Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : Le scandale Drouot va de Charybde en Scylla…

partager cet article

Décidément, l’affaire sulfureuse de l’Hôtel Drouot ne cesse de rebondir...

Sous sa plume au vitriol, Vincent Noce, spécialiste international sur le marché de l’art qui n’en est pas à ses premiers faits d’armes (Christie’s vs Sotheby’s New York), en donne une lecture apocalyptique sous le titre Drouot, embrouilles en vase clos dans le journal français Libération. Ses quelques lignes donnent la mesure de l’abîme dans lequel est plongé l’Hôtel Drouot et plus globalement de l’indigence du marché de l’art en France, dont personne ne veut prendre le problème en mains. Selon le département d’économétrie et d’études de marché d’Artprice, Drouot pour 2010 représente 46,5 % des transactions et 23 % de produit de vente du marché de l’art aux enchères en France (cf "Drouot, au-delà du rapport qui accable, l’analyse d’Artprice sur l’effondrement de la France" [sept. 2010])

Drouot gangrené ? Trois documents confidentiels, dont Libération a pu se procurer copies, s’opposent sur le sujet, témoignant du désarroi du gouvernement. Depuis que l’Office de lutte contre le trafic de biens culturels a fait irruption chez les manutentionnaires, c’est panique à bord. Tout le monde savait le vol habituel à Drouot.

Désormais, un rapport officiel parle de « détournement quasi institutionnalisé ». La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, parle de ressortir une réforme plantée au Parlement, après avoir été soigneusement émasculée (Libération du 23 juillet 2009). Ouverte il y a vingt mois, l’enquête durera encore longtemps, les gardes à vue des 110 manutentionnaires défilant chaque jour, sans parler des 70 commissaires-priseurs. Nul ne sait jusqu’où ira la mise en cause de ces notables, qui ne manquent pas de relations dans la magistrature et les cabinets.

Il y a cinq mois, une commission rendait son rapport à la ministre, sans résultat. Le 10 septembre, les Echos en ont publié des extraits, accompagnés d’un entretien avec Alliot-Marie, dont le but est à l’évidence d’éviter que le pétard ne lui saute à la figure avant le remaniement. En 75 pages, ce rapport dresse un constat brutal pour Drouot.

Mais au moins autant pour les autorités, qui n’ont jamais « perçu tout l’enjeu économique » d’un marché de l’art largué par la mondialisation.« Méthodes de travail dépassées »,« qualité de la marchandise en baisse » : l’hôtel des ventes fonctionne en « dispositif fermé », sans « vision stratégique ». Editeur de journal, loueur de salles et fournisseur de services, le cartel Drouot est « un conservatisme organisé », qui, par négligence, a ouvert la voie « aux abus » …/… Copyright Libération, Vincent Noce, 5/10/2010 00 :00 (suite de l’article sur Drouot, embrouilles en vase clos). Artprice, dans son rôle d’observateur et d’analyste du marché de l’art, a souligné à maintes reprises le mal français qui prend naissance dans les années 50 et se cristallise par le syndrome Parke-Bernet où Drouot, avec mépris, refusait les offres de rachat de la plus grande maison de ventes américaine, sans même daigner regarder le dossier, alors que le propriétaire était francophile.

Sotheby’s, sous la présidence de Peter Wilson, racheta immédiatement le new-yorkais Parke-Bernet qui était de très loin la première maison de ventes américaine. En 1977, Sotheby’s fit son entrée en bourse avec un véritable triomphe. Ce n’est que dans les années 90 qu’en grand secret, les commissaires-priseurs détenant Drouot étaient proches de l’introduction à l’ancien second marché (Artprice détient dans ses archives le projet de prospectus d’introduction) : ce qui annonçait un succès équivalent à l’introduction de Sotheby’s au NYSE se termina une fois de plus en une dramaturgie interne à Drouot qui mit fin à ses prétentions boursières. Pourtant, selon une analyse sociologique d’Alain Quemin, sur l’ensemble des commissaires-priseurs, un sur trois possédait dans sa famille un agent de change (devenu depuis la réforme Compagnie de bourse).

Par la suite, la réforme de 2000 qu’Artprice a longuement analysée par le Code des Ventes Volontaires et Judiciaires publié en 2000 (éditions du Serveur Judiciaire, 1 432 pages) démontrait sans ambiguïté que le marché de l’art français allait droit dans le mur. Dix ans plus tard, la réforme est un échec terrible. La France, malgré les nombreuses injonctions de l’Europe sur l’adaptation de la Directive européenne sur les ventes aux enchères en droit interne, n’a même pas réagit à l’ultime date butoir qu’avait posé le Commissaire Barnier le 24 août 2010. C’est désormais la Cour Européenne de Justice qui va s’emparer de cette violation de la Directive Services par la France, qui a déjà trahit une première fois l’Europe par la vraie fausse réforme de 2000. En parallèle, la Chine a éjecté définitivement la France du podium… _

Source © Artprice.com

www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 5 octobre 2010

Publié le vendredi 8 octobre 2010

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Article 151 septies A : l’exonération de la plus-value placée en report d’imposition ne s’applique pas aux prélèvements sociaux
De la constitutionalité des modalités de calcul du plafonnement de l’IFI
Convention de « management fees » : nouveau cas de remise en cause de la déductibilité de factures intra-groupe
Suppression de l’ISF : Bercy précise les dispositifs continuant de produire des effets au-delà du 1er janvier 2018
Un guichet de régularisation fiscale pour les entreprises pour la fin de l’année ?
Loi PACTE et propriété industrielle : comment rendre le brevet français plus attractif ?
Mise en œuvre du prélèvement à la source pour les Français travaillant dans des pays frontaliers
Plus-value de cession titres d’une société inscrits à l’actif d’une entreprise : notion d’utilité professionnelle
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018