Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : les Frenchies les plus appréciés

partager cet article

artprice



Art : les Frenchies les plus appréciés


Klein et les autres

Outre l’écrasante domination du nouveau réaliste le plus métaphysique du groupe (Yves KLEIN tient 38,6 % des 150 meilleures adjudications et la moitié du Top 50), les signatures les plus prisées qui parviennent à s’imposer dans le « Top 50 enchères » sont celles de Louise BOURGEOIS (à 8 reprises), Jean DUBUFFET (7 fois), BALTHUS (4 fois), Pierre SOULAGES (seul artiste vivant du Top, 3 fois), François-Xavier LALANNE (2 fois) et Martial RAYSSE (1 fois).

Ce cénacle composé de six artistes reste invariable jusqu’à la 97ème adjudication où émerge alors Georges MATHIEU (avec la vente de L’abduction d’Henri IV par l’archevêque Anno de Cologne, 1958, 26 mai 2008, Sotheby’s Paris), devançant l’autre nouveau réaliste du classement, CÉSAR (102ème place, avec Pouce, 20 octobre 2007, Cornette de Saint-Cyr Paris) et Roman OPALKA (150ème avec Opalka 1965-1-infini detail-4875812-4894230/Opalka 1955-1-infini..., 14 octobre 2010, Christie’s Londres).

Avec un indice de prix en hausse de plus de 500 % en dix ans (depuis janvier 2003), un produit de ventes annuel partant de 2,4 m$ en 2002 pour atteindre 109,8 m$ en 2012, et une enchère plantée à 19,5 m$ lors des dernières ventes de juin 2013 (Sculpture Éponge Bleue Sans Titre, Se 168, 1959, 14 mai 2013, Sotheby’s New York), Yves Klein est l’un des artistes favoris des collectionneurs européens et américains. Si l’artiste rayonne aussi bien aux États-Unis (où plus de 45 % de son produit de ventes est enregistré), c’est parce que les amateurs américains ont été initiés tôt à son œuvre. N’oublions pas en effet qu’il exposait en 1961 chez Léo Castelli, immense galeriste qui découvrit entre autres Jasper Johns et Andy Warhol et parvint à faire de New York la capitale mondiale de l’art.

Un soutien si influent du vivant de l’artiste qui a permis d’installer rapidement une cote puissante, et ce malgré une carrière fulgurante (1954-1962). Les premières enchères millionnaires tombent en effet en 1989-1990 entre Londres et New York. Une vingtaine d’années plus tard, le marché s’emballe et, le 14 mai 2008, MG9 (Monogold à la feuille d’or) triple une estimation multi-millionnaire pour s’arrêter à 21 m$ chez Sotheby’s New York. L’ascension n’était pas achevée pour autant, bien au contraire. L’année dernière, Klein signait deux résultats à plus de 32 m$ chacun (plus de 36 m$ frais inclus), devenant l’un des rares Français capables de rivaliser avec les artistes américains les plus cotés et l’un des plus rentables pour les maisons de ventes (son produit de ventes annuel flambait de 107,4 m$ entre 2002 et 2012) (« Yves Klein au prix de Lichtenstein ? »)

Cette ouverture sur le marché américain est encore une fois essentielle pour la cote des artistes français (et européens en règle générale). Si l’on s’en tient aux 50 meilleures enchères de ce classement, on constate d’ailleurs que 64 % d’entre elles sont frappées à New York, contre 30 % à Londres et seulement 6 % à Paris. Seuls Louise Bourgeois et Pierre Soulages ont suffisamment stimulé les ventes parisiennes pour imposer des adjudications équivalentes à 4 m$ et 2,8 m$ (Louise Bourgeois : sculpture Spider de 2003, vendue 2,55 m€, chez Christie’s Paris le 25 mai 2008, et Pierre Soulages : Peinture 130 cm x 162 cm de 1956, 2 m€ chez Sotheby’s Paris le 31 mai 2011). Si les artistes français ont besoin d’internationaliser la demande pour asseoir leur cote, la place de marché parisienne a quant à elle foncièrement besoin de voir mises à l’encan des œuvres fortes de ses propres artistes. Son rayonnement en dépend et, malheureusement, le marché français s’enlise encore cette année, avec l’annonce récente d’un relèvement du taux de TVA à l’importation des œuvres, qui pourrait passer à 10 %, au lieu des 7 % actuels.


Source : www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 18 juillet 2013

Publié le vendredi 19 juillet 2013

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Art contemporain





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
Délivrance irrégulière de documents permettant de bénéficier d’un avantage fiscal : l’amende de 25% est inconstitutionnelle
De la constitutionalité des modalités de calcul du plafonnement de l’IFI
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
Appréciation de la période au titre de laquelle une JEI bénéficie des exonérations sociales
Le Forum mondial publie des notes de conformité sur la transparence fiscale pour sept autres juridictions
Suppression de l’ISF : Bercy précise les dispositifs continuant de produire des effets au-delà du 1er janvier 2018
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018