Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
LFSS pour 2019
PLFR 2018
Loi MUES
Grand débat national
Impôt sur le revenu 2019
PLF 2020
PLFR 2019
Loi de Finances rectificative 2020
Impôt sur le revenu 2020
Loi de Finances rectificative 2020-II
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : Yan Pei-Ming – Un pont entre l’Europe et la Chine

partager cet article

artprice <input type=hidden name=idr value= MDU3ODg4NDA5OTc0Nzk=>

Yan Pei-Ming – Un pont entre l’Europe et la Chine

YAN Pei-Ming fait partie d’une certaine « école française » de l’art contemporain chinois, parmi lesquels comptent Wang Du et Chen Zhen. Cet enfant des quartiers pauvres de Shanghai est l’un des peintres contemporains les plus renommés aujourd’hui.

Son actualité se joue au Centre d’art contemporain de Malaga en Espagne, avec l’exposition "No Comment" qui rassemble 27 toiles imposantes jusqu’au 14 juin 2015.

Ming, comme il se fait appeler, a grandi sous la révolution culturelle et commencé à peindre très jeune dans un style réaliste soviétique. Il confie avoir « commencé à peindre à 13 ans, des grands portraits pour la propagande, des soldats, des ouvriers et bien sûr Mao Zedong, le grand Timonier ». Refusé au concours d’entrée d’une école d’art en Chine, il arrive à Paris en 1980. Il va avoir 20 ans, se retrouve là sans argent et sans parler un mot de français. Via un ami d’ami de son père, il rejoint Dijon et s’inscrit à l’école des Beaux-Arts puis, entre 1988 et 1989, l’Institut des hautes études en arts plastiques de Paris. Il est ensuite pensionnaire à la Villa Médicis, à l’Académie de France à Rome, de 1993 à 1994.

Ses toiles démesurées commencent à faire parler d’elles au début des années 2000. Ming privilégie les tableaux monumentaux peints en séries, avec une technique bichrome (noir, blanc, gris, ou rouge et blanc). Les toiles sont gigantesques afin de provoquer le saisissement et l’émotion et brossées à larges coups dans une matière empâtée. Les sujets sont éminemment figuratifs, car Ming cherche à comprendre son époque à travers les portraits de nombreuses personnalités politiques et religieuses (l’ancien premier ministre français Dominique de Villepin, le président américain Barack Obama, Jean-Paul II, Mao, Bouddha, le Pape Jean-Paul II).

Le succès par Mao

Ming peint des anonymes et des puissants globalement reconnaissables mais floutées par la vigueur des coups de brosse et des coulures. Sa plus célèbre série de portraits est celle de l’ex-leader communiste Mao Zedong, emblème du père spirituel et du pays déserté. Ming a décliné son visages à de nombreuses reprises, confiant avec malice : « J’ai commencé ma carrière en faisant de la propagande pour Mao, puis l’image de Mao a fait de la propagande pour moi ! ». C’est Mao qui valut à Ming une véritable flambée des prix, en plein boom du marché de l’art contemporain chinois. La première enchère millionnaire de l’artiste se porte en effet sur un visage de Mao rouge sur fond rouge. Prix final : 1,4 m$, au double de l’estimation initiale (Mao, 2000, 180 cm x 200 cm, Sotheby’s New York). Trois autres Mao rouge s’envolent à plus d’un million l’année suivante à New York et à Taiwan, mais la cote s’est considérablement essoufflée après les excès spéculatifs des années 2007-2008. Le grand Timonier vaut aujourd’hui 500 000 $ de moins en moyenne sur le marché des enchères. Les prix de Yan Pei-Ming furent en effet biaisés au niveau international pendant la ruée sur l’art chinois il y a sept ans. L’artiste semble conscient des dérives du marché car il confie : « Les Chinois s’intéressent à mon travail davantage d’un point de vue spéculatif. Je me méfie de cela. Aujourd’hui, en Chine, l’argent est devenu la seule religion ».

Le marché de Ming est aujourd’hui dans une phase d’assainissement : les acheteurs se montrent plus exigeants et ne font plus flamber les prix. De grandes huiles sur toile sont désormais accessibles pour moins de 100 000 $, des dessins au fusain autour de 10 000 $ et on peut trouver quelques estampes de la série Icônes (75 exemplaires) pour moins de 3 000 $ en étant attentif. C’est le moment d’acheter, d’autant que l’artiste a intégré des galeries internationales très prestigieuses, dont David Zwirner (New York), Massimo De Carlo, (Milan) et Thaddaeus Ropac (Paris et Salzburg).

www.artprice.com

Communiqué du 17 avril 2015

Publié le vendredi 17 avril 2015

newsletter de Fiscalonline

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Autres articles associés aux mots clés :  Anoter | Art contemporain





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Bingo pour le contribuable qui trouve un ticket gagnant de loto sur la voie publique
Conditions d’attribution et montants des aides à l’acquisition ou à la location de véhicules peu polluants
Déductibilité fiscale de la contribution aux charges du mariage versée ou non en exécution d’une décision de justice
Actualisation annuelle de certains plafonds et montants pour l’imposition des revenus de l’année 2019
Report du dispositif permettant les dons directs depuis son livret de développement durable et solidaire
L’acquéreur qui n’opte pas pour l’assujettissement des loyers à la TVA fait tomber la dispense de l’article 257 bis
Report d’imposition de la plus-value d’apport de titres : nouveaux aménagements proposés par le Gouvernement
Art : Focus sur Liu Ye
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]





Boite à outils


Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2019/a>