sur l’enjeu des retraites.

#3 - La retraite inquiète les Français Patrimoniaux et guide leurs choix d’investissements.

50% des FP citent la préparation de la retraite comme le principal objectif de leurs investissements. La retraite demeure ainsi, comme en 2015, l’objectif prioritaire devant la constitution d’une épargne de précaution (33%) et l’avenir de ses enfants (33% également). Le financement des projets personnels progresse de 5 points (21%) et constitue désormais un objectif aussi important que l’optimisation fiscale. Ce chiffre est en hausse depuis 2014 (47% en 2014, 49% en 2015). En dépit des réformes de 2010 et 2013, les FP sont clairement inquiets notamment sur les paramètres qu’ils ne maitrisent pas directement :

  • 65% d’entre eux se déclarent préoccupés quant au montant qu’ils toucheront ;
  • 56% s’inquiètent de l’âge, à partir duquel ils pourront prendre leur retraite à taux plein ;
  • 52% se questionnent sur les efforts d’épargne nécessaires au financement de leur retraite.

#4 - 81% d’entre eux ont pris des dispositions pour financer leur retraite : l’assurance vie reste l’outil privilégié devant la réalisation d’un achat immobilier.

Le nombre de Français Patrimoniaux ayant pris des dispositions financières en prévision de la retraite n’a jamais été aussi haut (81% en 2016 contre 75% en 2014 et 74% en 2015).

  • 85% ont souscrit à une assurance vie (comme en 2015)
  • 72% ont réalisé un achat immobilier (contre 66% en 2015).
  • 59% ont souscrit à des produits financiers (60% en 2015)
  • En bas de classement, l’épargne retraite et l’épargne salariale ne sont citées que par 42% et 49% des Français Patrimoniaux (contre 43% et 46% en 2015).

1 Français Patrimonial sur 4 projette de prendre des dispositions en 2017 (26% dont 10% « certainement »). C’est plus qu’en 2015 (20%) mais moins qu’en 2014 (34%) et 2013 (31%).

#5 - 44% des Patrimoniaux interrogés se déclarent ouverts au risque mais opteraient paradoxalement pour de l’immobilier locatif d’investissement et des produits à capital garanti.

Les 3 critères qui prévalent dans le choix d’un investissement sont :

  • La disponibilité des fonds (57% contre 61% en 2015)
  • Le niveau de rendement (54% contre 55% en 2015)
  • Le niveau de risque (47% contre 44% en 2015)

44% des FP se déclarent ouverts au risque contre 39% en 2015 (+ 5 points en un an : l’un des scores les plus élevés de l’histoire du baromètre). Mais, paradoxalement, ce sont les produits moins risqués qui semblent l’emporter :

  • 69% des FP misent sur l’immobilier locatif d’investissement (57% en 2015) ;
  • 64% sur les produits à capital garanti (62% en 2015).

#6 - La disponibilité des fonds demeure le principal critère de choix des Français Patrimoniaux devant le niveau de rendement et le niveau de risque.

Le top 5 des critères de décision :

  • La disponibilité des fonds (57%)
  • Le niveau de rendement (54%) Dans le détail, la disponibilité des fonds est privilégiée par les investisseurs prudents (65%) alors que investisseurs ouverts aux risques sont plus sensibles au niveau de rendement (71%).
  • Le niveau de risque (47%),
  • La régularité de la performance (44%)
  • Les avantages fiscaux associés au produit (42%).

#7 - 37% des Français Patrimoniaux déclarent que l’évolution de la conjoncture a modifié leurs comportements de placements sur les 12 derniers mois (contre 30% en 2015).

Le nombre des Français patrimoniaux poussés à modifier leurs comportements de placement en lien avec l’évolution de la conjoncture repart assez nettement à la hausse en 2016 (19% déclarent avoir « significativement modifié leur comportement de placements » soit +5 points). L’impact spécifique du Brexit est limité même s’il apparait non négligeable. 25% des Français patrimoniaux déclarent que cet événement les a incités à modifier leurs décisions et 84% déclarent faire davantage preuve de vigilance pour leurs investissements ou placements.

Comme en 2015 :

  • 65% des FP déclarent s’impliquer plus largement dans la gestion de leur épargne ;
  • 59% affirment s’informer de façon plus régulière quant à l’actualité financière ;
  • Et, dans une moindre mesure, 57% se sont tournés vers des produits moins risqués.

De même, le niveau d’optimisme quant à l’évolution des marchés financiers pour les 6 prochains mois est similaire à celui observé en 2015 : 47% des FP se déclarent optimistes (contre 48% en 2015).

#8 - L’immobilier séduit les Français Patrimoniaux en 2016.

  • 62% des Français Patrimoniaux seraient prêts à investir dans l’immobilier dans l’ancien (contre 56% en 2015) ;
  • 58% (53% en 2015) dans les résidences pour seniors ou retraités ;
  • 50% respectivement dans les EHPAD (43% en 2015) ;
  • 50% dans les résidences pour étudiants, la seule typologie de biens à perdre en intérêt puisque l’on observe un léger repli de 53% à 50% entre 2015 et 2016.

On constate une véritable appétence pour l’immobilier locatif d’investissement en Pinel, qui bondit de 41% à 49%. Dans le même temps, ce dispositif compris est bien appréhendé par les Français Patrimoniaux puisqu’ils sont 7 sur 10 (72%) à déclarer « très bien comprendre » la manière dont il fonctionne.

En outre, le LMP (investissement locatif meublé professionnel) monte en puissance (de 31% à 40%), tout comme le dispositif Malraux (de 16% à 22%) qui retrouve ses précédents niveaux.

#9 - Dans un futur proche, 47% des Français Patrimoniaux seraient prêts à réaliser l’intégralité de leurs opérations financières en ligne mais ils expriment toujours un besoin de conseil.

53% des Français Patrimoniaux estiment que le fait qu’un organisme financier propose des services en ligne est important (18%) ou essentiel (35% contre 27% en 2015).

47% seraient prêts à réaliser l’intégralité de leurs opérations financières en ligne (contre 38% en 2015) Comme en 2015, les 3 principales raisons avancées par les investisseurs patrimoniaux sont : de réaliser des opérations n’importe quel jour et à toute heure (77%), d’éviter de se déplacer ou de recevoir la visite d’un conseiller (44%) et enfin de réduire le montant de ses frais bancaires (40%). Malgré ce constat, 61% souhaiteraient continuer à bénéficier d’un conseil en ligne (30%) ou physique (31%).

#10 - 79% des Français Patrimoniaux se fient au conseil humain plutôt qu’à une application, un algorithme ou un robot.

54% des Français patrimoniaux pensent qu’à moyen long terme, le conseil en gestion de patrimoine sera majoritairement délivré aux clients à partir d’une application, d’un robot ou d’un algorithme, mais seulement 21% trouvent cela souhaitable.

Pour rappel C’est dans le cadre de sa réflexion sur une approche du risque post-crise que l’UFF a confié à l’IFOP la réalisation de son Observatoire de la Clientèle Patrimoniale. L’UFF a souhaité disposer d’un outil de pilotage des attentes et comportements de sa clientèle qui lui permette de suivre l’attitude des Français Patrimoniaux vis-à-vis du risque, mieux suivre et identifier les attentes des Français Patrimoniaux en matière d’investissement et comprendre leur comportement et les modalités de leur choix. La 1re enquête a été réalisée en novembre 2009 via une approche duale, qualitative et quantitative. L’approche quantitative a été reconduite en septembre 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015. Les entretiens de cette 8e édition ont été réalisés par téléphone, du 1er au 14 septembre 2016.
300 Français patrimoniaux ont été interrogés :
  • détenant des valeurs mobilières ou de l’assurance-vie,
  • ayant un niveau de patrimoine financier hors immobilier de plus de 30 000 € et une intention de réaliser un placement financier dans les 2 ans ou possédant un bien immobilier locatif.

newsletter de Fiscalonline

Communiqué du 13 octobre 2016

Publié le jeudi 13 octobre 2016

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter


 



Les articles les plus lus !
La règle du rappel fiscal des donations antérieures est conforme à la Constitution
Immixtion d’une holding dans la gestion de ses filiales et modalités de déduction de la TVA : Bercy met à jour sa doctrine
Etat comparatif des impôts prélevés sur la commune de Paris et le 16ème arrondissement
PLFSS 2017 : les spécificités des gîtes ruraux relatives aux cotisations sociales mieux prises en compte
Les députés instituent une nouvelle dépense de recherche externalisée ouvrant droit au CIR
Remboursement du précompte mobilier et affaire ACCOR : Bruxelles saisit la CJUE contre la France
Le Gouvernement propose de légaliser en droit fiscal le caractère commercial de l’activité de location meublée
Un nouveau dispositif fiscal incitatif viendra se substituer aux régimes « Besson ancien » et « Borloo ancien »
[+ ...]







Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2016