Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : Où en est le marché des Maîtres anciens ?

partager cet article

artprice



Art : Où en est le marché des Maîtres anciens ?

Les chefs-d’œuvre du passé offrent un marché plus confidentiel (moins médiatisé) que les grands noms de l’art contemporain. Il est pourtant un marché clef à travers le monde, dont la valeur doublait en deux ans (entre 2009 et fin 2011).

Porté par la raréfaction du nombre de chefs-d’œuvre en circulation (l’assèchement du marché ayant un effet levier sur les prix) et par une scène chinoise d’un dynamisme époustouflant, le marché de l’art ancien constitue un enjeu majeur pour les sociétés de ventes aux enchères et représente un peu plus de 10% des recettes du marché mondial.

Si nous évoquions plus tôt la Chine, c’est qu’elle championne sur ce segment, de loin le plus dense sur cette zone : en 2011, la Chine vendait 704 m$ d’œuvres anciennes, contre par exemple 248 m$ au Royaume-Uni. A l’Est du planisphère, la cote des maîtres anciens de l’art chinois a rattrapé les figures historiques de l’art européen, à tel point que, parmi les 10 artistes mondiaux les plus cotés (selon un classement par chiffres d’affaires aux enchères entre juin 2011 et juin 2012), 8 sont des signatures chinoises : Meng WANG (1308-1385), Hui WANG (1632-1717), Da ZHU (1626-1705), Yin TANG (1470-1523), Banqiao ZHENG (1693-1765), Tao SHI (1642-1707), Yuanqi WANG (1642-1715), Shimin WANG (1592-1680). Ces 8 artistes se taillent donc la part du lion du marché de l’art ancien, et ce à l’échelle mondiale. La demande étant très localisée, ils se vendent essentiellement en Chine et à Hong Kong ; leurs œuvres étant très sporadiquement proposées à New York, encore plus rarement au Royaume-Uni et littéralement inexistantes dans les salles européennes (hormis pour Wang Hui).

Les connections de Christie’s et de Sotheby’s à Hong Kong (elles organisent des ventes sur place) sont importantes pour prendre part à cette explosion des prix des maîtres anciens chinois et éventuellement importer ces signatures sur les scènes new-yorkaises et européennes... à condition de sensibiliser la demande sur place.

Malgré l’offensive du marché chinois, Peter Paul RUBENS et son Massacre des innocents demeure depuis 10 ans l’œuvre ancienne la plus chère au monde (adjugée l’équivalent de 69,7 m$ chez Sotheby’s Londres, le 10 juillet 2002). Second sur la marche du podium, le chinois Meng WANG culmine à 54 m$ depuis la vente du 4 juin 2011 chez Poly International (Pékin, Zhi Chuan moving to Mountain). Le troisième est un duo compatriote de Wang : Danian WEN ZONG EMPEROR & FANG (record de 44,85 m$, contre 42,72 m$ pour le dessin Tête de muse de RAPHAEL, à la 4ème place).

Le prestige de ce marché se mesure à l’aune de ses niveaux de prix, bien supérieurs aux records enregistrés pour l’art contemporain ( mais inférieurs à ceux de l’art moderne. Pablo PICASSO étant plus cher que Rubens) : aucun artiste né après 1945 ne s’immisce entre les 69,7 m$ de Rubens et le sommet de 29,1 m$ d’Antonio Canal CANALETTO (dixième enchère de l’art ancien, Venise, juillet 2005, Sotheby’s Londres). Jeff KOONS cependant, avec son Balloon Flower Magenta adjugé l’équivalent de 22,9 m$ en juin 2008 (Christie’s Londres) n’est pas si loin du maître vénitien... et bien au-delà du record de Jan I BRUEGHEL, qui ne dépasse pas 6,1 m$ (The Edge of a Village with Figures dancing on the Bank of a River, huile sur cuivre de 25,5x37,5 cm, le 9 juillet 2008 chez Sotheby’s Londres).

- New York

A l’ouest du planisphère, Londres et New York se disputent les plus belles œuvres et les dernières ventes en date se tenaient le 6 juin. Le premier grand volet des ventes de prestige consacré aux maîtres anciens eut lieu à New York les 25 et 26 janvier 2012 : des taux d’invendus importants (entre 30 et 50 %) témoignent comme toujours sur ce secteur de la sélectivité des acheteurs. Résultat des 2 jours de ventes Christie’s et Sotheby’s : 85,27 m$ en 4 cessions. Les résultats des ventes du 6 juin sont nettement moins spectaculaires (environ 13,2 m$), mais prouvent encore combien ce marché est plus sensible à la qualité intrinsèque des chefs-d’œuvre qu’aux effets de mode et de signature.

La meilleure enchère de ces ventes récompense en effet Girolamo ROMANINO, à hauteur de 4 m$... lui qui culminait à 120 000 $ grâce à un petit joueur de luth (Suonatore di liuto, Finarte, Milan, le 31 mai 2000). La qualité extraordinaire de l’œuvre proposée le 6 juin 2012, Christ Carrying the Cross, ne pouvait se mesurer à d’autres œuvres de Romanino, précédemment offertes sur le marché des enchères. Christie’s l’estimait entre 2,5 et 3,5 m$ et, certaine de son succès, affichait un prix garanti.

Le marché de l’art ancien offre d’extraordinaires possibilités d’achat (notamment sur des signatures anonymes, des « cercle de » ou des attributions). Chacune de ces ventes est une opportunité d’emporter une œuvre chargée d’histoire pour quelques centaines ou quelques milliers d’euros (même les ventes de prestige regorgent d’œuvres estimées entre 2 000 et 10 000 €). Réputé confidentiel, ce marché se porte néanmoins très bien : 9 des 10 meilleures enchères de l’art ancien se sont jouées dans la dernière décennie.


Source © Artprice.com

www.artprice.com

JPEG - 18.6 ko
Communiqué d’Artprice

Publié le vendredi 15 juin 2012

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Art contemporain | Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Plus-value immobilière et travaux réalisés après l’achèvement : exclusion des dépenses de matériaux
PLF2019 : Le Gouvernement propose un régime d’exonération « résidence principale » pour les non-résidents
Revenus de source française : vers un rapprochement du régime de taxation des résidents et non-résidents
Prélèvement à la source : le TESE ne peut pas être LA réponse aux maux des entreprises
PLF2019 : La réduction d’impôt Pinel sera désormais appliquée aux Français de l’étranger
Le Gouvernement propose d’intégrer les inventions brevetables à la réforme du régime fiscal des brevets
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018