Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : les dix meilleures enchères jamais enregistrées en France

partager cet article

artprice



Art : les dix meilleures enchères jamais enregistrées en France

Rang Artiste AdjudicationŒuvre Vente
1 Pablo PICASSO 47 400 000$ Les noces de Pierrette (1905) 1989-11-30 Binoche-Godeau PARIS
2 Amedeo MODIGLIANI 46 650 450$ Tête (c.1910-1912) 2010-06-14 Christie’s PARIS
3 Henri MATISSE 41 046 400$ Les coucous, tapis bleu et rose (1911) 2009-02-23 Christie’s Paris & Pierre Bergé PARIS
4 Constantin BRANCUSI 33 350 200$ Madame L.R. (c.1914/17) 2009-02-23 Christie’s Paris & Pierre Bergé PARIS
5 Piet MONDRIAAN 24 627 840$ Composition avec bleu, rouge, jaune et noir (1922) 2009-02-23 Christie’s Paris & Pierre Bergé PARIS
6 Francis BACON 17 943 760$ Portrait of Muriel Belcher (1961) 2007-12-12 Sotheby’s PARIS
7 Piet MONDRIAAN 16 418 560$ Portrait of Muriel Belcher (1961) 2007-12-12 Sotheby’s PARIS
8 Amedeo MODIGLIANI 16 336 800$ Portrait de Paul Alexandre (1911/12) 2014-06-04 Sotheby’s PARIS
9 Fernand LÉGER 13 083 540$ Blue Star (1927) Aguttes (S.V.V.) NEUILLY-SUR-SEINE
10 Henri MATISSE 13 083 540$ La tasse de thé 2009-02-23 Christie’s Paris & Pierre Bergé PARIS

Picasso, Modigliani, Matisse, Brancusi, Mondriaan, Miro, Léger.. les grands noms de l’art moderne font le prestige d’un marché français où le marché haut de gamme est dominé par des maisons de ventes étrangères, en l’occurrence Christie’s et Sotheby’s, bien sûr.

Les meilleures enchères françaises tiennent aux chef-d’oeuvres réalisées dans les trente premières années du XXème siècle. Seule une toile plus tardive se glisse entre les 13 m$ de La Tasse de thé de Léger et les 47 m$ des Noces de Pierrette de Picasso : il s’agit du Portrait of Muriel Belcher, achevé par Francis Bacon en 1961.

20 ans entre les deux meilleures enchères

La meilleure enchère française, qui remonte à 1989 avec la vente d’un chef-d’oeuvre de la période bleue de Picasso, nous replonge à l’époque où l’Hôtel des ventes Drouot rayonnait absolument sur le marché français sans que son prestige ni son omnipotence ne soit remis en cause par l’ouverture du marché aux maisons de ventes étrangères. Christie’s et Sotheby’s n’avaient alors pas encore le droit d’organiser leur vacations en France. La vente des Noces de Pierrette à 47,2 m$ par Binoche-Godeau nous replonge encore à cette époque frénétique d’un marché de l’art moderne parvenu au firmament des prix grâce à de gros investisseurs asiatiques. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux, Tomonori Tsurumaki, qui emportait alors le joyau bleu de Picasso, devenant l’une des vingt peintures les plus chères du monde.

Le marché s’effondre ensuite aux débuts des années 90, Drouot ne perd pas son aura mais ne tient pas la mesure face à la libéralisation du marché en France (loi du 10 juillet 2000) et aux bouleversements du marché des années 2000. il faut attendre 20 ans pour qu’une œuvre atteigne un niveau de prix comparable au sommet de Picasso.

Christie’s choisit en effet Paris pour vendre une Tête sculptée de Modigliani, une rareté de 64 centimètres, sculptée vers 1910-1912. Modigliani achevait jusqu’alors ses records pour des peintures, tant les sculptures sont rares (il en a réalisé 27). L’élégance de la Tête fut draina les plus grands collectionneurs du monde pour un résultat équivalent à 46,65 m$, un record toutes catégories confondues pour une œuvre de Modigliani dans une vente aux enchères. Une autre Tête, plus grande de 10 centimètres, vient de détrôner ce record le 4 novembre 2014 à New York (adjugée 63 m$ chez Sotheby’s).

Retour sur la collection Pierre Bergé & Yves Saint Laurent

La « vente du siècle » - comme elle fut alors qualifiée, demeure en France celle de la collection Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. Organisée par Christie’s du 23 au 25 février 2009 dans l’écrin parisien du Grand Palais de Paris, elle s’est emparée en deux jours la moitié du Top 10 de l’histoire des enchères en France. Le contexte économique n’était pourtant pas propice aux records, cette vente arrivant au moment où Wall Street enregistrait son niveau le plus bas depuis 12 ans (S&P 500 à 743,33 points). Néanmoins, cette collection exigeante d’une qualité extraordinaire, la provenance prestigieuse et la mise en scène de l’évènement ont permis à Christie’s de générer 480 m$ frais inclus, dont 265 m$ pour les seules oeuvres d’art soit près de 67 % du chiffre d’affaires parisien de 2008.

Des records mondiaux furent alors signés pour Matisse, Brancusi, Mondrian, De Chirico, Duchamp, Klee, Ensor et Géricault.

Plus de la moitié du chiffre d’affaires annuel de Fernand Léger fut dégagé le 23 février 2009, à Paris, en six coups de marteaux. Ce chantre de la modernité, qui se définissait comme "le plus cubiste d’entre tous" emportait 13 m$ pour son nu monumental assis de La tasse de thé (1921), une toile dans la lignée des imposants nus classiques peints par Pablo Picasso à la même époque. Henri Matisse signait la meilleure enchère mondiale de 2009 avec les 41 m$ frappés pour Les Coucous, tapis bleu et rose (1911). Piet Mondriaan était représenté avec un chef-d’oeuvre néo-plastique rarissime sur le marché, une Composition avec bleu, rouge, jaune et noir (1922) partie au double des estimations pour un sommet équivalent à 16,4 m$.

Picasso aurait pu entrer à nouveau dans ce top enchères grâce à la vente Pierre Bergé. Malheureusement, sa toile cubiste Instruments de musique sur un guéridon (1914/1915) n’a pas trouvé preneur dans sa fourchette d’estimation de 25 et 30 millions d’euros (environ 32-38 m$). L’oeuvre n’est pas reparu sur le marché des enchères depuis cet échec de vente.

Le choix du marché parisien pour de tels chefs-d’oeuvre peut s’avérer particulièrement stratégique. En effet, la qualité d’un Francis Bacon tel que le Portrait of Muriel Belcher (1961) aurait été une pièce muséale parmi d’autres sur une vente de prestige de Londres ou de New York. A Paris, le fait est si inaccoutumé que l’oeuvre sort du lot, bénéficiant à la fois d’un grand support médiatique et du réseau mondial de la société de ventes choisie... qui reste en général Christie’s ou Sotheby’s.

www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 21 novembre 2014

Publié le samedi 22 novembre 2014

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Cession de crypto-actifs : le Gouvernement ne suit pas le Conseil d’Etat et propose une imposition au PFU à 30%
Déductibilité des charges afférentes à un logement resté vacant : il faut justifier de la volonté réelle de le louer
Réduction d’impôt « Pinel » : la Commission des Finances rétablit l’interdiction de mise en location à un ascendant ou à un descendant
PLF 2019 (partie II) : Florilège d’amendements adoptés en Commission des Finances
La Commission des Finances institue un abus de droit fiscal « à deux étages »
La Commission des Finances est favorable à l’imposition des gains de cession de « bitcoin » au PFU à 30%
Comité de l’abus de droit fiscal : quel que soit le sens de l’avis la charge de la preuve pèsera uniquement sur l’administration
Modalités de calcul d’une plus-value d’un bien acquis en nue-propriété moyennant rente viagère
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018